Faits-divers

Braconnage: Des contrôles intensifiés en cette période de fin d'année

Le préfet Dominique Sorain a demandé une intensification des contrôles administratifs de terrain.


En cette période de fin d’année, les actes de braconnage, de dégradation des milieux et de commercialisation illégale sont fréquents.

Pour cette raison, le préfet Dominique Sorain a demandé à ce que les contrôles administratifs sur le terrain soient intensifiés. Une action qui a pour but non seulement de protéger la faune et la flore, mais aussi les producteurs, les consommateurs, et les titulaires de cartes de chasse et de pêche. 

Une douzaine de services et établissements sont associés à l’effort de préservation, comme la DEAL, la DAAF, l’ONF ou la Réserve nationale marine. Les contrôles sont réalisés quotidiennement, de jour comme de nuit, et sont effectués aussi bien en milieu marin qu’en milieu campagnard ou forestier. Ils permettent d’éviter des dégâts irrémédiables au milieu naturel et d’assurer la préservation d’espèces comme le palmiste, la langouste, l'anguille ou le tangue.

Ils sont chaque jour une dizaines d’agents des différents services concernés à œuvrer en ce sens. Dans la nuit de lundi à mardi, un braconnier a d'ailleurs été intercepté. 
Mardi 22 Décembre 2015 - 17:01
Lu 1527 fois




1.Posté par noe le 22/12/2015 16:14
Difficile de nos jours , d'aller chercher un ti cari zomar .... on vous souck illico !
Mais on ne jette pas vos prises , on les mange pour vous !

C'est de l'injustice !

2.Posté par KLD le 22/12/2015 19:23
certains vont dire , "nou gaigne pu fé sak nou veut , sa nout tradition ça " du respect de la nature su not belle ile ...........vive "band cochon" !

3.Posté par Alex le 23/12/2015 06:38
Une démarche citoyenne pour aider les éco gardes : Afficher en gros sur tous les points sensibles un n° d'urgence pour alerter les responsables de la réserve marine de la présence de prédateurs.
Dissuader un gamin de 12 ans qui est en train de taquiner les poissons en utilisant une épuisette au bout d'une grande tige, c'est bien, j'ai dù le faire dimanche 20. Mais convoquer les parents du même jeune qui nageaient à quelques dizaines de mètres de là, aurait pu avoir un effet éducatif certainement plus profitable.
Après avoir réprimandé le jeune, celui ci est allé vers son père, mais n'a pas pour autant arrêté son défoulement et la dégradation des récifs.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales