Faits-divers

CHR : Greffe rénale suspendue après deux décès suspects


CHR : Greffe rénale suspendue après deux décès suspects
Le CHR de Bellepierre, à la demande à l'ARS-OI, suspend l'activité de transplantation rénale jusqu'à la fin de l'année 2010, "afin d'améliorer la qualité et la sécurité de la prise en charge des patients. En revanche, l'activité de prélèvement est maintenue".

Cette suspension intervient après deux échecs de transplantation. Un jeune homme de 27 ans est décédé suite à une greffe rénale au mois d'avril dernier après une greffe. Le patient a fait une embolie pulmonaire peu après l'intervention mais le lien avec la greffe n'a pas encore été clairement établi.

Le Jir révèle qu'un deuxième patient a succombé il y a un mois à une greffe rénale dans le même service. Un Dionysien de 50 ans "qui n'aurait pas été opéré par un chirurgien habilité" écrit le journal. "Le médecin qui devait initialement pratiquer la transplantation aurait été “trop fatigué” pour aller au bloc opératoire". Il avait déjà pratiqué six greffe dans la semaine et a confié la greffe à un collègue.

L'ARS-OI avait demandé après ces deux décès une inspection afin de déterminer les dysfonctionnements sur la prise en charge médico-légale des patients dans le service de greffe rénale. L'enquête est en cours. Ces derniers mois, l'équipe de chirurgiens est passée de six à quatre, suite à des mutations.

un dispositif pour organiser la transplantation en métropole

Pour pallier cette suspension temporaire, le CHR, en lien avec l'Agence de la biomédecine, met en place un dispositif pour organiser la transplantation en métropole, dans les centres situés à Paris et à Lyon. Cette nouvelle organisation préserve l'accès à la greffe rénale pour les patients inscrits en liste d'attente. Ses modalités seront communiquées aux patients concernés par le centre Félix Guyon.

"Par ailleurs, l'ARS est ouverte à toute mesure de partenariat "pour organiser l'accès à la transplantation rénale sur l'île, dans les délais les plus brefs".
Vendredi 3 Septembre 2010 - 07:25
Karine Maillot
Lu 3087 fois




1.Posté par noe974 le 03/09/2010 11:57
C'est grave .
Il faut mettre de l'ordre dans tout cela .
On ne va pas à l'hôpital pour trouver la MORT ! Mais l'espoir de trouver une solution à sa maladie .
Les chirurgiens-tueurs doivent être punis !!!

2.Posté par Thierry974 le 03/09/2010 11:57
Et le tabac ?
On cesse une greffe suite à deux décès suspects.... La cigarette connue et reconnue comme étant la cause de millier de décès par an est toujours en vente libre.... Allez comprendre !!

3.Posté par Gaillardon le 03/09/2010 14:45
Je lis un commentaire absurde : "Les chirurgiens-tueurs doivent être punis", non mais n'importe quoi !!!
Combien de chirurgiens sauvent des vies entières par an ?
Un chirurgien ne mettra jamais la vie d'un patient en péril, il s'agit là d'une greffe, donc le transplanté a sans doute fait un rejet, malheureusement ça arrive parfois. C'est très difficile de trouver un donneur compatible, c'est bien pour cela qu'on incite les familles à donner le corps à la science. Tous les jeunes qui se tuent, la plupart du temps les parents ne signent jamais l'acceptation du "don d'organes".
Les listes d'attente sont très longues, et tout le monde n'a pas la chance d'être greffé........

4.Posté par michel rvn blanche saint pierre le 03/09/2010 17:10
Ben on a cas fermé tout simplement cet hôpital (ex CHD) et rapatrier tout à st pierre au GHSR comme disait un chef de pôle " à qui on construit un palais actuellement" : on est les meilleurs et je suis le meilleur !!! bref....son égo n'a pas diminué depuis !!!
En tout cas je sais malheureusement à Bellepierre un très bon est parti l'année dernière !!! en esperant que ce deux décès permettra une remise à plat de ce service pour quil soit encore plus performant.

5.Posté par boyer le 03/09/2010 19:07

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 6 Décembre 2016 - 09:56 Un homme chute en bas de la Rivière des Remparts

Mardi 6 Décembre 2016 - 08:05 Le bébé maltraité a succombé à ses blessures

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales