Société

Boucan Canot: Seanergy répond à la mairie sur la réparation des filets


Suite à la conférence de presse de la mairie de Saint-Paul vendredi dernier au sujet des filets de la plage de Boucan Canot, la société Seanergy, responsable des réparations, répond. La commune avait en effet jugé le niveau de sécurité insuffisant après les travaux de réparation.

La société tient aujourd’hui à apporter des précisions. Pour Dominique Thirel, fondateur et gérant de Seanergy,  "tous les moyens prévus dans le cadre de la tranche ferme du contrat sur l’installation des filets ont été mis en place. Pour l’abaissement des filets, les équipements sont mobilisables sous douze heures maximum, à savoir deux navires et une barge équipée d’une grue ainsi qu’une douzaine de scaphandriers qui interviennent dans des conditions souvent dangereuses, le tout étant essentiel pour une maintenance rapide et efficace".

 

Selon la société, la mairie n’y serait pas pour rien dans cette affaire : "Malgré notre dernière recommandation du 22 août 2016, la mairie n’a pas jugé opportun d’ariser les filets de Boucan Canot malgré l’épisode prévisionnel de houle. Or, lorsque les filets sont utilisés comme il se doit, il n’y a pas de problèmes, comme le montrent les statistiques issues du logiciel de gestion commun, mairie/entreprise attestant que 93% des filets posés et entretenus par Seanergy sont opérationnels," précise-t-il.
 
Du travail en plus pour Seanergy, non facturé à la mairie
 
Autre précision : 20% de surface de filet en plus, ce qui augmente la charge de travail. Un travail supplémentaire non facturé.  "La commune nous a demandé d’ajouter 20% de surface au-delà du contrat initial, ce que Seanergy a réalisé. Néanmoins ce sont les frais de maintenances liés à ce volume de travail supplémentaire qui ne nous sont pas réglés créant un déséquilibre financier pour l’entreprise. Le volume de travaux lié à la maintenance correspondante nous amène parfois à tripler le nombre de jours d’intervention d’entretien et réparation, quatorze jours au lieu de cinq en septembre par exemple. Notre entreprise ne discute pas sur la sécurité comme peuvent le laisser entendre certaines allégations des services de la mairie parues dans la presse vendredi, puisque nous avons pris à notre charge ces coûts non prévus et non facturés à la collectivité, ce qui représente une part non négligeable pour notre activité," explique Dominique Thirel.
 
Il ajoute: "Les derniers travaux réalisés sur les filets et livrés le 8 octobre dernier ont permis de remettre à l’identique les équipements sous-marins tel que livrés à la mairie le 12 décembre 2015".
 
Seanergy précise enfin que la commune doit également lancer une tranche conditionnelle de travaux afin d’améliorer la sécurité : équipements de surveillance à distance et électronique sous-marine tels des sonars ou des caméras. La société se dit prête à deviser ces travaux supplémentaires.
 

Mardi 18 Octobre 2016 - 12:15
Lu 5548 fois




1.Posté par Eno le 18/10/2016 12:33
Ces filets sont trop fragiles !
De la camelote !
A la moindre vaguelettes et 50 cm , tout est cassé ...
Travail d'amateurs qui ne cherchent que le pognon ...
En Afrique du Sud , les filets anti sous marins résistent à toutes les vagues !

2.Posté par Nono le 18/10/2016 12:37
"Malgré notre dernière recommandation du 22 août 2016, la mairie n’a pas jugé opportun d’ariser les filets de Boucan Canot malgré l’épisode prévisionnel de houle."

En voulant économiser 10k, voilà le résultat : Un filet fendu, une attaque, une plage déserte depuis 3 mois, et les habituels malokis verts bruns misanthropes qui jouissent derrière leur écran en voyant l'Océan enfin redevenu un territoire vierge de toute activité humaine.

3.Posté par DOGOUNET le 18/10/2016 12:55
A l'évidence, il n'y a pas réponse sur le fond: POURQUOI ce trou, POURQUOI ces dégradations en contexte de petite houle fin août... et en final, cette technologie est elle fiable ? Pour rappel et sauf carences des services de contrôle technique de la commune, il y a matière à contentieux devant les tribunaux !

4.Posté par Couillonisse le 18/10/2016 13:28
Qui sont les amateurs dans cette histoire ?? On a beau dire , cette pseudo crise requin a un mérite : faire la lumière sur le juteux business de cette "crise" et sur les agissements troubles d'une mairie qui joue de son pouvoir et du contexte :) Beaucoup de baltringues qui gravitent autour de cette crise ... au détriment de la nature et du portefeuille des contribuables rackettés pour payer cette gabegie sécuritaire faite pour dix excités et leurs planches ...

5.Posté par mortier le 18/10/2016 13:38 (depuis mobile)
La mairie de St-Paul a mis un pied dans le plâtre et elle aura du mal a s'' en sortir. Heureusement en amont les contribuables sont là.

6.Posté par Hugues le 18/10/2016 13:57
Quand est-ce que Sinimalé sera débarqué de son rôle de maire.
Cette personne ne sait absolument pas gérer une municipalité et encore moins ses comptes.
Je le redis. la mairie n'a pas ou plus les moyens de payer. J'aimerai que soit réalisé un audit sur les comptes de notre municipalité. Sans qu'il aille en prison, il est trop vieux et connais déjà les joules.
Sinimalait, Sinim'à l'eau. ( Je sais, c'est pas fin ). En référence à des déchets trouvés dans une brique de lait.
SINIMALÉ, AU NIVEAU "BRIQUE" IL DOIT CONNAÎTRE…

Il a été élu par ses "bêles" promesses et risque de terminer en carry s'il continu.
Je regarde de façon continuelle les " webcam " installées sur les plages et à Boucan. Pas l'ombre d'une houle.
Je comprends mieux pourquoi cette société demande à être payée maintenant, ils ont fait leur "boulot" et demandent des sous.
Après, moi, je ne baigne pas. En revanche, je descends tous les matins sur Boucan morne plage, c'est d'une tristesse affligeante.
Tous les matins, le bateau en alu qui vient vérifier les filet est présent.
Payez Mr le maire ou démissionnez.
En dehors des surfeurs à qui je n'ai rien à reprocher, les estivants des vacances ont également le droit de tremper un pied dans l'eau sans sortit à cloque pied.

7.Posté par jeanmettrezune le 18/10/2016 14:00
N'a point le roche c'est le problème l'entreprise !
Nana le trou c'est la faute l'entreprise

8.Posté par il faut porter plainte le 18/10/2016 14:34
le filet n'a pas ete arrisé lors de l'episode de houle; Il a donc constitué une incitation aux activités de surf et engage donc la responsabilité du maire dans le dernier cas de suicide a boucan. Un genre de DCP à couilloniss encore plus efficace que l'absence de panneau 4*3 a etang salé

Ceci explique pourquoi cet elu à la petoche pour remettre les filets en place alors que les vacances scolaires s'ecoulent.

rende à nou la mer

9.Posté par Raymond le 18/10/2016 16:01
La Society dans cette histoire prend la mairie et les contribuables pour des vaches à lait. Ils sont prêts à faire les devis pour les travaux supplémentaires. En quelque sorte ils sont au courant des modifications à apporter à la sécurité des baigneurs, ou alors on fait exprès de proposer des services à minima, depuis le début?

10.Posté par GIRONDIN le 18/10/2016 17:45
"" """"Le nouveau cahier des charges garantie une sécurisation des activités nautiques (baignades mais aussi surf, kayak, plongée...) 320 jours par an jusqu'à une houle de 4 mètres de hauteur avec 30% du matériel sur place (chaînes, flotteurs, filets...). L'entretien du filet sera également beaucoup moins coûteux pour la commune que le précédent qu'il fallait retirer à chaque fois que la houle dépassait 1m50 pour un coût de 8000 euros. Avec le nouveau filet, tout dégât constaté en dessous de quatre mètre de houle sera pris en charge par la société.

"Il va falloir être réactif et innovant, souligne Patrick Florès. "" ""Imaz décembre 2015


Réactif et innovant !

11.Posté par Ghostwriter le 18/10/2016 18:27
A Saint-Paul comme dans chaque commune de l'île : même fléau, même combat.
Des Responsables incompétents débordés de tous les côtés, qui gèrent leurs affaires les doigts de pieds en éventails entre deux représentations narcissiques.
Etre élu n'est pas une fin en soi, c'est un commencement.
Cessez de vous pavaner en jouant les cadors, d'exhiber vos titres arrogants, vous n'êtes pas des superstars du cinéma. Vous êtes des représentants du peuple élus pour le servir.
Quand on ne sait pas on a au moins l'humilité de suivre les conseils des experts, ou à défaut d'assumer ses responsabilités d'élus!

12.Posté par connait-il le pays? le 18/10/2016 18:55
la reactivité et l'innovation de Flores:

les plages fermées pendant les vacances scolaires avec une mer plate

on croirait un bureaucrate de la prefecture, mais non, c'est flores, elu a la mairie avec sini


13.Posté par Romain le 19/10/2016 08:48
Post 4 "dix excités et leurs planches "
C est complètement faux. la plupart des gens aiment se baigner, il n y en a pas que 10.
Vous n'avez visiblement pas été sur ces plages quand filet il y a !

10 !! MDR


14.Posté par polo974 le 19/10/2016 14:51
et si on mettait des usines houlo-motrices pour tenir les filets à la surface...

bon, d'accord, les surfeurs risqueraient de ne pas apprécier qu'on leur lisse les vagues...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales