Economie

Bulletin de conjoncture du 3ème trimestre IPSOS : "Morosité et inquiétudes perdurent"

IPSOS publie son bulletin de conjoncture du 3ème trimestre 2010. Selon l'organisme de sondage, "morosité et inquiétudes perdurent, la consommation des ménages reste "molle", les intentions d’investissements et d’embauches des entreprises sont à la baisse".


Bulletin de conjoncture du 3ème trimestre IPSOS : "Morosité et inquiétudes perdurent"

Bulletin de conjoncture du 3ème trimestre 2010

Sources


- Sur les ménages :
Enquête téléphonique permanente, 9.000 personnes interrogées par an depuis 2003 (Résultats du trimestre sur 2 250 personnes interrogées, méthode des quotas)

- Sur les entreprises (en partenariat avec Antenne Réunion & l’Info.re) : 800 entreprises de 6 salariés et plus interrogées par an, en quatre vagues, depuis 1996 (Résultats du trimestre sur 200 entreprises interrogées, échantillon par strate d’effectif salarié)

Reprise ? Encore faible et fragile

Morosité et inquiétudes perdurent, la consommation des ménages reste "molle", les intentions d’investissements et d’embauches des entreprises sont à la baisse

Malgré l’amélioration relative constatée au trimestre précédent par rapport à l’an passé, la majeure partie des indicateurs suivis est, ce trimestre, au mieux au même niveau qu’au troisième trimestre de l’année dernière, mais souvent en-dessous.

Le moral (perception de la situation actuelle) des ménages est assez stable (avec néanmoins une correction à la baisse du niveau de vie perçu) et, par rapport à l’année dernière, les indicateurs personnels sont un peu mieux positionnés alors que ceux sur la situation générale de l’île sont en léger retrait.
La mesure des préoccupations montre, sur un an, une inquiétude grandissante pour le chômage (de plus en plus "loin devant" les autres sujets proposés) et une percée notable des "Impôts et Taxes".
La confiance (en l’avenir) des ménages est stable également, toujours loin au-dessous des niveaux atteints durant les années 2003-2006.

La consommation courante des ménages reste "molle" avec une fréquentation et des dépenses en GMS alimentaires en baisse par rapport à l’an passé.
Ce phénomène inédit dure maintenant depuis deux trimestres (les dépenses sont moindres par rapport au même trimestre de l’an dernier, corrigé de l’inflation).
La part des marques Premiers Prix et Hard Discount a progressé de près de 2.5 points en un an, représentant avec les marques distributeurs environ 27% des achats en GMS (moyenne sur 70 catégories, source PanelDom ©).
Pour les équipements, sur un an, seuls les abonnements au satellite et à Internet (avec un nouvel offreur pour dynamiser le marché) tirent leur épingle du jeu.
Les intentions de dépenses, générales ou sectorielles, sont proches de leurs niveaux de l’année dernière (ou légèrement en-dessous), à l’exception notable des intentions de dépenses "vacances-voyages", qui se situent significativement au-dessus.
La volonté de réduire les dépenses futures impacte presque tous les secteurs :
- équipements du foyer : les meubles / électroménager,
- équipements de la personne : les vêtements / chaussures, la santé et l’hygiène / beauté,
- et les dépenses "plaisir" : les petits cadeaux pour les proches et les sorties / spectacles/ restaurants.
La consommation de loisirs payants est en baisse et les prévisions de dépenses dans les mois à venir diminuent également ce trimestre (-4 points).

Les Réunionnais s’adaptent tant bien que mal et essaient de gérer au mieux leur budget : près de la moitié d’entre eux déclarent avoir des "fins de mois" difficiles.

Du côté des Chefs d’entreprise de six salariés et plus

Le moral des Chefs d’entreprise se dégrade ce trimestre, à la fois pour la situation de leur entreprise et pour celle, plus générale, de la Réunion.

Après la chute importante constatée au trimestre dernier, la confiance pour l’avenir se stabilise ce trimestre, à un niveau identique à celui de l’année dernière (très bas) pour ce qui concerne la situation générale à la Réunion, alors qu’elle est un peu meilleure qu’un an auparavant pour la situation de l’entreprise.

Dans ce contexte, les projets d’investissement et d’embauches sont orientés à la baisse.

Au final, les Chefs d’entreprise restent très inquiets : 6 sur 10 sont pessimistes pour les mois à venir, même si on perçoit sur cet indicateur une petite amélioration ce trimestre par rapport à l’année dernière.
Lundi 13 Décembre 2010 - 10:24
Lu 1138 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales