Economie

COI: Les ministres de la zone actent une coopération touristique renforcée

Le tourisme est un enjeu clé pour l'avenir économique des Etats membres (Réunion/Comores/Madagascar/Maurice et Seychelles) la COI (Commission Océan Indien). A cette occasion les différents ministres du tourisme se sont réunis ce lundi au Moca à Saint-Denis pour jeter les bases d'une feuille de route commune dessinant les contours d'une coopération régionale en matière touristique.


COI: Les ministres de la zone actent une coopération touristique renforcée
"La réunion d'aujourd'hui revêt une importance particulière. Celle de nous permettre d'affirmer clairement une fois encore la volonté politique que nous avons de travailler davantage et de façon encore plus concertée à la promotion des iles du Sud-Ouest de l'océan Indien", explique Didier Robert, président de la Région Réunion. Pour la première fois, les ministres du tourisme des Etats membres de la COI se sont rassemblés à la Réunion pour discuter d'un enjeu commun : le développement du tourisme dans la zone océan Indien.

Sous l'égide du Conseil régional, Mouhidine Rastami, ministre des Postes et Télécommunications, de la Promotion des nouvelles technologies de l'information et de la communication chargé des Transports et du Tourisme des Comores, Didier Robert, Président du Conseil régional de La Réunion, Jean Max Rakotomamanjy, ministre de l'Environnement, des Forêts et du Tourisme de Madagascar, Yeung Sik Yuen, ministre du Tourisme et des Loisirs de Maurice, et Alain Saint-Ange, ministre du Tourisme et de la Culture des Seychelles se sont réunis au Moca toute la journée de ce lundi pour poser les jalons du futur axe de développement commun autour du tourisme. "C'est la première fois que les ministres du tourisme se rencontraient au cours d'une réunion ministérielle de la COI", insiste Alain Saint-Ange, ministre du tourisme des Seychelles.

La Chine comme marché touristique prioritaire

Les Comores ne veulent pas du concept Iles Vanilles
Les Comores ne veulent pas du concept Iles Vanilles
Plusieurs résolutions ont été adoptées au cours de cette réunion ministérielle. "Le but est d'assurer une meilleure organisation et promotion des iles de l'océan Indien. Je rappelle que le développement du tourisme est un secteur clé pour l'emploi et le territoire", ajoute Didier Robert. Le concept Iles Vanilles a été largement plébiscité par les acteurs de la zone, exceptées les Iles Comores. "La délégation a souhaité que l'on retire le mot Iles Vanilles de la feuille de route en raison d'un problème politique (ndlr: Mayotte fait partie des Iles Vanilles). Mais nous sommes dans un contexte commercial, il faut aller plus loin", souligne Alain Saint-Ange.

"Parmi les résolutions adoptées il y a le concept Iles Vanilles. Nous avons également confirmé la structuration de l'association présidée par Alain Saint-Ange. Demain nous désignerons un directeur de la structure", ajoute Didier Robert. Au-delà de ce concept, d'autres actions ont été mises en avant par les ministres du tourisme de la zone. "La cible prioritaire est la Chine. Des actions de promotions vont être mises en place dès demain", précise-t-il.

"La Chine est un nouveau marché pour la zone. Il faut poser la première base et un travail en commun doit être mené", explique le président de la Région Réunion. "Il faut être plus intelligent. Tout le monde souffre aujourd'hui des difficultés économiques. Il faut mettre en avant les atouts de l'océan Indien et être pro-actif", ajoute de son côté le ministre du tourisme des Seychelles.

Sri Lanka et Zanzibar

Après la pérennisation du concept Iles Vanilles et le choix d'un nouveau marché porteur en terme de flux touristique, une autre résolution a été adoptée. "Lors de la dernière conférence mondiale du tourisme, il a été décrété que la Réunion serait retenue pour accueillir la conférence des territoires insulaires. Elle aura lieu en septembre 2013 sous l'égide de l'organisation mondiale du commerce", souligne Didier Robert.

Prochaine étape pour les membres des Iles Vanilles, accueillir les Maldives - l''île a accepté récemment de rejoindre l'association - mais également se tourner vers le Sri Lanka et le Zanzibar. "C'est une ouverture vers l'Inde et l'Afrique primordiale. Il faut savoir travailler avec nos atouts", souligne Alain Saint-Ange.

Dès demain, les représentants des Iles Vanilles choisiront les deux exécutifs qui travailleront au sein de l'association. "On ne peut pas travailler seulement entre personnes élues", conclut-il.
Mardi 13 Novembre 2012 - 07:00
Lu 1135 fois




1.Posté par noe le 13/11/2012 06:09
Pour que ça marche , il faudrait :
-avoir du fric
-moins de contraintes (papiers , passeport ...)
-bon accueil
-billets moins chers
......

2.Posté par vive les chinois ! le 13/11/2012 08:10
J'ai une idée pour les atirer : proposons leur de la soupe d'ailerons frais de requin bouledogue !
Et comme ça, on résoud la crise requin en prime !
Eh Eh Eh !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales