Politique

Bouclier qualité-prix: Un accord espéré "début 2013"


Bouclier qualité-prix: Un accord espéré "début 2013"
Ericka Bareigts a tenu a faire un point d'étape concernant la loi de régulation économique, plus communément appelée loi contre la vie chère.  Adoptée le 20 novembre dernier, des consultations sur le premier volet de la loi vont débuter dès mardi avec l’Observatoire des prix afin de mettre en place le fameux bouclier qualité-prix, a-t-elle expliqué.

Le bouclier qualité-prix c'est "une liste de 200 à 300 produits de consommation courante, qui ne se limite pas aux seuls produits de nécessité", affirme Ericka Bareigts. "Un prix global sera arrêté sur ces produits", ajoute-t-elle. Des réunions de travail entre la grande distribution, les grossistes et les associations de consommateurs vont donc se tenir afin de trouver un acoord "début 2013", souligne la députée. "On est dans les tempo fixé par le gouvernement", ajoute-t-elle, et se félicite que ce dernier "lutte contre les monopoles".

L'Etat aura un véritable pouvoir de contrôle

Une nouvelle liste à coûts réduits différente de Cospar, ou des produits solidaires, selon elle : "Les Réunionnais reprochaient à ces listes leur non encadrement. Elles pouvaient ne pas être bien appliquées. Là, on se situe dans une autre démarche où l'Etat prend toute sa place et aura un véritable pouvoir de contrôle". D'après Ericka Bareigts, l'Etat pourra "infliger des amendes à ceux qui n'apliquent pas l'accord".

Autre différence avec la liste Cospar et les produits solidaires, "les prix ne seront pas fixés sur des marques, mais sur des qualités de produits. Ce sera aux surfaces de négocier avec les marques". "Tout le monde a intérêt à ce que les abus disparaissent", conclut la députée socialiste.
Samedi 1 Décembre 2012 - 18:10
Lu 1120 fois




1.Posté par Le Corbeau le 01/12/2012 18:11
LA CRISE

Tout le monde connait le sketch de Fernand Raynaud concernant les étrangers qui viennent manger le pain des Français - c'était hier - aujourd'hui, il dirait plutôt les étrangers qui prennent le travail des Français.
En effet, si l'on va dans une grande surface et autres magasins Giffi,Farfouille etc...etc..., on se rend compte de l'abondance des marchandises venues d'ailleurs.
Il semble que si l'on fabriquait ces objets en France les prix seraient prohibitifs, ce qui fait le bonheur des multinationnales qui profitent de la mondialisation pour inonder le marché intérieur d'un pays avec des produits à bas coût.
Des usines ferment ou se délocalisent, des salariés sont licenciés et se retrouvent au chômage car les produits français ne sont pas protégés.
On finira par affamer ce pays ( voir les restos du coeur), et on fonce dans le mur.
Plus rien n'est viable les élections ! des pièges à ....gogos,les élus ! des ....incompétents, la politique ! une sorte de mafia napolitaine qui chapeaute le tout.
OU ALLONS-NOUS ?

2.Posté par Mékèlékon ! le 01/12/2012 18:19
Le plus grand pipeau jamais inventé par les incapables de gôôche qui prétendent nous représenter.
Pendant ce temps on suprime la prime cospar et le rsta pour les salariés du privé tout en maintenant les primes coloniales des planqués de la fonction publique....ZYVA LES SOSIALISTES !

3.Posté par noe le 02/12/2012 07:11
Si on n'est plus libre d'acheter selon notre poche , manger des choses correctes et non imposées (comme les mangé-cochon à bas prix , bas de gamme) alors lèche-béton !!!!!

On impose des repas spéciaux aux malades et non aux gens en bonne santé !
Les denrées "bon marché" ne sont pas bonnes , mal préparées , manque d'épices , fade , mal présentées ... c'est pour ça que ça coûte "bon marché" ... des denrées pour SDF !

« Sans méditation, on est comme aveugle dans un monde d’une grande beauté, plein de lumières et de couleurs. » [Jiddu Krishnamurti]

4.Posté par Lov le 02/12/2012 21:59
Une député analphabète en économie, un ministre des Dom qui rêve d'être le président Cubain des Antilles, une loi inapplicable dans le contexte européen des échanges intra-communautaires.....voilà comment un peu plus d'un millions de domiens seront bernés.

Au bout de cette loi, les mécanismes implacables de réajustement toucherons les masses laborieuses qui viendront une fois de plus gonfler les rangs des sans emploi.

Dégoutez moi encore chers anorexiques de la logique, continuez en politique, vous ne ferez gagner que le chômage et la détresse. Et à tous ceux qui votent encore, le spectacle ne fait que commencer.

5.Posté par Goutte de miel le 03/12/2012 02:02
Sur quelles bases détermine-t-on la qualité du produit? Valeurs nutritionnelles? Intérêt commerce équitable? Bio?
C'est du "N'importe quoi" mes amis ! Ils vont nous pondre une liste qui arrange la grande distribution ... Diminuer les prix sur 300 produits pour augmenter les prix sur 300 autres et compenser les marges "réduites".

Le consommateur a surtout besoin de transparence dans les prix. Surveillez bien vos tickets de caisse mes amis, surveillez les bien !

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales