Economie

CCIR : Un budget 2013 impacté par la perte du Port Réunion


CCIR : Un budget 2013 impacté par la perte du Port Réunion
Drôle d'ambiance à l'assemblée générale de la Chambre de Commerce et de l'Industrie de la Réunion (CCIR). Son président, Ibrahim Patel, annonce en préambule que, en raison du décès de la mère d'un élu, l'AG doit se faire rapidement pour que les élus qui le souhaitent puissent aller à l'enterrement.

Réaction immédiate de l'opposition via Daniel Moreau : "Si c'est pour aller très vite, il vaut mieux reporter cette Assemblée Générale", argumentant que le sujet abordé, à savoir le vote du budget primitif 2013, vaut la peine d'être débattu. Une demande ignorée par Ibrahim Patel.

Un budget de fonctionnement en forte baisse

Dans son ensemble, le budget primitif est en forte baisse. Et pour cause, au 1er janvier 2013, le Port Réunion passera sous le giron de l'Etat, alors qu'il était depuis une cinquantaine d'années sous celui de la CCIR. En 2012, le Port Réunion représentait un tiers du budget de fonctionnement. Celui-ci essuie donc une perte de 38 millions d'euros pour 2013. Quant à la trésorerie, elle est  en baisse de 28 millions d'euros.

La perte du Port Réunion est "l'élément primordial de ce budget", expliquait un peu avant la séance, Johnny Cazal, Directeur des Affaires Financières de la CCIR (voir par ailleurs l'interview vidéo de Cyrille Rickmounie, président de la Commission Port à la CCIR). Avec les pertes successives de la gestion de l'aéroport et du Port, la Chambre "se recentre sur ses métiers de base, à savoir les services aux ressortissants et la formation", admet Jean-Marie Macoral, en charge du budget.

Autre nouveauté pour 2013, le port de Sainte-Marie, dont la trésorerie est en déficit chronique, s'apprête à être céder à la Cinor. "La discussion est en cours", explique Ibrahim Patel, qui précise que "la Cinor doit récupérer le port sans pour autant qu'il n'y ait de pénalités financières pour la CCIR". Les discussions entre les deux parties doivent se poursuivre en décembre.

Bisbille entre majorité et opposition sur le budget des services généraux

L'autre fait marquant de ce budget primitif 2013 est le renforcement de l'apprentissage, puisque l'objectif est de recruter 2.000 apprentis d'ici 2015. Un budget de fonctionnement en légère hausse mais que l'opposition a salué.

En revanche, les voix se sont échauffées lors de la présentation du budget des services généraux, qui englobent sans distinction les comptes du siège, du pôle économique et du Crit. "Vous êtes en train d'organiser l'opacité complète sur les comptes de la Chambre, c'est inacceptable !", a dénoncé Daniel Moreau. "Nous n'avons rien à cacher. Cela se faisait avant, mais plus maintenant", a rétorqué Ibrahim Patel, qui a précisé avoir envoyé les comptes détaillés à tous les élus.

Au final, dans son ensemble, le budget primitif 2013 prévoit un résultat net de 34.000 euros, avec notamment près de 3 millions d'euros d'investissement.


Vendredi 23 Novembre 2012 - 17:30
Lu 1673 fois




1.Posté par Réunionnaise avisée le 23/11/2012 17:03
Avec la réduction de son chiffre d'affaires de 30 pour cent le bon gestionnaire Patel a-t-il prévu de réduire la masse salariale du Siège ???

2.Posté par GOGOL PREMIER le 24/11/2012 10:52
C'est qui ce GOGOL que vous avez interviewé ?

La seule chose que l'on comprend, c'est que LUI n'y comprend strictement RIEN !

3.Posté par Les métiers de base le 24/11/2012 12:37
Donc l'argent du port servait à payer les fastes du siège. Il faut savoir que le CRIT n'a jamais depuis sa création était rentable (que fait la Région ! qui a des billes dedans), le "pôle économique" est composé de tous les copains des élus depuis toujours. C'est un centre de pertes financières. Les centres de formations sont subventionnés par la Région sans cette dernière les centres sont déficitaires. En plus de cela la CCIR concurrence grâce à ces subventions les sociétés de formation qui sont des ressortissants de la CCIR, chercher l'erreur !!! Les sociétés de formations payent les agents du centre de formation de la CCIR pour les concurrencer avec l'aide des fonds de l'Europe et de la Région !!! Quand Didier Robert prendra t'il enfin le contrôle de ces centres de formation ?
Les ports de plaisance sont de gouffres financiers également. Pourquoi le DAF et le chargé du budget ne le disent pas ? Sont-ils de mèche avec Patel ?

4.Posté par michel ravine blanche saint pierre le 24/11/2012 14:47
moins d'argent, en espérant moins de fêtes,moins de voyages et de "secrétaires" de fonction.

5.Posté par datinic le 24/11/2012 17:06
pfff .. c'est peut-être pour ça que notre contribution a doublé ... ?? !!!!
j'aimerais vraiment bien faire quelque choses contre ce cumule d'incompétence et de gaspillage ..

6.Posté par kaloupillé le 24/11/2012 20:54
Je suis d'accord ....

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales