Santé

Biologistes en colère : Une nouvelle semaine de mobilisation


Biologistes en colère : Une nouvelle semaine de mobilisation
La semaine dernière, les laboratoires d'analyses médicales ont baissé le rideau tous les après-midi pour protester contre le projet de loi de Financement de la Sécurité sociale visant à baisser les tarifs des actes médicaux réalisés par les laboratoires. Selon les professionnels du secteur, cette baisse pourrait entrainer la disparition de 8.000 emplois en France, dont 120 à la Réunion.

La première mobilisation des biologistes est qualifiée d'"historique" par la profession, puisque 100% des laboratoires d'analyses ont fermé leur site à la Réunion. En plus de cette fermeture, les laboratoires ont également cessé la télétransmissions des feuilles de soins. Une action qui entraine un surcoût non négligeable pour la Sécurité sociale, obligée de traiter manuellement les feuilles de soins. "Il faut noter une mobilisation exceptionnelle à la Réunion avec 80% d’arrêt de la télétransmission des feuilles de soins du 29 octobre au 4 novembre et 100% de fermeture des sites et laboratoires de biologie médicale tous les après-midis de la semaine du 5 au vendredi 9 novembre", explique la PEP (Plateforme d'Exercice professionnelle) qui regroupe les principaux syndicats de la profession.

Cette action a permis d'amorcer une nouvelle phase de dialogue. "Il semble que cette première mobilisation exceptionnelle ai été entendue et permette une amorce de dialogue. Les représentants de la PEP ont été contactés par le cabinet du Directeur général de la Caisse nationale d'assurance maladie et un rendez-vous a été pris pour le 15 novembre. Toutefois, la PEP entend rester vigilante et maintient ses actions comme prévues", souligne les professionnels du secteur.

Les biologistes entendent rester mobilisés et appellent à une nouvelle semaine de mobilisation à partir du 26 novembre prochain sur les mêmes bases que la précédente. "Plus de 70% des diagnostics reposent aujourd’hui sur la biologie médicale. Depuis 2008, sous l’effet notamment des mesures draconiennes des différentes lois de finance de la Sécurité sociale, les emplois salariés au sein des laboratoires de biologie médicale sont en chute. L’actuel projet de loi de Financement de la Sécurité sociale entraînera la perte de milliers d'emplois à court terme dans le secteur de la biologie médicale en France et entrainera la fermeture de nombreux sites", rappelle la PEP.
Mardi 13 Novembre 2012 - 16:12
Lu 943 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales