Société

Bouteilles de gaz: Les stations-service ont-elles intérêt à ne pas vendre ?

Tous le concèdent volontiers, l'annonce de la fin de la participation des collectivités au prix de la bouteille de gaz crée une pagaille sans précédent. Gérard Lebon, président du syndicat des gérants de stations-service de la Réunion, répond aux doutes des consommateurs qui prêtent aux gérants l'intention d'en vendre le moins possible en attendant le nouveau prix rehaussé au 1er mars.


Bouteilles de gaz: Les stations-service ont-elles intérêt à ne pas vendre ?
"J'ai dû faire trois stations successives lundi pour enfin me ravitailler". Le témoignage de Pascal, habitant Saint-Denis, rejoint celui de nombreux réunionnais qui découvrent, avec la hausse annoncée de 7 euros sur la bouteille de gaz, les subtilités du milieu.

"La première station a refusé de me vendre du gaz alors qu'un camion avait semble-t-il livré une heure auparavant. Qu'on ne me dise pas que 150 bouteilles peuvent partir en l'espace d'une heure", poursuit-il. La deuxième station visitée était prête à vendre à ce client en colère, "mais la couleur jaune des deux bouteilles dans mon coffre a été refusée par cette station des Camélias. Aucune explication ne m'a été donnée", regrette-t-il, avant de poursuivre sa route vers une troisième et dernière station où l'échange pourra se faire.

"Cela dépend de la politique qu'affiche la marque de la station-service, explique Gérard Lebon. Certaines marques ne vendent et donc n'acceptent en retour que des bouteilles bleues par exemple, d'autres marques acceptent des bouteilles de toutes les couleurs et font le nécessaire pour récupérer leurs bouteilles plus tard". Voilà au moins un doute levé dans l'esprit des consommateurs.

"Un vrai bordel"

L'éventuelle réticence de certaines enseignes à vendre des bouteilles fait bondir le président du syndicat des gérants de stations-service. "C'est scandaleux que les gens puissent penser comme cela. Je veux bien qu'on puisse nous dire qu'on ne joue pas le jeu quelques heures avant le changement de prix mais là, plus de cinq jours avant...", explique-t-il. Pour lui, c'est un non-sens pur et simple pour tout commerçant. "Je prends l'exemple de ma station où nous venons de recevoir 280 bouteilles. Vous pensez vraiment que je vais attendre pour les vendre", interroge-t-il. Il pousse son argumentation en faisant le parallèle avec la distribution d'essence. "Quand la Préfecture annonce la hausse du carburant quelques jours avant le 1er du mois, est-ce qu'on refuse de servir l'essence ?", demande-t-il. L'argument est imparable.

Le gérant regrette l'annonce brutale de cette hausse consécutive au retrait de l'effort régional et départemental sur la bouteille. L'idée d'un lissage dans le temps est évoqué, toujours pour éviter ce que les gérants considèrent comme "un vrai bordel" depuis vendredi dernier.

Gérard Lebon constate enfin le comportement inhabituel des consommateurs qui viennent avec trois bouteilles par personne. "Je ne veux froisser personne. Une bouteille : c'est 22 euros. Cela veut dire que les gens peuvent stocker chez eux pour 44 euros de bouteilles qui dormaient jusque-là dans la cour", constate-t-il. Vivement le 1er mars pour que cette pagaille généralisée finisse au rayon des anecdotes.
Mardi 26 Février 2013 - 14:42
ludovic.grondin@zinfos974.com
Lu 1663 fois




1.Posté par Il n'y a pas que la gestion des stocks comme cause de la pénurie le 26/02/2013 13:55
Une autres raison de la pénurie de gaz est évidente.

Imaginez que les pétroliers laissent les réunionnais stocker tout le gaz possible avant le 28 février, ils ne vendraient plus aucune bouteille pendant 2 ou 3 mois au moins !

Impensable !

2.Posté par noe le 26/02/2013 16:13
Les gens craignent une bonne augmentation ...mais cela rentrera vite dans l'ordre ...
Faites comme moi ...j'ai une réserve de 15 bouteilles pleines et j'en consomme que 2 tous les 2 mois sans gaspiller ! je ne laisse jamais la veilleuse de mon chauffe-eau allumée toute la journée et je n'ai pas de moyens de me payer un chauffe-eau solaire ni électrique !

3.Posté par Môvélang le 26/02/2013 16:26
il ont découvert un sous continent sous la réunion, et si demain, ils trouvent qu'il renferme du gaz butane, , juste un tuyau et un robinet direct à la cuisine! ah!ah!ah!
il y en a qui vont regretter leurs stock de bouteilles obsolètes

4.Posté par WQS le 26/02/2013 17:33
2 noé

Tu devrais résilier ton abonnement internet pour t'offrir le chauffe-lo solaire ou électrique de tes rêves !
Tu vivrais plus relax et ça nous ferait des vacances ! LoL !

5.Posté par C''est moi le 27/02/2013 01:45
30 euros la bouteille en métropole et personne ne se plaint.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales