Société

Bois Ozoux: "Des décisions d’envergures prises dans le dos des Réunionnais"


Bois Ozoux: "Des décisions d’envergures prises dans le dos des Réunionnais"
Fini les piques-niques dans le Bois Ozoux sur le chemin volcan. Selon le Collectif pour le maintien des activités au coeur de La Réunion (C.mac), les tables et les bancs qui recevaient le public ont commencé à être démantelés. Un déséquipement "en misouk" a dénoncé le collectif ce mardi, à Saint-Pierre.

Pour rappel, la direction du Parc national avait donné l’autorisation à l’ONF de démanteler l’aire de pique-nique en décembre 2013, en raison de la "sensibilité naturel du site tant en matière de biodiversité que de paysage". Depuis, le C.mac ne désarme pas. Entre le recours déposé en janvier 2014 et ses différentes mobilisations, le C.mac entend faire entendre sa voix.

Le Tribunal administratif de Saint-Denis a rendu sa décision le 25 mars dernier. "Il n’y a plus lieu de statuer sur la requête de l’association ‘collectif pour le maintien des activités au coeur de La Réunion’". Pour Me Roberto Ova, conseil du C.mac, le tribunal a tranché mais davantage "sur la forme que sur le fond en se prononçant sur la recevabilité de la demande et la caducité de l'autorisation", précise-t-il. L’autorisation délivrée par le Parc n’étant valable que jusqu’au 31 décembre 2014.

L'ONF dément

Sylvie Bruno, porte parole du C.mac, estime que le jugement du tribunal administratif ne règle pas le problème. "Il botte en touche ", regrette-t-elle. " Des tables et les bancs ont été enlevées récemment et on aimerait savoir quand a été prise cette décision et de qui émane-t-elle", martèle le collectif. "A notre connaissance, il n’y a pas eu de nouvelle autorisation. En l'occurrence, des décisions d’envergures sont prises dans le dos des Réunionnais, ce qui démontre l' absence de transparence administrative", poursuit Sylvie Bruno

Sollicitée, l'ONF assure qu'aucun équipement n'a été à ce jour démantelé. Les agents sur le terrain auraient constaté que deux ensembles tables et bancs ont été vandalisés il y a une quinzaine de jours. "Les ouvriers ont effectivement enlevé le mobilier et retiré les morceaux de cornière, mais pour sécuriser les lieux". L'ONF a également entrepris de commander du mobilier neuf et tient à préciser que "ces activités d'entretien courant ne nécessite pas d'autorisation".

Photos du C.mac avant et après le démantèlement
Photos du C.mac avant et après le démantèlement

Mardi 30 Août 2016 - 18:17
Lu 2233 fois




1.Posté par Dazibao le 30/08/2016 18:45
Normal.

Vu que le créole "C. Macro......".

2.Posté par kld le 30/08/2016 19:30
mais qu'est ce que M. Viry vient faire avec ce mouvement politisé et pas dans le bon sens du terme ?

3.Posté par martinebonbois le 30/08/2016 20:32
Depuis le temps que ces tables sont là jamais vandalisées et là comme par hasard le parc national veut les enlever, il y a un recours et des vandales abiment les tables...zot y croit de monde l'est né derrière soleil ou quoi ?

4.Posté par martinebonbois le 30/08/2016 20:34
A KLD : ce mouvement serait politisé, mais alors par qui parce que c'est le seul argument avancé par le parc

5.Posté par kld le 30/08/2016 21:13
il me semble que des aménagements seront faits sur un autre site , celui ci nécessitant une protection renforcée de la flore .

6.Posté par TICOQ le 30/08/2016 21:43
Grace à l'ONF nous ne verrons plus de sacs poubelle ni de lieux d'aisance (les chiottes !) en pleine nature dans ces lieux magiques qui doivent le rester.

7.Posté par Dazibao le 31/08/2016 00:58
Voilà un bon slogan pour Emmanuel MACRON pour les présidentielles de 2017:

"C. MAC...."

8.Posté par Bois de fer le 31/08/2016 05:27
A poste 2 : les politiques ont repris tous les arguments du C.MAC, lors des régionales ,eux aussi ils ne veulent plus mettre la réunion sous cloche, alors qu'ils sont dans le conseil d'administration du Parc National. .......... Pompier et pyromane !!!

9.Posté par pipo le 31/08/2016 06:01
Pas de problème protégeons la nature contre les agressions de quelques hommes en faveur de l'humanité toute entière...

10.Posté par babar run le 31/08/2016 07:08
post@1 c'est vrai......
l'endroit été laissé dans un état pitoyablement dégueulasse....alors qu'il y avait des poubelles...
comme dans tous les aires de pic nic d'ailleurs....
l'Homme créole n'a aucune conscience de son environnement.....
lé bien beau de toujours crier "CA TA NOU CA..." mais il faut aussi assumer.....

11.Posté par Nono le 31/08/2016 07:39
La Réunion sous cloche continue. Interdiction d'aller dans l'eau, interdiction de se promener dans les hauts, ha c'est chouette la protection de l'environnement made in France : On stigmatise les usagers au lieu de mettre en place les moyens, appuyés par des nazis verts bruns.

Et bien goutez aster!

12.Posté par Question pas bette le 31/08/2016 08:01
@ post 6 mon TICOQ ou lé plutôt un grand COQ picniqueurs chemin volcan et ailleurs comme au Maido lé macote
Ou une idée on laisse les tables pour les macotes , et les lundis matin au lieu les GRATELS y gratte ' zot KI avec GSM qu'ils ont reçus au parloir , et tape un ti joint reçus dans les mêmes conditions
Y prend camion l'amee et y émmene à zot nettoyer les cochonneries des Macotes
Car MACOTES = GRATELS sauf un bémol les tuis tuis dégusteront leur musique de M. Car en plus de là pollutions environnementales ils emmènent avec eux la pollution sonore avec les baffes 350 w dans la voiture tunée avec l'argent la CAF hi hi hi ....

13.Posté par WTF le 31/08/2016 14:27
D'où la décision de les retirer en misouque : car ils savent que ce n'est pas moral. C'est bien cela le problème de fond. Qu'ils cherchent à préserver un espace andémique naturelle etc etc..Soit. Mais que cela passe par le mépris de l'avis des utilisateurs...depuis le temps que ça existait. Un jour, faudra bien que tout ça, bien au delà de cet exemple épars, pète !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales