Société

"Bring back our girls" mobilise aussi à la Réunion

"Bring back our girls", l'appel au retour des jeunes lycéennes enlevées par Boko Haram lancé par Michelle Obama, tourne en boucle partout sur le net. Cet appel est le résultat d'une nouvelle forme de mobilisation, digitale et mondiale. A la Réunion, on a suivi le mouvement. Un rassemblement est organisé à l'initiative de la députée socialiste, Monique Orphé, samedi sur le parvis des Droits de l'Homme à Champ Fleuri, dans la ville de Saint-Denis.

Voici le communiqué de Monique Orphé:


©Pierre Marchal
©Pierre Marchal
Le 15 avril dernier, au Nigéria, 200 lycéennes ont été enlevées en pleine nuit, dans leur internat, avant que leur école ne soit brûlée. Les ravisseurs sont des membres de la secte islamiste Boko Haram, ce qui signifie "l’éducation occidentale est un pêché". Ce groupe prône la charia et s’oppose à l’instruction des filles. Il a annoncé son intention de vendre ces jeunes filles sur le marché ou de les marier de force.
 
En tant que députée de la Réunion, je souhaite dénoncer ce crime odieux qui s’attaque à la fois à la liberté des femmes et au droit à l’éducation.

Une mobilisation internationale est en train de se mettre en place, par le biais d'internet, avec le slogan #BringBackOurGirls (Rendez-nous nos filles).

La Réunion doit y participer. Nous devons faire entendre nos valeurs d’égalité entre hommes et femmes, de respect du droit fondamental qu'est l'éducation, de liberté de chacun à disposer de soi et enfin de solidarité avec les familles de ces jeunes femmes.
 
J’appelle donc à la mobilisation le samedi 17 Mai 2014 à 15h sur le parvis des Droits de l’Homme, à Champ Fleuri, à Saint-Denis.

Cette mobilisation a pour objectif de rassembler le plus de monde possible pour faire passer ce message, prendre des photos avec le panneau # BringBackOurGirls pour les poster sur les réseaux sociaux et signer la pétition officielle sur la plateforme www.change.org.
Lundi 12 Mai 2014 - 15:18
Lu 983 fois




1.Posté par R I P O S T E le 12/05/2014 16:32
Monique ORPHE dans le style la di la fé .

" Ce n'est pas la girouette qui tourne, c'est le vent " comme disait Edgar Faure

2.Posté par moi le 12/05/2014 18:17 (depuis mobile)
L''enlèvement a eu lieu il ya plusieurs semaines,mais avait laissé indiférent,car dans l''actualité il y avai un crach d''avion pour lequel on nous a bassiné 24/24. La tt le monde s''offusque.. Ne pas oublier que le nigéria regorge de richesses ..

3.Posté par moi le 12/05/2014 18:20 (depuis mobile)
Et la lutte contre les islamistes pourra étre la justification d''''une intervention de type nèocoloniale dans un pays riche et instable politiquement.nos grandes firmes vont se délecter

4.Posté par Mango mango le 12/05/2014 18:47
D'abord on dit "please"....et pourquoi "our", communautarisme racial et /ou confessionnel ?

5.Posté par Corpus kristi le 12/05/2014 21:25
On attend une réaction du monde musulman dans son ensemble……..bien muet sur le sujet on pourrait dire.

6.Posté par francette le 12/05/2014 23:05
Là, avec Mme Orphée on touche le fond.
Quelle image de l'élue de La Réunion elle donne!
On est dans le mimétisme. Rien d'original.

7.Posté par bibi le 13/05/2014 10:23
ridicule ou comment surfer sur la vague médiatique en essayant de se donner de l'importance et un zeste de portée intellectuelle

8.Posté par Jose974 le 13/05/2014 12:33
Il faudra dire à madame Orphée qu'un #Hashtag twitter ne possède pas d'espace... #bringbackourgirls

9.Posté par La vox populi.com le 13/05/2014 13:52
Elle ne ferait rien qu'on la traiterait de tire o ki.....
Elle fait quelque chose, on la flingue sous prétexte "qu'un #Hashtag twitter ne possède pas d'espace"

Peut-on raison garder?

10.Posté par moi le 13/05/2014 17:12
enlevées le 14 avril

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2014/04/17/nigeria-la-plupart-des-lyceennes-enlevees-sont-libres_4402708_3212.html

Un mois après réaction des médias dont Orphée surfent sur la vague médiatique

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales