Politique

Bruno Robert, président des Jeunes Agriculteurs 974 : "2016 a été une année plutôt calme"


Le syndicat Jeunes Agriculteurs a convié ce vendredi la presse afin de faire un point sur sur les actions menées en 2016. Pour son président, Bruno Robert, le syndicat a été sur "tous les fronts" au cours de l’année écoulée, et attend beaucoup de 2017, année pendant laquelle une convention devrait être signée avec l’État pour permettre à la filière canne "de se projeter jusqu’en 2021".

Pour Bruno Robert, "que ce soit à la SAFER pour l’attribution du foncier, en commission départementale d’orientation agricole (cdoa) pour valider les installations ainsi que les droits d’exploiter, dans les commissions mixtes d’usines (CMU) ou en interprofession (CPCS)", son syndicat "a toujours été présent" et s’est "toujours positionné en faveur de l’installation des jeunes", promouvant un "un modèle d’exploitation familiale".

Le représentant agricole s’est également félicité des actions de communication de JA 974, comme par exemple le "concours tracteur" organisé le novembre 2016 ou aux différents ateliers installés à la Foire agricole de Bras-Panon. Des actions "tournées vers le grand public et qui donne une bonne image de notre profession", poursuit Bruno Robert. "Nous nous sommes également envolés jusqu’en Vendée à Landevieilles pour présenter à des milliers de visiteurs les fleurons de notre agriculture comme l’ananas Victoria,  la vanille Bourbon, des confitures tropicales et bien sûr du rhum" , ajoute-t-il.

Grâce aux "relations étroites" avec sa structure nationale, le syndicat Jeunes Agriculteurs a pu envoyer plusieurs de ses responsables en métropole en 2016. Ces derniers ont entrevu "des victoires syndicales qui vont directement impacter le quotidien" de ses adhérents, notamment sur la revalorisation de la Dotation Jeunes Agriculteurs (DJA) ou encore l’avenir de la filière canne.
 

Vendredi 13 Janvier 2017 - 17:24
SI
Lu 1669 fois




1.Posté par cmoin le 13/01/2017 19:51

Votre agriculture ne vaut rien sans les aides de l'état,donc faite vous petits.

2.Posté par Cmoinoci le 13/01/2017 21:22 (depuis mobile)

Renseigne toi avant de parler merci!

3.Posté par Kaiinoa888 le 13/01/2017 21:58

Il porte bien ses initiales "BR" il se fait acheté par qui celui la? Provence Halte cote reunion?😀😁😂

4.Posté par GIRONDIN le 13/01/2017 23:12

... "de se projeter jusqu’en 2021"....

Belle perspective.

5.Posté par ROBERT BRUNO le 14/01/2017 00:34 (depuis mobile)

Facile de temoigner derriere vos pseudos et critiquer des jeunes qui se levent a 4 tout les matins pour nourrir leurs enfants plutot que d''attendre 400€ tout les 6 du mois. En tout cas ceux qui critiquent vous faites hontes a mon pays.

6.Posté par cmoin le 14/01/2017 09:43

A ost 5:ils se paient tout ce qu'ils ont avec de l'argent publique!

7.Posté par trebor onurb le 14/01/2017 13:23

faites hontes a mon pays.

Le pays lui appartient déjà!

8.Posté par Ti kreol la Kour le 14/01/2017 13:30

@ 5 :"Facile de temoigner derriere vos pseudos et critiquer des jeunes qui se levent a 4 tout les matins pour nourrir leurs enfants plutot que d''attendre 400€ tout les 6 du mois. En tout cas ceux qui critiquent vous faites hontes a mon pays."


LOL C'est ce la les agriculteurs se lèvent à 4 heures du matins tous les matins et font 70 heures par semaines. A une époque c était cela l'agriculture au 19 ème siècles mais de nos jours c'est plutôt un métier bien tranquille et super bien rémunéré.
Notament les planteurs qui font un petit mi temps par an pour un salaire très élevés grâce aux aides européennes. Donc au final l'agriculteur benificie lui aussi d'aide sociale comme les mecs au ras.
Comment viveraient les agriculteurs sans la PAC?? A combien la tonne de sucre de cannes sur le marché international??
D'ailleurs la cannes à sucre réunionnaise sur le marché économique ne vaux rien. ( Bruxelles souhaite d'ailleurs en terminé).

Bref a chaque fois que je lis que les agriculteurs bossent 120 heures par semaines je souris car je connais bien le milieu et ce n'est que pure mensonge.

Mais après ses jeunes héritiers de l'agriculture feraient bien de s'inquiéter car l'avenir de la filière cannes s'annoncent très sombre...
Et c'est au final très grave car se serait dommage que cette culture disparaisse à la Réunion. Mais peut on lutter fasse au Brésil?? la Réponse est est NON malheureusement.

9.Posté par cloclo le 15/01/2017 10:27

Encore une fois; tout est subventionné à la Réunion. A commencer par les fonctionnaires, les entreprises et notamment les plus grandes avec la défiscalisation, le RSA, la CGSS....alors arrêter de pleurer uniquement sur les agriculteurs. De plus il faut savoir que nos agriculteurs métropolitains sans les aides de l'Etat et UE ne peuvent plus survivre et c'est normal que la solidarité joue. La question, Faut il soutenir la production française ou manger de la M....importée?.

10.Posté par Ramin le 20/04/2017 19:38 (depuis mobile)

Bonjour agriculteur maraicher
Sans les agriculteur vous etes quoi vous alez manger de la merde importer ex carotte oignon origine australie sous cerome imidaclopride

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter