Faits-divers

Brûlée vive, Claudine Gambier décède

Claudine Gambier, 42 ans, est décédée des suites de ses brûlures dans la nuit de jeudi à vendredi au service grands brûlés de Bellepierre. Son concubin, Samuel Amouny, devrait être poursuivi pour homicide volontaire.


Brûlée vive, Claudine Gambier décède







Le drame est survenu il y a dix jours, sur fond d'alcool, Samuel Amouny, 34ans, avait aspergé sa concubine Claudine Gambier, 42 ans, avec un bidon d'essence avant de l'incendier. La femme était transportée au service des grands brûlés à Bellepierre entre la vie et la mort. Durant près de 24 heures, l'homme était introuvable, non décidé à se rendre, ce n'est que le lendemain, que la brigade anti-criminalité du Port l'avait interpellé.

Après dix jours de combat, Claudine Gambier n'a pas survécu aux blessures. Brûlée à plus de 70% du corps, au deuxième et troisième degré, elle était plongée dans un coma artificiel. Dans la journée de jeudi, son état s'était aggravée et le décès était intervenu tard dans la nuit.

Le juge d'instruction Flavien Noailles, en charge du dossier, va requalifier les faits passant de de tentative d'homicide à homicide volontaire. Samuel Amouny devrait être entendu dans les prochains jours.
Samedi 21 Août 2010 - 07:36
Julien Delarue
Lu 3326 fois




1.Posté par William le 21/08/2010 09:03

Ca ne finira jamais !?!?!

2.Posté par Au secours ! le 21/08/2010 09:20
Quelle horreur .....

3.Posté par Grimoutz le 21/08/2010 09:25
J'espère qu'il restera en prison jusqu'à sa mort ce monstre !

4.Posté par Foxi le 21/08/2010 11:10
Devant une telle horreur, il est compréhensible que notre premier réflexe est de penser " même traitement"

5.Posté par djamilla le 21/08/2010 11:44
qu on le pende

6.Posté par duo le 21/08/2010 12:26
Dans ces moments la on se dit que la lapidation est peut être conseillée...

7.Posté par pasquier le 21/08/2010 13:38
quelle horreur ,repose en paix Claudine, maintenant tu ne souffre plus de ton ignoble de mari ,si on peut appeler cela un homme! quant cela finira t 'il? combien de mères de filles faut 'il pour qu'une vraie loi les punissent à leurs hauteurs , les larmes de leurs familles leurs enfants éclatent jours après jours et comme des vagues dans l'océan et personne n'y prête attention ,maudit soit se soulard qui a détruit une vie ,et qui s'en tirera certainement avec 7 ans si tous va bien .

8.Posté par la peau le 21/08/2010 14:29
quel momon l'a accouche un zafer comme sa si on pouvais lire l'avenir fallait pas laisse sa eclore

li té connais pas qu'une femme c'est fait pour aimer la cherir ce n'est pas un objet dans la caze un assassin voila ce qu'il est maintenant dommage la pu la peine de mort

9.Posté par diogéne le 21/08/2010 16:35
Souhaiter le retour de la peine de mort, c'est répondre à l'homicide individuel par un assassinat collectif ; en quelque sorte, s'abaisser au niveau de l'acte, en croyant s'élever contre lui. Répondre au meurtre par la mort, nous obligerait tous à faire la queue devant la guillotine, sans pouvoir en vérité déterminer qui serait le pire pour passer en premier. La monstruosité d'un être humain n'est pas en soi, mais dans les réactions instinctives que peuvent susciter ses actes, et si son élimination physique est la seule réflexion définitive, dont nous sommes capables, c'est qu'implicitement, nous légitimons le crime, comme référentiel accessoire au sein de nos valeurs. Paix à Claudine, et sincères condoléances fraternelles à sa famille.

10.Posté par jason le 21/08/2010 18:00

En attendant elle est morte . La perpétuité vraie n'existe pas en France . Il sortira un jour .
Sitarane et sa bande auraient été sauvés avec une telle protection juridique . Remarque il a toujours des admirateurs ...

Notre société met en prison des types comme Papy René , 73 ans , parcequ'il s'est fait justice . La voilà la logique judiciaire actuelle .

11.Posté par nicolas de launay de la perriere le 21/08/2010 19:32
se faire justice est aussi inacceptable que ce qu'a subi cette victime.

12.Posté par Arbano le 21/08/2010 21:58
Dans toute cette horrible tragédie, Claudine, je vous souhaite d'avoir enfin trouvé la paix.

13.Posté par Joseph, le 21/08/2010 22:51
Je vois que Djamila et duo sont des adeptes de la même violence qu'ils prétendent combattre, puisqu'ils veulent pendre ou lapider.

Qu'ils prient que leur fils ou leur frère un jour ne perde pas la tête à son tour et commette un crime atroce, car ce jour là ils comprendront que le mal n'est pas tout entier enfermé dans le corps des criminels et ils auront une prise de conscience soudaine que la bête vit aussi au sein de leur famille, et pourrait peut-être aussi se cacher au plus profond d'eux-mêmes.

Foxi énonce bien une vérité fondamentale : notre premier réflexe est de penser : "même traitement".

La seule vengeance un peu légitime serait que cet homme ait été pris sur le fait et soit immédiatement liquidé par les proches de la victime. Même si cela privait la famille d'un procès et d'une indemnisation future par le fonds de garantie qui se substitue au débiteur incarcéré longtemps et qui rembourse plus tard le fonds), cela peut être humainement admis même si la Justice ne l'acceptera pas et sanctionnera même symboliquement les vengeurs.

Par contre que de parfaits étrangers à la famille se permettent d'appeler au lynchage de qui que ce soit, à la lapidation, à la pendaison, montre que le "bon peuple" qu'il représente vit encore dans les réflexes du Moyen Age.

Ce sont des mots, bien entendu, et si Djamila et duo devaient prendre la corde et hisser le corps du pendu ou lancer des cailloux sur le criminel ligoté au sol, on verrait qu'il y a loin des mots aux actes.

Réfléchissez, avant d'écrire n'importe quoi ! Essayez un peu de jeter la première pierre, vous bon Peuple sans défaut, dépositaires de la bonté et du Droit, de l' humanité et de la Civilisation !

Les Hutu et les Tutsi ont raisonné comme vous et au massacre a répondu le massacre qui a entrainé le massacre des massacreurs dans un engrenage infernal.

Les Allemands et les Français ont aussi trouvé légitime en en 14-18 de venger leurs morts de 1870, puis en 1939 de venger leurs morts de 14-18, çà a mené à quoi ?

Plus intéressant est d'analyser le parcours de ce couple, les défaillances des voisins, l'inexistence d'un soutien sans doute, d'analyser ce qui a laissé ce crime se commettre.

Des Samuel Amouny prêts à assassiner, à violer, à hacher menu, il y en a ce soir même des dizaines peut-être sur notre île. La question est :

QUE FAIT ON POUR PREVENIR CES ACTES CRIMINELS ? N'est-ce pas plus utile de parler de çà que de vouloir massacrer à son tour un humain qui a commis un crime atroce ? On a vu qu'un homme a jeté vivante une petite fille en haut du Pont de la Rivière de l'Est pour se venger de son ex. Les journaux ont fait leur beurre et tout le monde a versé ses larmes compassionnelles, mais çà a duré 10 jours. Qui pense encore à cette histoire, si ce n'est la mère et la famille de cette petite fille et la famille du criminel?

Société prête à pendre, à lapider, que fais-tu pour aider les gens en détresse avant que l'irréparable soit commis ?

Quand va-t-on cesser d'incriminer le seul criminel et dédouaner tout le monde qui a laissé une situation pourrir à ce point ? Moi je vous le dis, tant qu'on restera sur ce confortable et hypocrite raisonnement qu'il y a des monstres et à côté des gens parfaits et sains qui sont tous des victimes, on ne comprendra rien à rien.

Si vous tuez un dictateur pour le remplacer par un autre dictateur, à quoi a servi votre geste héroïque de justicier ? Vous avez refusé d'analyser tout le contexte et le système injuste et criminogène qui entoure cette dictature. Vous être un anarchiste, un idéaliste mais pas un politicien intelligent.

De même pour un criminel, si vous le lapidez ou le pendez sans avoir rien compris de ce qui ronge l'âme d'un homme et le fait basculer comme criminel, qu'apportez vous aux autres femmes pour prévenir que d'autres hommes (ou femmes) ne basculent ?

Heureusement que beaucoup de professionnel de la réparation des blessures de l'âme travaillent dans l'ombre avec d'autres idéaux de prévention, sinon ce seraient des dizaines de crimes par jour que nous aurions. La Réunion serait vite devenue un enfer. Saint-Denis serait Johannesbourg ou Medellin avec un coup de feu par minute. Les vengeurs contre les criminels, les anges noirs contre les anges blancs, oeil pour oeil, dent pour dent, comme dans les pays soumis à l'Ancien Testament.

Pardon, reconstruction, n'est pas impunité : à la mort, il ne faut pas rajouter la mort mais au contraire remettre de l'humanité là où il en a manqué gravement.

Je ne le vous souhaite pas, Dajmila et duo, mais vous comprendrez çà si un jour par malchance vous ou votre famille était touchée directement et qu'un des vôtres passe brusquement du côté des criminels. J' ai vu des quantités de gens changer radicalement leurs opinions vengeresses lorsque c'est leur fils qui a basculé.


Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales