Politique

Budget des RUP: Didier Robert au conseil des ministres de l’Union européenne

Dans un communiqué, la Région Réunion revient sur la participation de Didier Robert à la 32ème Assemblée Annuelle de la Commission des îles de la CRPM et son intervention au Conseil des ministres de l’Union Européenne pour défendre le budget 2014-2020 des Région ultra-périphériques (RUP). Voici ce communiqué:


Budget des RUP: Didier Robert au conseil des ministres de l’Union européenne
Devant le conseil des Ministres de l’Union européenne,  Didier Robert défend le budget 2014-2020 pour les RUP et un plan anti crise d’urgence pour l’emploi.

Les prochaines semaines seront encore fortement marquées par le contexte de négociation budgétaire et des rendez-vous pour défendre les intérêts des régions isolées qui subissent plus que les autres les effets de la crise.

Le Président de la Région Réunion et Président de la Conférence des Présidents des Régions Ultrapériphériques, Didier Robert, s’est exprimé :

- Le lundi 5 novembre à la 32ème Assemblée Annuelle de la Commission des îles de la CRPM (Conférence des Régions Périphériques Maritimes).

- Le mardi 6 novembre, fait exceptionnel : dans le cadre de ce déplacement, le Président a été invité à intervenir au sein du Conseil des Ministres de l’Union Européenne. C’est en effet la première fois qu’un Président des RUP a cette possibilité de faire entendre la voix des régions et défendre les spécificités des îles lors du Conseil des Ministres pour peser davantage dans le débat en cours sur le volet budgétaire notamment.

32ème Assemblée de la Commission des îles le 5 novembre à Nicosie :

Dans cette période très intense de négociation budgétaire pour 2014-2010, cette conférence sur la question de la cohésion territoriale pour les îles de l’Union Européenne après 2013 était un rendez-vous extrêmement important. L’objectif principal : mieux unir les forces des régions insulaires dans les discussions avec les instances européennes.

L’intervention du Président Didier Robert devant la Commission des îles a été axée sur l’application de l’article 349 et sur sa proposition de porter un Pacte pour la Croissance et pour l’Emploi (engagement inscrit au sein de la déclaration des RUP aux Açores le 14 septembre) ; une intervention retranscrite dans la "Déclaration de la Commission des îles", une déclaration présentée au Conseil informel des Ministres de la cohésion du 6 novembre.

Didier Robert a insisté sur les combats qu’il porte pour les RUP et pour La Réunion plus particulièrement : "Notre combat est de parvenir à lever les obstacles réglementaires majeurs pour nous permettre de libérer tout notre potentiel d’action. Notre proposition est d'établir un pacte territorial cohérent entre les RUP, leurs États et la commission européenne…"

"Sur le volet social, nos préoccupations sont liées à la montée en puissance du chômage dans nos territoires. Nous demandons en ce sens que le pacte de croissance et d'emploi intègre un volet RUP, avec des moyens additionnels. Notre action fait appel à un plan anti-crise RUP absolument indispensable pour des territoires aux taux de chômage records qui oscillent de 12 à plus de 34%".

Le Président a tenu à marquer sa solidarité envers les îles regroupées comme La Réunion au sein de la CRPM. Didier Robert a par ailleurs obtenu le soutien de la Commission dans la démarche engagée pour défendre l’application de l’article 349 pour les RUP, seule façon de prendre réellement en compte nos spécificités.

Conseil des Ministres de la Cohésion de l’Union Européenne le 6 novembre

"Il n’y aura pas de progrès dans la construction européenne si l’Europe ne parvient pas à soutenir et à accompagner les plus forts comme les plus fragiles, les plus proches comme les plus lointains".

C’est devant le Conseil des Ministres en présence du Ministre délégué aux affaires européennes de Chypre, des Ministres et représentants des 27 pays de la communauté, du Commissaire Johannes Hahn, de la Présidente de la Commission du Parlement européen, Mme Hübner et du Président de la Commission des îles que Didier Robert s’est exprimé pour rappeler les inquiétudes que partagent les sept régions ultrapériphériques aujourd’hui : "les RUP sont les territoires les plus éloignés du continent, les territoires les plus fragiles, les plus en difficulté. Nous sommes 5 millions de citoyens européens, à des milliers de kilomètres de vos capitales, confrontés à la réalité d’un chômage qui oscille d’une région à l’autre de 12 à 34 %..."

Le Président a conclu son intervention en rappelant aux membres du Conseil: "Nous ne demandons pas plus mais mieux… la conviction que je partage avec les autres Présidents est qu’il n’y aura pas de progrès dans la construction européenne si la solidarité est foulée aux pieds des seuls indicateurs financiers, si l’Europe ne parvient pas à soutenir, à accompagner et à convaincre à nouveau chacun des Européens, les plus forts comme les plus fragiles, les plus proches comme les plus lointains".
Vendredi 9 Novembre 2012 - 10:11
Lu 676 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales