Politique

CIOM : Des mesures pour les Antilles, et rien pour La Réunion

Aucune décision n'est prise pour l'hôtellerie de La Réunion parmi les mesures transversales du Gouvernement dans le cadre du Conseil interministériel de l'Outre-mer (CIOM). Réaction de Philippe Doki-Thonon, président de l'Umih Réunion, (Union des métiers et des Industries de l'Hôtellerie).


CIOM : Des mesures pour les Antilles, et rien pour La Réunion
Philippe Doki-Thonon, un moratoire sur les dettes sociales sera accordé à l'hôtellerie aux Antilles. Les chèques vacances qui seront utilisés sur ces départements seront bonifiés, de l'ordre de 20%. D'autres mesures seront également prises mais aucune d'entre elles ne concernera La Réunion. Cela vous surprend t-il ?

"Il est certains que nous allons réagir vu que nous avons été exclus de ces mesures. D'autant plus qu'en ce moment, nous nous battons pour que la LODEOM concerne aussi le tourisme, qui est pour moi un secteur d'activité prioritaire. On observe très clairement que le tourisme à La Réunion se réduit en peau de chagrin. Nous allons écrire au président de la République et au 1er ministre pour manifester notre désir de voir tous les Outre-mer traités de manière équitable.

Il s'agit selon vous d'un simple "oubli" où faut-il y voir autre chose qui nous échappe ?

C'est vrai que le tourisme a été un peu plus touché aux Antilles qu'à La Réunion, même si nous n'avons pas été épargné tout comme la métropole. Mais c'est surtout l'hôtellerie-restauration qui est en crise et nous interpellerons le gouvernement pour savoir pourquoi nous n'avons pas eu droit aux mesures accordées aux Antilles.

Est-il possible que le gouvernement ne soit pas informé des difficultés que rencontre votre secteur à La Réunion ?

Le gouvernement est parfaitement au courant parce que l'UMIH et les autres organisations au sein du MEDEF, surtout la FEDOM (Fédération des entreprises de l'Outre-mer) nous relient à Paris. Nous avons d'ailleurs rencontré le conseiller technique tourisme de Hervé Novelli le mois dernier. Et rappelez-vous que le 1er ministre François Fillon lors de la visite, était étonné que le tourisme ne marche pas si bien que ça sur notre île. Ça veut bien dire qu'il y a quand même quelques soucis.

Nous sommes aussi au début d'une structuration des filières, mais on a besoin d'être épaulé pour ça (...). Nous allons aussi rappeler au gouvernement que le tourisme, ce n'est pas que l'hôtellerie et l'hébergement, mais ce sont aussi les loisirs, la location, la restauration et les agences de voyage".

Mardi 10 Novembre 2009 - 07:11
Karine Maillot
Lu 1555 fois




1.Posté par Jeff le 10/11/2009 08:27
C'est exactement ce que j'ai ressenti quand j'ai écouté Monsieur Sarkozy. Ma réaction immédiate a été de dire que ce n'était pas une bonne nouvelle la nomination de MadamePenchard, et j'en suis de plus convaincu.

Les annonces étaient essentiellement pour les Antilles. Faut dire qu'ici on est mal parti avec l'incompétent del'IRT.

On a critiqué Monsieur Jego, mais lui il était impartial au moins.

2.Posté par Cambronne le 10/11/2009 08:36
Rire ou pleurer The phrase "to be, or not to be" comes from William Shakespeare's Hamlet; l'on pourrait presque croire que dans de pareils et funestes circonstances de considéré comme un éternel recommencement du plus grand dramaturge de la culture anglo-saxonne, ...
l'on y verrait presque Hamlet dans son féculant énième monologue se mouvoir en un homme révolté, dégoûté des " souillures de la chair, " et qui ne voit d'autre issue alternative à son dégoût que la mort. Pauvre Thénardier Péi à toujours vouloir faire apparaître les problématiques de la profession comme une utilisation théâtrale ...

Je reste contemplatif de voir nos voisins Mauriciens rebondir pour relancer leurs efforts d'un grand étalage d' attirance touristique autrement et réfléchi . ... Pendant ce temps des Doki-Thonon, viennent dans une décontraction feutrée palabrer sur un moratoire des dettes sociales entre parenthèse le monsieur est Président de la Caisse Générale de Sécurité. Sociale de la Réunion, encore une nomination pour saltimbanque genre idiot utile , alors comment ces gens si vertueux si respectables peuvent se prévaloir d'être représentatif lorsqu'ils ne sont même pas capable de faire deux œufs sur le plat devant leur piano ...


Car à la bonne question suivante
"Il s'agit selon vous d'un simple "oubli" où faut-il y voir autre chose qui nous échappe ?"
voir réponse édifiante de l'amateurisme sans vision lointaine d'un Doki-Thonon, avec son air bien propre sur lui digne d'un Don Vito Colreone " in the Godfather" un sosie parfait dirait le poète
"C'est vrai que le tourisme a été un peu plus touché aux Antilles qu'à La Réunion, même si nous n'avons pas été épargné tout comme la métropole. Mais c'est surtout l'hôtellerie-restauration qui est en crise et nous interpellerons le gouvernement pour savoir pourquoi nous n'avons pas eu droit aux mesures accordées aux Antilles. "

Je suis sur qu'un simple technicien de surface voir une plongeuse scaphandrière la tête dans les marmites aurait su mieux rétorquer au Maitre d'Hôtel que la salamandre prendra le Turbo avec le prochain service ...
Finalement le petit personnel est peut être plus respectueux que les vermines de Patrons du Cartel des pleureuses Siciliennes Péi ...Véritable mafia institutionnalisé avec le temps ils osent encore venir nous parler de dévellopement touristique alors qu'ils ont tué eux même la poule au œufs d'or

3.Posté par Moa le 10/11/2009 08:40
Une question que je me pose.
J'entend "il manque", mais les choses ont-elles été demandé dans les synthèses des EG ?

4.Posté par GRENADE974 le 10/11/2009 08:51
Mr DOKI-THONON déclare dans le JIR d'hier, gagner 6000€ mensuellement, son épouse 6000€ également : tant mieux pour eux, je trouve logique qu'une personne qui a pris des risques et monté son affaire, en embauchant des employés, gagne bien sa vie...
Mais quand il dit que l'hôtellerie-restauration est en crise, Mr DOKI-THONON devrait nous fournir le pourcentage de patrons en difficulté....Quand je vois les prix pratiqués plus qu'élevés et le niveau moyen des salaires des employés, je me pose des questions quant à la gestion de certains patrons dans cette filière.
L'état n'est pas là pour sans cesse assister votre corporation.. l' UMIH devrait commencer par y mettre de l'ordre, de la rigueur et du professionnalisme. (accueil, propreté, large choix, inventivité etc).

5.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 10:40
POST 4,et la baisse de la TVA dans la restauration que beaucoup n'ont pas répercuté sur leurs tarifs.

6.Posté par Cambronne le 10/11/2009 13:07
5.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 10:40
POST 4,et la baisse de la TVA dans la restauration que beaucoup n'ont pas répercuté sur leurs tarifs.

Voilà le genre de réponse d'ignorants en rhétorique simpliste sinon simplets,ces attirances qui attirent immanquablement trop belle convoitise destiné à provoquer l'émoi chez le chaland, surtout lorsque cela relève de la malhonnêteté intellectuelle , quand on regarde combien coute le ticket moyen restaurant de nos députés ou à la soupe populaire du Sénat
S'il existe bien un dialecte que les hommes politiques en France n'ont pas besoin d'apprendre en cours intensifs méthode Assimil , c'est bien celle de la langue de bois ! Quand les accusateurs la pratiquent, naturellement, depuis la droite, comme sur la gauche,avec une telle aisance et un tel talent qu'ils frisent constamment l'indécence.
Sur quels critères se basent-ils ?pour venir affirmer qu'ils n'ont pas répercuté sur leurs tarifs.
Demander la baisse de la restauration alors que le Bocuse le Joël Robuchon, le Alain Ducasse, et les autres sont libre de vendre leur menu au prix qu'ils estiment nécessaires et au juste prix de leur travail

Fondamentalement, en bon libéral ça ne me choque pas outre-mesure que des restaurateurs profitent de la baisse de la TVA pour reconstituer leurs marges, parce que ce sont des gens qui travaillent beaucoup (pour la plupart), il n'y a donc rien de choquant à ce qu'ils gagnent de l'argent. De plus, des entreprises rentables, c'est bon pour l'économie française.

D'autant que la mal bouffe mac et truc quick eux bénéficiaient d'un traitement de faveur Or, la TVA était appliquée sur les produits de ces établissements distributeur de mal bouffe polluant avec les emballages est de 5,5%, contre 19,6 % pour les restaurants «gastronomiques», ce qui alloue à McDonald's et Quick un avantage supplémentaire face aux Taverniers , brasseries, bistros et autres cafés.


Il est quand même surprenant voir étrange que les politiques français dans leur décontraction feutrée , que l'on supposerait pourfendeurs d'une certaine mondialisation et défenseurs du patrimoine culinaire valeur historique d'un pays, accorderaient de belles faveurs fiscale à une chaîne américaine de hamburgers.
Cette différence de traitement m'a toujours consterné .

Rien ne vous oblige d'aller au restaurant si vous estimer qu'il est trop cher ...à moins que ..

7.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 14:54
Cambronne,tu ne dois pas aller souvent au resto mon ami,je fréquente régulièrement un certain nombre d'entre eux et je confirme,persiste et signe que certains n'ont pas répercuté la baisse de la TVA.C'est tout,c'est comme ça.C'est toi l'ignorant,fais comme moi,sors un peu plus et va diner dehors!

8.Posté par Feroz le 10/11/2009 15:07
M. Cambronne, vous pouvez être en désaccord avec ce qu'à exprimé ASSENJEE.M c'est votre droit. Toutefois rien ne vous oblige à lui répondre sur un ton aussi condescendant et méprisant. Vous semblez ignorer la tolérance et la courtoisie la plus élémentaire. Vous vous dites consterné, je vous trouve consternant.

9.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 15:26
post 8,merci pour ton commentaire,mais je te rassure,je suis habitué à ces spécimens de donneur de leçons,qui par leur habileté à manipuler l'art de la langue française,consistant plus à montrer leur supériorité intellectuelle qu'à véritablement discuter d'un fait de société que cela soit économique politique ou autre.Ce Cambronne ne m'impressionne aucunement car si il se prend pour le BOCUSE de la plume alors je lui dirai que les MAC DO et les QUICK que nous sommes sont plus nombreux sur ZINFOS

10.Posté par Cambronne le 10/11/2009 17:02
8.Posté par Feroz le 10/11/2009 15:07
M. Cambronne, vous pouvez être en désaccord avec ce qu'à exprimé ASSENJEE.M c'est votre droit. Toutefois rien ne vous oblige à lui répondre sur un ton aussi condescendant et méprisant. Vous semblez ignorer la tolérance et la courtoisie la plus élémentaire. Vous vous dites consterné, je vous trouve consternant.

Et encore Cambronne à fait un effort il aurait pu vous en dire bien plus , mais si vous voulez je suis en mesure de vous en administrer une salve orgues de Staline. ou "Katioucha", vous savez c'est le diminutif de Catherine, ....

Car l'on constate qu'avec des énergumènes comme vous l'on aurait du mal à voir le devant du derrière du cul d'un âne

11.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 17:43
CAMBRONNE,vous nous faites pitié car vous êtes un insolent personnage qui ne respectez pas les convictions des uns et des autres,pensant à tort que vous êtes le nombril du monde.Il n'y a qu' à voir vos propos qui ne sont que le reflet de votre personnalité ignoble et infâme.
Vous vous ridiculisez vous même et les internautes pourront en juger par eux même.
C'est bien de vous comparez au cul d'un âne car vous en êtes un.

12.Posté par Cambronne le 10/11/2009 17:54
9.Posté par ASSENJEE.M le 10/11/2009 15:26
post 8,merci pour ton commentaire,mais je te rassure,je suis habitué à ces spécimens de donneur de leçons,qui par leur habileté à manipuler l'art de la langue française,consistant plus à montrer leur supériorité intellectuelle qu'à véritablement discuter d'un fait de société que cela soit économique politique ou autre.Ce Cambronne ne m'impressionne aucunement car si il se prend pour le BOCUSE de la plume alors je lui dirai que les MAC DO et les QUICK que nous sommes sont plus nombreux sur ZINFOS



Pour le coup je veux bien me transformer en Speaker's Corner sur la place Hubert delisles à saint denis Là, vous aussi vous pourrez vous lâcher ...
Merci pour le coup de me redonner le bâton pour vous battre et pas besoin de vous glorifier car nous l'avions aussi remarqué faisant que la France décadente préférerait l'abject et le dérisoire plutôt que la préférence aux nobles valeurs des assemblages nobles qui ont su marier leurs harmonies subtiles aux recettes tout un art de la réputation gastronomiques de ce pays en Déclin .

Mais preuve encore que nous ne sommes pas dans un pays libre lorsque certains ici dansu ne décontraction feutrée trouvent légitime de payer un morceau de barback mal cuit dont on ignore la provenance de bovidé aux hormones le truc coincé entre deux morceaux de pain de mie avec une feuille de salade du sucre sous forme de tomate de la sauce mayonnaise lier à l'eau par liaison hydrogène , putain faut croire que les frites grasse forme buchettes vous conviennent et ce truc qui ose appeler Hamburger se vendrait sans déconnade plus de deux euros cinquante

13.Posté par Au boulot mounoir, au boulot le 11/11/2009 06:30
quand je vois doki pleurer , je ne peux me retenir de réagir. Je dirai à ce gars, au boulot, avec la kalité avec 4 k, et service avec 5 s. Au boulot, et s'il le plait mounoir, avec le sourire. Compte sur toi, pas sur les autres.

14.Posté par ziskakan le 11/11/2009 13:15


12000 ~euros par mois, çà c'est que ce qui est déclaré, et là il trouve que c'est pas suffisant pour vivre !
j'espère qu'il n'exploite pas ses travailleurs,
j'ai fais un stage chez un jéhovas, pour quelqu'un ne jure que par dieu, des esclavagistes comme elle il n'y en plus beaucoup!

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales