Faits-divers

Bus caillassé, une femme blessée : Un match de foot dégénère à Saint-Benoît


Bus caillassé, une femme blessée : Un match de foot dégénère à Saint-Benoît
Un match de football de Division 2 Régionale, entre le FC Tampon et l'ARC Bras-Fusil, a dégénéré hier soir, à Saint-Benoît. Durant la rencontre, une altercation entre deux joueurs de chaque équipe a obligé l'arbitre à sortir deux cartons rouges. Un incident qui arrive dans un match de football. "Il y a eu un peu d'énervement dans les tribunes. Mais aucun incident n'a été à déplorer pendant le match. D'ailleurs, à la fin du match, les deux équipes se sont serrées la main", signale le président du FC Tampon, Chandu Deurveiller, joint par téléphone. Les deux équipes se quittent alors sur un match nul (1-1).

"Ils nous ont tendu un piège"

C'est en remontant dans le bus, vers 22h30, que les Tamponnais ont été pris à partie par de nombreux jeunes. "Au moment de prendre la sortie, on a reçu une pluie de galets par des jeunes qui nous ont coupé la route. Certains nous bloquaient, d'autres caillassaient. Ils étaient une cinquantaine au moins. Ils nous ont tendu un piège ! Quatre ou cinq galets ont traversé les vitres", assure Chandu Deurveiller.

Les projectiles ont blessé une jeune femme de 22 ans, la secrétaire du FC Tampon. "Elle a été touchée a visage. Et encore le galet a été ralenti par le bras d'un joueur. A ce moment là, on s'est dégagé le plus vite possible." La jeune femme a terminé aux urgences et a été "très choquée", d'après Chandu Deurveiller. "Tout le monde a été traumatisé. Et ça aurait pu être plus dramatique. Vous vous rendez-compte, il y avait des femmes et des enfants à bord du bus ! Que se serait-il passé si on avait gagné ?", se demande-t-il. "C'est malheureux qu'un match de foot dégénère comme ça", s'émeut le président du club.

Le FC Tampon porte plainte

Le club du FC Tampon a décidé de porter plainte à la gendarmerie du Tampon. Et un rapport va être transmis à la Ligue de football réunionnaise. Du côté de l'ARC Bras-Fusil, les dirigeants se sont excusés des débordements d'après-match. Des excuses acceptées par le président du FC Tampon. Ce ne serait pas la première fois que des incidents surviennent à Saint-Benoît après un match de l'équipe de Bras-Fusil. Au début du mois, un joueur de l'équipe avait été passé à tabac.
Dimanche 23 Septembre 2012 - 14:27
Lu 4518 fois




1.Posté par noe le 23/09/2012 15:33
Bras-Fusil portera désormais "Bras-Galets" ...

Pas bien du tout ....on s'énerve pendant et après le match ?
Les matchs de foot sont tj parsemés de piquants , de cris , de rires , de gros mots ...c'est l'ambiance pour un samedi soir un peu chaud ....
C'est comme ça !
La prochaine fois au Tampon , les "bras-fusiens ou bras-galetiens" recevront une bonne coque aux les tamponnais ! à charge de revanche ...

2.Posté par almuba le 23/09/2012 16:24
Tout dans les muscles et rien dans le cerveau.
Rien à ...foot!

3.Posté par supercrabe le 23/09/2012 15:48
avec des cons pareil il faut leur interdire l'accès aux match et aux abord des stades.

4.Posté par blacko le 23/09/2012 18:19
Je l'ai toujours dit : Saint Benoit, à éviter !

5.Posté par coach bénévole le 23/09/2012 22:00
Le Club de Saint-Benoit qui est responsable avec la mairie propriétaire du terrain, de l'organisation des matchs et de la sécurité des supporteurs, doit-être sanctionné d'abord par une lourde amende et un an de suspension avec sursis pour l'obliger à prendre des mesures draconiennes,... sans préjuger des plaintes engagées au Pénal qui mettraient en cause des casseurs.

En cas de récidive durant le sursis le club serait immédiatement suspendu ...

La violence ne doit pas avoir sa place sur et autour des terrains de foot qui doit rester un jeu et un moment de détente et de convivialité pour les supporteurs également qui doivent pouvoir se rendre au stade en famille en toute sécurité !!!

6.Posté par patrick le 24/09/2012 01:33
Tout ça donne vraiment envie de revenir vivre à La Réunion.

7.Posté par ailleurs le 24/09/2012 04:44
Un sport d abrutis joué par des abrutis,pour des abrutis

8.Posté par fiuman le 24/09/2012 07:00
Les trois grands fléaux sont : l'alcool, la drogue et le foot....................car ils transforment tout le monde en abruti....................... à interdire tout de suite.

9.Posté par baster974 le 24/09/2012 10:20
A l'époque (il y a déjà plus de 20 ans maintenant), nous allions disputer des matchs de basket ball en minime et en cadet. C'était déjà une ville où on savait que ça craignait. Nous essuyions déjà des jets de galets etc... Il fallait presque faire exprès de perdre si nous voulions espérer repartir tranquillement (et encore ça n'était parfois pas suffisant pour que l'ambiance ne soit pas tout de même électrique).

On parle du Port, de Saint André mais nous n'avions pas de problèmes particuliers là bas

Nous aurions refuser les déplacements là bas si cela nous ne faisait pas "forfait".

10.Posté par dada884 le 24/09/2012 11:11
a ailleurs c'est toi l'abruti si t'aimes pas le foot commente pas et puis c'est tout

11.Posté par vive le foot le 24/09/2012 13:56
le foot est d'utilité public car il permet de scotcher les abrutis dans un perimetre limité et concentré. Le dimanche c'est tres utile pour liberer nos site touristiques.

C'est tellement mieux qu'ils se tototchent entre eux ou s'abrutissent de chips devant leur telé. Ca nous fait des vacances.

12.Posté par Ptipiment974 le 24/09/2012 17:42
A vive le foot...... Super baleze devant ton écran, mais incapable de le dire devant un jouer de foot, un supporter . Tu dois être le roi des abrutis ou des c..s pour dire des choses comme ça, ton intelligence doit flirter le niveau du sol. Allez suis sur qu'en 98 tu as fêter ( avec ton intelligence atteignant le Q.I d'une huitre) la victoire de l'équipe de France.

13.Posté par Lili97430 le 24/09/2012 21:11 (depuis mobile)
Ceux qui sont contre le foot, c est votre problème, ne venez pas sur cette page mettre vos imbécilités alors qu il s est passé un évènement inadmissible!!!! Mince!!! Une jeune fille a èté blessée au visage!!! Ça aurait pu être bien plus dramatique!!

14.Posté par Margot le 25/09/2012 10:14
Tous les bénédictins mis dans le même sac... Quelle belle preuve de discriminations. Mais dans ces articles ne sont donnés que la version des tamponnais, mais celle des bénédictins dans tous ça ? En effet ce qui s'est produit est déplorable, et dénoué de sens , mais comment peut-on sanctionner une équipe pour les actes malveillant de supporters en mal de pouvoirs ? A ce que je sache les joueurs n’étaient pas présent pendant l'incident, pourquoi les mettre en cause ? Est ce que cette petite équipe vous dérange autant que cela ? Mais a l'inverse pourquoi les supporters tamponnais ont ils mis le feu aux poudres dans les gradins pendant le match,a coup d'insultes et de menaces, a quoi cela pouvait il leur servir si ce n'est exciter des jeunes sous l'influence de stupéfiant et d'alcool, le vrai problème ne serait il pas de renforcer la sécurité a l’entrée des stades afin que ce genre d'individus ne puissent pas rentrer ?
Les joueurs de L'ARC Bras Fusil sont ils responsables de leurs supporters? Réfléchissez un peu la dessus, d’autant plus que la personne agressée a affirmée pouvoir reconnaitre les caillasseurs, et que ce n’était pas des joueurs , alors pourquoi choisir un coupable de substitution alors que les réels coupable coulent des jours heureux en toute tranquillité et pourraient être dénoncés... Mais bien évidemment on va étouffer l'histoire et punir un club entier qui s'est pourtant excusé pour l'attitude ces supporters... Il faut arrêter de prendre Saint-Benoit pour un ghetto de vandales et de voyous.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales