Economie

Budget 2011 : Le rabot sur les niches fiscales rapportera 9,4 milliards d'euros

Ce matin, en conseil des ministres, le gouvernement a validé son projet de loi de finances pour 2011. Comme prévu, "rigueur" en est le maître-mot.


Budget 2011 : Le rabot sur les niches fiscales rapportera 9,4 milliards d'euros
S'il refusera surement de le reconnaître en public, c'est bien un budget de rigueur qu'a présenté ce matin en Conseil des ministres le gouvernement. Il prévoit une réduction du déficit public à 6% en 2011 alors qu'il était cette année de 7,7% du PIB, bien loin des 3% réclamés par l'Union Européenne. Un objectif qui devrait être atteint en 2013, avant de passer à seulement 2% en 2014.

Le déficit du budget de l'État, qui doit passer de 152 milliards cette année à 92 milliards en 2011, supportera le gros des économies. Et si le gouvernement se défend que ces chiffres dépendront de la conjoncture, il table sur une croissance de 1,5% en 2011 et de 2% et 2012, soit une nette sortie de crise et une relance de l'économie.

Les mesures :

Pour réaliser ces économies, l'Etat a dû faire des coupes sèches. Les niches fiscales ont donc sans surprise été directement visée. Le rabot devrait rapporter 9,4 milliards d'euros l'an prochain, puis 2,1 milliards supplémentaires en 2012. Le gouvernement envisage même de réduire de 3 milliards d'euros chaque année le manque à gagner que représentent les niches fiscales, manque à gagner aujourd'hui estimé à 151 milliards d'euros. Il n'a pas encore été communiqué quelles niches seront concernées par ce coup de rabot.

Autre mesure, dans la continuité de l'année précédente, la suppression de 61.638 postes de fonctionnaires (33.749 en 2010). C'est la poursuite du plan de non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite. Au total, 97.000 fonctionnaires ne seront pas remplacés entre 2011 et 2013. L'Education nationale est le secteur le plus touché.

Autres mesures, la fin du crédit d'impôts accordé aux ménages pour l'achat de panneaux solaires à partir du 29 septembre, la réduction des allégements de charges pour l’emploi d’un salarié à domicile, la hausse de la TVA sur les abonnements à Internet triple play, la fin des déclarations de revenus multiples pour les jeunes mariés, la disparition de la déduction des intérêts d’emprunt immobilier...

Au total, les ménages supporteront 37% de l'effort fiscal en 2011 et 63% pour les entreprises.
Mercredi 29 Septembre 2010 - 16:28
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 2322 fois




1.Posté par Cambronne le 29/09/2010 16:45
9,4 milliards d'euros qui serviront à peine à payer les intérêts de la dette

2.Posté par boyer le 29/09/2010 17:22
article "arret sur images":


Une niche fiscale devrait pourtant être épargnée: celle qui bénéficie à certains investissements outre-mer. Pourquoi ? Parce que François Baroin, ministre du Budget, raboteur en chef (et incidemment, ancien ministre de l'Outre Mer), a fait valoir que la Réunion étant une des rares régions de droite, il urgeait de ne pas désespérer les électeurs réunionnais.


Quoi ? Comment ? Le gouvernement, en charge de l'intérêt général, obéirait ainsi à de basses considérations électorales ? Vous me demanderez de quel site internet à scandale, de quelle feuille de ragots, de quel brûlot gauchiste, je tire cette allégation infâmante. Je vous livre ma source bien volontiers : il s'agit d'un article des Echos, quotidien économique appartenant au dangereux bolchevik Bernard Arnault. Certes, le journal ne fait pas sa Une avec ce petit scoop. N'empêche qu'il y figure, noir sur blanc, en quelques lignes, au coeur d'une passionnante enquête sur quelques étripages inter-ministériels, en vue de la préparation du budget (enquête dans laquelle on apprend aussi par exemple, pour l'anecdote, mais c'est rigolo, que Lagarde a dû défendre son propre budget devant Baroin, à Bercy, en étage neutre).

3.Posté par pauvre boyer le 29/09/2010 18:00
le crétinoïde mutant universel s'exite derrière son écran avec des citations qu'il ne comprend même pas...

4.Posté par va s'y le rabot le 29/09/2010 19:03
C'est qui encore ce M. Rabot? Tiens j'ai cru voir Harry Potté!!

5.Posté par Faivre Daniel le 29/09/2010 22:26
Un gros coup de rabot sur le très chère salaire de SARKOZY et de ces collaborateurs,et de son train de vie,et de l'ELYSE, et aussi sur les gros salaire des ministres, et de leur déplacement, et ensuite les collectivités doivent arrêter de faire la fête avec l'argent des contribuables.

6.Posté par nicolas de launay de la perriere le 30/09/2010 00:48
et les 30% spécial DOM...raboté? pas raboté ?

après le chat botté chanté par Chantal Goya, le rat botté scandé par François François ..(François B et François F...hélas !)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales