Faits-divers

Brimades et insultes antisémites au collège de Terre-Sainte

Un élève inscrit en classe de 6ème au collège de Terre Sainte a été victime d'un certain nombre de brimades depuis plusieurs mois. Dernier fait en date, le garçon de confession juive a été déshabillé en pleine cour ce mardi. Chez les parents, la colère et l'incompréhension grondent.


Brimades et insultes antisémites au collège de Terre-Sainte
C'est une information de la rubrique des faits-divers du Journal de l'île. Un élève de confession juive a été au cœur d'une série de brimades qui a débuté depuis la dernière rentrée scolaire. Des faits assez inquiétant et difficilement compréhensibles puisque le garçon, âgé de 11 ans, a été déshabillé en pleine cour de récréation hier après-midi par d'autres élèves de l'établissement.

L'affaire est plutôt grave étant donné les violences, vols et insultes à caractère antisémite auxquels l'élève a été confronté depuis plusieurs semaines. Selon le témoignage de son père, recueilli par Nadia Nejda, l'enfant aurait même essuyé une remarque antisémite lors d'un cours d'histoire-géographie. L'élève a notamment dû couper ses cheveux longs pour ne plus subir les attaques répétées de ses "camarades" de classe.

L'enfant, qui ne veut logiquement plus se rendre au collège, a également été victime de violences à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement scolaire. Même si des main-courantes et des plaintes ont été déposées auprès des forces de l'ordre, les parents estiment que "l'établissement minimise cette violence" peut-on lire dans les colonnes du Jir.

Le rectorat réagit à l'affaire

Côté rectorat, il aura visiblement fallu attendre un article de la presse quotidienne régionale pour obtenir une réaction face aux jeunes ayant participé à ces "jeux" sordides. Après avoir reçu un rapport détaillé du collège de Terre-Sainte concernant l'humiliation dont le jeune collégien a été victime, le recteur, Mostafa Fourar, a fermement "condamné cet acte inacceptable commis par des élèves de 6ème sur leur 'camarade' de classe".

Plusieurs mesures ont été prises en réponse à ces comportements déviants de la part d'enfants dont la moyenne d'âge est de douze ans. Une exclusion à titre conservatoire a été prise par le chef d'établissement, en attendant la tenue d'un conseil de discipline.

Le recteur et ses services suivent cette affaire avec une "attention particulière" et ont décidé de dépêcher l'inspectrice pédagogique régionale "Établissement et vie scolaire" au collège de Terre-Sainte ce jeudi pour "apprécier la situation".
Mercredi 17 Février 2010 - 18:02
Ludovic Robert
Lu 3197 fois




1.Posté par William le 17/02/2010 19:02

La Réunion "terre de tolérance" et "exemple pour la république" .. laissez-moi rire !
au moins cette sordide affaire a le mérite de montrer au grand jour les changements importants qui ont déjà eu lieu à la Réunion !

2.Posté par Bertrand le 17/02/2010 21:26
Pauvre gamin simplement parce que tu es juif et tu seras marqué à vie il faudrait les punir sévèrement et suis d'accord avec william on est entrain de ressembler à la métropole

on lit que :
L'enfant, qui ne veut logiquement plus se rendre au collège, a également été victime de violences à l'intérieur et à l'extérieur de l'établissement scolaire. Même si des main-courantes et des plaintes ont été déposées auprès des forces de l'ordre, les parents estiment que "l'établissement minimise cette violence"

on connait la motivation de certain reponsables il faut que leurcollège soit bien noté pas de vague tout va bien pour mon avancement et tant pis pour les autres


vous vous rendez compte de la souffrance de ce gamin chaque jour et rien ne bougeait moi le père je pete les plombs avec ces gamins ou pas ils savent bien la peur et la souffrance qu'ils lui infligeaient


Côté rectorat, il aura visiblement fallu attendre un article de la presse quotidienne régionale pour obtenir une réaction face aux jeunes ayant participé à ces "jeux" sordides. c'est révélateur!!

Après avoir reçu un rapport détaillé du collège de Terre-Sainte concernant l'humiliation dont le jeune collégien a été victime, le recteur, Mostafa Fourar, a fermement "condamné cet acte inacceptable commis par des élèves de 6ème sur leur 'camarade' de classe".

un blâme en accusé réception

Plusieurs mesures ont été prises en réponse à ces comportements déviants de la part d'enfants dont la moyenne d'âge est de douze ans. Une exclusion à titre conservatoire a été prise par le chef d'établissement, en attendant la tenue d'un conseil de discipline.
une exclusion tout court obligeant de changer d'école pas le même secteur du petit gars
et plainte au tribunal contre les parents ils sont responsables non !

regardons un peu de plus près ces tortionaires si le fait d'être juif n'était pas la motivation première car s'ils ont voulu le déshabiller c'était pour le faire honte sans doute

Parents de ce petit garçon bon courage je suis avec vous et votre fils

vive l'école de la république ( tout fout le camp )

3.Posté par Ordre et Progrès le 17/02/2010 22:11
Ras le bol de ce désordre permanent. L'école de la République doit redevenir un lieu où règne une discipline sévère. Marseilllaise et lever de drapeau respectés par tous les élèves, uniformes obligatoires, strict respect de l'enseignant en classe, sanction dissuasive contre les fauteurs de trouble. Cette affaire déplorable si elle n'avait été médiatisée aurait été minoré par les responsables du collège, qui par leur avidité de carrièriste font le minimum pour leur avancement, alors qu'ils devraient être sanctionnés. Disons le haut et fort un jeune irrespectueux c'est avant tout un voyou. La France assure à tous ses enfants, sans distinction, santé, scolarité et nutrition ( exceptionnel dans le monde), il faut un retour.

4.Posté par ma.dalton le 17/02/2010 22:43
Notre société est malade!
Quand l'école devient le théatre de choses de ce genre c'est que même en son sein il n'y a plus de respect.

5.Posté par maman de Terre Sainte en colère le 18/02/2010 00:00
Comment est-ce possible d'en arriver jusque là ?
A ton pris la peine, de la part de la direction de l'établissement d'écouter cet enfant, ses parents et trouver les moyens pour éviter d'en arriver jusque là .. les incidents de ce type ne peuvent plus se reproduire !!! Monsieur le Recteur svp, prenez le temps d'évaluer ce qui s'est passé.

6.Posté par De l'air le 18/02/2010 06:29
Faute professionnelle du proviseur mutation d'office en région parisienne

7.Posté par Ded le 18/02/2010 07:57
Comment en est-on arrivé là, à savoir qu'un gamin se fasse insulter pour sa religion , ici, à la Réunion ( ça relativise peut-être la vision idyllique qu'on veut donner, non?)
Pourquoi, comment?
A cause de son nom? Je doute fort qu'ici, les enfants de collège soient capables de se dire "tiens , celui-là avec un nom pareil, il doit être juif".Ou alors c'est qu'on leur a soufflé et alors, qui? pourquoi?
Parce qu'il portait la kippa? Je n'en sais rien, mais si tel était le cas , cela semblerait donner raison à la loi qui dit "pas de signe distinctif ,ostentatoire ou non d'ailleurs " à l'école laïque.

Ce qui est certain c'est que les profs( parfois, souvent, poussés par les proviseurs ) minimisent ce genre de faits,alors que leur devoir est de réagir , toujours, vite et fort devant de tels agisements ou propos . Ils sont les garants de la laïcité ( oui, je sais, j'insiste!) et à ce titre ,ils ne doivent jamais fermer les yeux.
Ce qui est certain aussi , c'est que les principaux ou les proviseurs minimisent TOUJOURS ces incidents , ces insultes ou propos racistes, qu'ils gardent les rapports de profs ( quand il y en a) sous le coude car, de même qu'on dira au prof qui signale cela qu'il ne "tient pas sa classe, qu'il n'a pas assez d'autorité" , le rectorat dira au proviseur qu'il ne tient pas son établissement , et ça c'est pas bon pour la carrière!

C'est d'ailleurs en partie à cause de ces silences complices depuis des années que le ministère qui n'attendait que cela , peut décider ( en plus des économies réalisées et de la casse programmée de l'école publique)) de supprimer des postes de surveillants "puisque tout baigne".

Quant au recteur qui réagit enfin , mais seulement après un article dans la presse, lui, c'est pareil, il aime pas...la pub.
Par le passé , tous les recteurs ont toujours fait le dos rond, ont ignoré les problèmes des établissements tant que la presse n'en parlait pas.
Il a fallu de nombreuses fois porter sur la place publique les problèmes graves que connaissaient certains établissements pour que le rectorat , toujours au courant , réagisse enfin.

Alors , vous les profs , réagissez, battez vous pour que l'école reste ce qu'elle doit être , un lieu d'apprentissage, un lieu de sérénité et de toléreance , un lieu où les gosses doivent pouvoir venir sans crainte pour apprendre.
Tout le monde y gagnera !La société et les citoyens.
Faire l'autruche n'est pas la meilleure façon...d'ailleurs à faire l'autruche,le derrière à l'air...vous savez ce qui va lui arriver à l'autruche!
Et c'est pour bientôt si vous rester sans rien faire.

8.Posté par Martine, lilloise à la rose le 18/02/2010 10:16
Oh la la ! qu'est ce que j'envie votre mieux vivre ensemble ! la métropole a beaucoup à apprendre de la Réunion....

9.Posté par Parents aussi reveillez vous le 18/02/2010 12:05
Ignominie, le mot est faible. Dans un espace protégé et sécurisé qu’est une école, c’est intolérable.

C’est vrai que la politique actuelle qui consiste à casser tous nos systèmes et principalement le système éducatif par un manque de moyens flagrants
- plus de professeurs (IUFM),
- pas de remplacements en cas d’absence,
- plus d’embauche de surveillant,
- non remplacement des départs à la retraite,
- plus de cours histoires (nationale, locale et régional)
- plus de cours d’instruction civique,
et j’en passe …. Font que de telles exactions, inqualifiables se produisent dans notre belle Ile.

Mais, où sont les parents de ces gosses ???? Que font ils ????

Dans les années antérieures, où notre Île était vraiment une Île de tolérance Nos anciens par des veillées, des « zistoires » autour du feu ou de la table, où ils prenaient le temps d’écouter, ou les valeurs de la Républiques étaient respectées, le respect de l’autre, son intégrité, la politesse, la dignité et aussi la peur d’une bonne raclée étaient les atouts d’une bonne éducation et cela malgré les « coups de fouette de filaos trempé dans la cendre », notre société réunionnaise a produit des HOMMES et des FEMMES de qualité.

¨Par ailleurs, « la RELIGION » (Catholique, Musulmane, Indienne) pour ne citer que les grands courants de pensée jouait un rôle certain dans l’éducation de nos enfants.

De nos jours, sans être rétrograde plus rien ne compte. Nous vivons que pour nous même. Il n’y a plus de dialogue, plus d’exemple pour nos jeunes, les parents sont pour la plus part dépassés par les évènements. A cela rajoutons le phénomène de l’enfant ROI (que des droits et pas de devoirs….) il ne faut plus s’étonner que tout part en eau de boudin.

Toujours est il qu’aujourd’hui un enfant, une famille souffre de part leurs origines. Nous sommes revenus à nos pires années noires de 1940 où le nazisme régnait sur l’Europe… Moi qui croyait cette période révolue !!!

10.Posté par curebien le 19/02/2010 09:09
L'article du quotidien de hier (18/02/2010) dit que le caractère antisémite de l'agression n'est pas prouvé.

Quid?

11.Posté par Bertrand le censuré le 19/02/2010 15:09
Bizarre non

je le savais les jeff , le zinfou roling machin le zipé ( toujours les mêmes n'ont rien à dire quand ce n'est pas catholique

trop tard n'allez pas le faire maintenant c''est de l'hypocrisie évidente

curebien le 19/02/2010 09:09 :pourquoi vous parlez que le caractère antisémite de l'agression et non de l'agression lui même et le pauvre garçon pas un mot et puis ça vous arrangerait si ce pas prouvé ?

le pauvre petit garçon victime de coups et de brimades et dans la presse parlé on parle de caractère antisémite je l'ai entendu

on parle même d'une plainte qui sera déposé


12.Posté par curebien le 19/02/2010 17:10
11.Posté par Bertrand le censuré le 19/02/2010 15:09
curebien le 19/02/2010 09:09 :pourquoi vous parlez que le caractère antisémite de l'agression et non de l'agression lui même et le pauvre garçon pas un mot et puis ça vous arrangerait si ce pas prouvé ?


Bertrand la connerie à des limites où est la votre?

C'est tous les jours que tu entends qu'on parle d'agression à caractère antisémite à la Réunion???? Moi ça me fait flipper. Je savais qu'on avait du racisme latent, mais je ne pensais pas que l'antisémitisme avait gagné nos terres au point ou des gamins (en 6°) puisse en arriver là.

le pauvre petit garçon victime de coups et de brimades et dans la presse parlé on parle de caractère antisémite je l'ai entendu

on parle même d'une plainte qui sera déposé



Bertrand nous aussi on écoute la radio, on a entendu aussi. Les articles dans les journaux en ont parlé aussi. Mais ils ont démantis le lendemain. Vous l'avez entendu, moi je l'ai lu.


13.Posté par Bertrand le censuré le 19/02/2010 21:36

visiblement vous avez encore tout compris
curebien le 19/02/2010 09:09 :pourquoi vous parlez que le caractère antisémite de l'agression et non de l'agression lui même et le pauvre garçon pas un mot et puis ça vous arrangerait si ce pas prouvé ?


cela vous écorcheré la langue de plaindre ce pauvre petit garçon , je voulais vous le faire dire et j'attend toujours car je n'ai pas lu un mot de compassion pour lui c'est si dur que ça à le plaindre allez un effort visiblement qu'est-ce qui vous bloque

il est juif c'est ça !!! c'est lui la victime j'attend un mot de compassion pour lui

vous dites
Bertrand la connerie à des limites où est la votre? ( déja qu'on ne comprend pas la question ! ) allez pour vous faire plaisir oui elle a ses limites et s'appelle bertrand et l' illimité s' appelle curebien c'est pas top ça

cadeau si si j'insiste


14.Posté par Phoenixia le 20/02/2010 04:23
Je ris ... jaune.
Jésus est de retour, Alléluia?

Alors qu'actuellement est diffusé dans les salles la vie d'un juif célèbre sur grands écrans, on découvre dans la ville de Terre-Sainte des insultes soit disant à caractère antisémites sur un gamin... Ironie de la presse?

Quoiqu'il en soit, peu importe le type d'insultes et le lieu, nous sommes dans un département français et nous en revenons toujours au même problème de plus en plus récurrent: il s'agit d'enfants en 6ème et qui, en toute logique pour l'instant doivent encore bénéficier de l'influence parentale. Si au lieu de reporter la faute sur les profs concernant une absence de maitrise des élèves les parents se donnaient encore la peine d'éduquer leurs enfants, de leur inculquer la tolérance et les encourager à être avenants au lieu d'être insultants, on n'en serait pas là !

Pour rappel quant aux évènements récents, on a pu voir beaucoup de parents déplorer la mort de Super Nanny, personnellement je trouve ça honteux que les gens doivent demander soutien à une émission de télé pour arriver à éduquer les gosses!

15.Posté par Andreas le 14/03/2010 10:33
Relativisons ,,,,,
Ils s'agit de gamins qui ont 11 a 12 ans en 6 ème ,
Sachant qu'il est Juif et en vue de se que nous montre la télé ainsi que les livres d'histoire ces gamins de 12 ans ont tout simplement trouvé l'objet et le sujet démerder un camarade de classe qui certainement par ces bonnes notes ou le fait qu'il ne fait pas se que les autres soit disant plus fort que lui veulent qu'il fassent ,
Comme ils n'arrivent pas a s'imposer et bien ils ont trouvé le bon moyen de l'emmerder ,

Moi j'appelle pas cela de l'antisémitisme ,

Il est certain que ces gamins ne savent pas se que c'est l'antisémitisme ,
Raison pour laquelle les profs minimisent l'affaire ,
C'est un jeu de gamins de très mauvais goût ,On est d'accord sur se point ,
Tout ceux qui exposent leur théories d'adultes se souviennent certainement pas qu'ils ont fait aussi de conneries quand ils étaient jeunes ,

Alors au lieu de monter se problème en épingle et de faire tout se qu'il faut pour donner a cette affaire une dimension qui ne correspond pas a la réalité se qui peu être préjudiciable a l'enfant juif lui même je propose que les enseignants expliquent aux gamins qu'il y a des choses qui se font pas et qui, sont franchement de mauvais goût car ils sont en age de comprendre ,

Mais de grâce surtout ne construisons pas un mur entre l'enfant juif et ces camarades de classe en le surprotégeant et en lui faisant prendre conscience des problèmes et interprétations du monde qui appartient aux adultes ,

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales