Social

Branche auto-moto : La CGTR exige une réévaluation de la grille salariale


La CGTR donnait ce matin une conférence de presse en présence de Philippe Martinez, secrétaire général de la FTM CGT en métropole, de passage pour la quatrième fois dans notre île, et Jacques Bughon, secrétaire général de la CGTR Auto-Moto.

Pour le syndicat, il est temps d'entamer des négociations avec le patronat au sujet de la convention collective et de la grille salariale.

"Une partie de la convention collective nationale n'est pas appliquée à la Réunion. Je pense notamment au salaire minimum dans les garages, où l'écart est de 7% en défaveur des salariés réunionnais, au capital fin de carrière, qui n'est pas appliqué dans ce département, et au droit de créer un comité d'entreprise, qui n'existe pas non plus", souligne Philippe Martinez.

"Les salaires n'ont pas été renégociés depuis 2008. Cette situation n'est plus tenable pour les salariés", renchérit Jacques Bhugon, qui souhaite que patronat et syndicats "se mettent autour de la table des négociations".

Pour le secrétaire général de la CGTR auto-moto, il est temps également de "reprendre les discussions avec un agenda social bien précis sur la convention collective. On a besoin d'un socle social pour l'ensemble des salariés de la branche", souligne-t-il.

Philippe Martinez a également dressé un bilan national sur le secteur de la métallurgie, qu'il considère comme "l'un des plus attaqués" par la crise. "Si on aditionne Peugeot et Renault, il y a eu 15.000 suppressions d'emplois", conclut-il .

Le syndicat appelle également tous les salariés du secteur à manifester le 1er mai, jour de la fête du Travail.
Vendredi 5 Avril 2013 - 14:29
Lu 663 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales