Economie

Bouclier qualité prix: Les consommateurs réunionnais ont économisé 2,4 millions d'euros

Six mois après l'instauration du bouclier qualité prix, la Préfecture a effectué un premier bilan chiffré:


Bouclier qualité prix:  Les consommateurs réunionnais ont économisé 2,4 millions d'euros
"Les modalités de mise en œuvre du Bouclier Qualité Prix ont été définies par un décret d’application publié le 26 décembre 2012.
 
Ce dispositif (codifié au nouvel article L.410-5 du code de commerce) porte sur les produits de grande consommation ; il s’agit donc des produits les plus consommés au quotidien, qui ne sont pas restreints aux seuls produits dits de première nécessité.
 
Afin d’engager la négociation, l’Etat a proposé une liste de produits, en se basant sur les cinq chariots-types existants dans les DOM et en complétant par les produits parmi les plus vendus à La Réunion, c’est à dire présent dans le TOP 300 des plus grosses ventes en volume au sein de la grande distribution locale.
 
Certains produits ont été retirés de cette liste initiale. Il s’agit des alcools, des produits visiblement trop gras, trop sucrés, trop salés et des produits dont l’attrait nutritif semblait discutable.
 
Cette liste a fourni un support de base indicatif à l’ouverture des travaux relatifs au bouclier qualité-prix. Elle n’était donc ni impérative, ni exhaustive, et a été amendée et enrichie lors des discussions.
 
Conformément à l’avis de l’Observatoire des Prix et des Revenus (OPR) du 17 janvier 2013, les produits retenus appartiennent à 6 catégories : les produits alimentaires, les boissons, les produits d’hygiène, les produits d’entretien ménager, les produits destinés aux très jeunes enfants, le petit équipement.
 
Les négociations se sont déroulées dans un climat professionnel et constructif, ou tous les points de vue ont convergé vers l’objectif commun d’aboutir à un accord de modération des prix d’une liste de produits de consommation courante.
 
Il est apparu évident a tous que cet objectif ne pouvait s’atteindre au détriment de la création de valeur et de l’emploi local. Aussi, j’ai veillé à associer aux négociations, de la manière la plus équilibrée et pertinente possible, les acteurs de la production locale, agro-industrielle et industrielle locale.
 
La production locale a souhaité, par une participation volontaire au dispositif, démontrer son engagement pour les réunionnais. Ce sont en effet près de 45% des produits de la liste qui sont des produits locaux, allant même jusqu'à près de 60% pour la catégorie des viandes ou de la charcuterie. 
 
Les 108 produits du Bouclier Qualité Prix sont présents dans les rayons depuis le 11 mars. Le montant maximum de la liste est de 296€, ce qui correspond à une baisse de près de 12,85 % (soit 43.65€) sur le total des produits.
 
Les trois séries de contrôle organisées par la DIECCTE ont permis de contrôler 43 magasins. 
 
Parallèlement, l’Observatoire des Prix et des Revenus a visité, sous le pilotage du Pôle C, l’intégralité des points de vente listés en annexe de l’arrêté préfectoral instituant le BOUCLIER QUALITE-PRIX, ainsi que tous les magasins à l’enseigne Leclerc et à l’enseigne Leader Price.
 
Toutes les enseignes participant au bouclier qualité-prix ont été contrôlées. Pour ce troisième relevé de la DIECCTE de la Réunion, les contrôles ont été partiellement orientés par les informations transmises par les agents OPR : les magasins présentant le plus de problèmes ont été visités.
 
Tous les magasins contrôlés pratiquent un prix de vente global des produits de la liste inférieur au prix réglementé. Ces prix vont de 284,38 € à 295,96 € avec un prix moyen de 290,12 €, contre 290,58 € au relevé du mois de mai.
 
Par ailleurs, les chiffres des ventes des 108 produits permettent de constater un engouement des consommateurs réunionnais pour ce dispositif avec une croissance des ventes de près de +61% entre août et le mois de référence, février. 101 produits connaissent une hausse des volumes de vente allant de +3% à +7788%. Les hausses spectaculaires sont observées pour des produits qui n’existaient pas ou qui n’étaient pas distribués à cette échelle. Il faut donc les relativiser, tout en remarquant l’effet positif de l’opération qui permet leur référencement.
 
Sur les 15 plus fortes hausses, 8 produits sont issus de la production locale. Sur les 15 plus gros volumes, 9 sont des produits de gamme économique, et 6 sont des productions locales. Il semble donc que la liste réponde aux attentes des consommateurs réunionnais, tout en préservant la production locale qui bénéficie du dispositif pour doper ses ventes.
 
L’économie réalisée par les consommateurs réunionnais est réelle. En effet, en faisant la somme des produits achetés depuis le début du dispositif et en la multipliant respectivement par les baisses concédées par les producteurs et les distributeurs, le montant absolu de cette baisse pour le consommateur réunionnais est de 2.4 millions d’euro sur les 6 premiers mois de mise en œuvre du dispositif.
La projection annuelle de chiffre d’affaires que représente les produits du BQP est d’environ 40M€ soit environ 2,6% du chiffre d’affaires consolidé des points de vente participants."
Mercredi 11 Septembre 2013 - 15:37
Lu 1513 fois




1.Posté par pat974 le 11/09/2013 16:12 (depuis mobile)
2,4 millions pour le ou les reunionnais.
pour ce qui me concerne, mon Kdi n'a pas bougé il reste toujours a 153 € pour les 65 produit par semaine.
Maintenant, les hypers sont trés malin. surtout en provoquant des ruptures de stock en nous forcant vers des achats de produit marqué comme le lait par exemple ou certain biscuit fourré. je pourrais en siter bien d'autre comme pour les produit d'entretien comme la lessive ou les PQ. Sans oublier les produit dont la DLC arrive a son terme et nous oblige a prendre un article de prix superieur.
les Hyper, maitres de nos achats et de nos CB entre le 28 et 15 du mois suivant ou toutes les promos sont en general en rupture ou quantite limité. Reste le meilleur moment pour mon porte monaie entre le 17 et le 25. Les prix sont plus confortable.

2.Posté par Soit 3 € par réunionnais le 11/09/2013 17:31
Soit encore 0,50 € par réunionnais et par mois !!!

Ou comment on fabrique, Préfecture et journaliste complices, un bon foutage de gueule !

3.Posté par COMIQUE le 11/09/2013 21:10
Est-ce du journalisme ou bien du copier-coller de communiqué propagandiste ?
Monsieur DUPUY : où est passé votre sens critique ?

Qui croit sérieusement à l'efficacité de ce simulacre de dispositif ? Un bouclier en papier mâché pour servir les tours de passe-passe du ministre des Antilles !

4.Posté par WQS le 11/09/2013 21:12
On fait "gagner" 5 millions par an aux acheteurs de ces paniers pourris alors que l'on vient de sucrer
50 millions aux bénéficiaires du rsta et que les fonctionnaires continuent de se partager 600 millions de
sur-rémunération...les LESES avec un GRAND B vous disent merci mr lurel !

5.Posté par lavoile le 11/09/2013 21:46
En attendant, en dehors des prix de "consommation courante", les autres augmentent fichtrement et c'est incroyable de constater sur un an à quel point certains produits ont décollé, donc je crois bien en effet qu'il y a un sacré foutage de gueule et puis on devrait donc se contenter du minimum pendant que d'autres nous bouffent du caviar sur le dos, c'est vraiment minimaliste et réducteur ce panier type, faudrait penser un peu plus haut "messieurs qui décident" comme par exemple appliquer la sur rémunération à tout le monde, ça ne serait que justice !

6.Posté par moi le 11/09/2013 22:07 (depuis mobile)
Divisé par le nombre dhabitants ça fait rien du tout. On sait calculer quand même.Nimporte quoi cette annonce

7.Posté par dimi le 12/09/2013 06:50
2,4 millions d'euros d'économie mes devaient êtres percées ce jour là on prend les gens pour des cons .

8.Posté par Triste Réunion le 12/09/2013 07:12 (depuis mobile)
Un couple avec un enfant peut donc s'acheter, en 6 mois, 4 flanbys en plus. En avaient ils vraiment besoin?

9.Posté par môvélang le 12/09/2013 07:24
si on prend en compte le prix de vente réel de ces produits en rapport à la qualité, ajouté à cela les augmentations par ailleurs, on a rien gagné du tout!
le poulet pack normal coute plus cher à l'achat que le demi poulet lurel, mais au kilo, le demi poulet lurel coute plus cher, et les produit bas de gamme, sont bourrés d'eau, d'huile (surtout de palme) de sel, de sucre, d'air (eh oui, plus gros, mais moins lourd aussi).
Ex: 1 kilo de zourite à 11 € le kilo donne en fin de cuisson moins de 250 grammes de carri ce qui le ramène à 44 € le kilo de carri, ( plus cher que le bichique qui le vendeur rajoute 300 grammes d'eau au kilo)
au magasin ""bobo je l'aime trop"" la morue est à 19 € et quelques le kilo, aussi cher que le beefteack

tout a augmenté ailleurs, mais comme ne le dit pas madame Aude, le consommateur Réunionnais est resté couillons

10.Posté par polo974 le 12/09/2013 10:25
Et combien ont coûté les augmentations sur les autres produits ? ? ?

bénef pour la grande distri, perte pour les autres (comme d'hab)...

11.Posté par Trompe oeuil le 12/09/2013 11:37
Lorsque l'on compare des produits que les grandes surfaces devaient lancer et des produits courants c'est de la triche pour gonfler les stats. Pour moi le Kdi reste pareil je n'achète pas de produit marqué et je ne pense pas en acheter. Pourquoi ? c'est simple il faut déjà avoir du pognon pour en acheter.

12.Posté par Colère le 12/09/2013 13:25
Voilà le genre d'annonce et d'article qui risque de mettre le réunionnais très très en colère, avec le sentiment qu'on ("on", c'est à dire le gouvernement et la presse qui ne dit pas la vérité) le prend vraiment pour un con !

13.Posté par David ASMODEE le 12/09/2013 13:39
Il faudrait vraiment songer à nationaliser les grandes surfaces et les donner en gestion à la CGTR !

14.Posté par Dimitri ALAIN le 13/12/2013 06:49
le mensonge un des plus vieux mot du monde pour avoué sa faiblesse quand rien n'avance

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales