Société

Biolave, une expédition sous-marine réunionnaise unique au monde


Biolave, une expédition sous-marine réunionnaise unique au monde
Créée il y a 20 ans, l'Agence pour la Recherche et la Valorisation Marine (Arvam) est un centre labellisé par le ministère de la Recherche. Depuis 2004, l'équipe étudie régulièrement la biodiversité marine et ses évolutions au Sud de l'île de la Réunion. La Réunion est un observatoire unique au monde dans le sens où l'activité volcanique y est fréquente et les coulées de lave se déversent souvent dans l'océan.

Suite aux coulées de 2004, puis de 2007, le projet Biolave est né. Il s'agit d'une expédition scientifique chargée de recenser la biodiversité marine dans ce secteur, suite aux découvertes de laves "en coussin" ou encore de nouvelles espèces de poissons observées en 2004 et 2007, dont certaines sont toujours aujourd'hui en description.

Ainsi Biolave a cette particularité de s'intéresser à toute une zone majoritaire autour de l'île, les fonds volcaniques, plus qu'aux récifs coralliens situés dans l'Ouest. L'expédition Biolave démarre… Après une première phase où 26 plongées ont permis de reconnaitre les paysages sous marins entre les coulées de 1977 à 2007, la deuxième phase débute.

Thalassa avant une exposition à Paris

Jusqu'à la mi-décembre, une première expédition en "zones marines peu profondes" est organisée. Des plongeurs vont descendre à moins de 30 mètres et échantillonner ce qu'ils appellent dans le jargon des"habitats". Un travail "procédurier" de référencement et de stockage suivra. A partir du 15 février, jusqu'au 15 mars 2012, une seconde expédition plus délicate consistera à étudier les "zones marines intermédiaires et profondes".

Le tout devrait permettre d'apporter des réflexions nouvelles, de découvrir peut-être des espèces et d'expliquer un peu mieux comment fonctionnent les fonds volcaniques… "Les poissons du Sud ne sont-ils pas ceux que l'on retrouve ensuite dans l'Ouest?, "Comment passe-t-on d'une coulée de lave à un récif corallien?"… Les scientifiques espèrent bien répondre dans un futur proche à ce type d'interrogations. Et pourquoi pas, au-delà de permettre à la Réunion de devenir un site référence en la matière, de pouvoir aider les récifs à mieux se régénérer...

Biolave est une première mondiale. Aucune étude de ce genre n'a déjà été réalisée, ni à Hawaï ou encore en Indonésie dont les situations sont similaires. Une équipe de Thalassa se déplace sur notre île pour l'occasion, puis une exposition est prévue à l'aquarium Porte Dorée à Paris et à la Maison du Volcan.

Biolave, c'est :

40 personnes mobilisées
6 à 8 mois de travail
6 bateaux
280 heures de plongée
36 jours en mer
3.000 piluliers prévus
10.000 photos envisagées

Biolave, une expédition sous-marine réunionnaise unique au monde
Mercredi 23 Novembre 2011 - 08:16
Lu 1610 fois




1.Posté par Volcan le 23/11/2011 08:09
larzan y mank pa nou !! assez gaspille larzan réunionnais pou amuz ban bougs la don !!!

bana y pompe subvention depuis 20 ans !!

combien y fé au total...pou quel résultat concret ?? mi lé curieux de savoir !!

2.Posté par FAHAM le 23/11/2011 09:11
L'image d'illustration est-elle représentative de l'ensemble du personnel? Su 40 personnes combien de créoles; pou set isa di kreol lé pa compétent la dan, est-ce ke en 20 ans l'avé point la possibilité d'anticiper ce besoin de compétences spécifiques pou ces projets? de prévoir la formation des kreols dans ces domaines?

3.Posté par Ded le 23/11/2011 09:31
Ouf , ça y est! en lisant l'article je craignais qu'on oublie de poser la sempiternelle question de l'argent et des compétences locales...
N'oublions jamais que quasiment tout l'argent qui permet à la région et au département de fonctionner vient de l'état...eh oui... quant aux compétences scientifiques réunionnaises, contrairement à ce que beaucoup pensent,il y en a mais c'est vrai qu'arrivés à un certain niveau , ces scientifiques "oublient" de se réclamer sans arrêt de leur origine car ils sont au dessus de ça! Alors...crime affreux ou simplement preuve que l'intelligence , la compétence et les connaissances ne se réduisent pas à l'origine géographique des gens...mais ça apparemment c'est encore dur à comprendre pour certains!

4.Posté par FAHAM le 23/11/2011 10:06
a Dead: ....et patati et patata, ou comment faiire de grande phrases pour ne rien dire!!
Non concrétement, il y a plus de 30% de chômage ici, bcp de demandeurs d'emploi diplômés, des docteurs en sciences de tout ce qu'on voudra, donc la question est simple sur ces 40 combien de kreols??
"Certains sont arrivés tellement haut qu'ils oublient de s'en réclamer", ben reveillez vous les gars alors, dites que vous êtes la pask pour l'instant on vous vois pas, et cela ne se voit pas non plus dans les stats du chômage!!!
Si vous etes la et qu'il y a pas de prob ici dites le, sa donnera un peu d'espoir à la jeunesse Réunionnaise....
Arretons de contourner, d'éviter le prob! Il ya une situation de fait que les stats appuient, alors quand les compétences locales existent utilisons les, quand elles font défaut fabriquons les....formons la jeunesse!!

5.Posté par Babs le 23/11/2011 11:46
Projet admirable qui nous permettra de mieux connaitre notre milieu sous-marin. J'ai hâte de voir leur découverte !

6.Posté par kreole le 23/11/2011 14:21
D'accord avec Faham. Un veritable systeme sectaire est mise en place et n'y entre pas qui veut, meme avec les competences scientifiques. Vous comprenez, l'"auto-proclamée" élite, en symbiose avec les services etatiques (copains) n'aime pas se melanger, et faut pas trop de monde, c'est "genant".
L'esclave Elie s'est revolté, un jour ça petera.

7.Posté par Aigre-doux le 23/11/2011 20:00
C’est fou comme à couvert de l’anonymat informatique, le débat tourne toujours autour du même pot : la sempiternelle histoire du vilain zoreil profiteur et du pauvre réunionnais laissé pour compte… Sans entrer dans la polémique, je voudrais juste rectifier deux ou trois points importants. D’abord, l’ARVAM est une boite privée et en tant que telle, elle répond à des appels d’offre et participe donc au développement économique et à la notoriété de l’ile. Les salaires de ses employés ne sont pas payés par de l’argent public comme pour les fonctionnaires, comme certains semblent le croire. Ensuite, sur la quarantaine de spécialistes intégrés à l’équipe Biolave, les ¾ sont localisés dans des universités de l’Océan Indien et de Métropole, participant une fois de plus à l’émergence culturelle de la Réunion. Sur la part restante, la plupart sont réunionnais (je ne préfère pas savoir comment certains distinguent les réunionnais sur photo), dont le directeur et le président de l’ARVAM, et la majorité sont jeunes et en fin de cursus universitaire (doctorants). Enfin, pour ce qui est des résultats, l’ARVAM comme les autres acteurs de l’environnement, outre leur contribution quotidienne à la sauvegarde, la compréhension et la restauration des milieux menacés par une méconnaissance et une méprise des limites offertes par notre terre nourricière, participent au développement industriel par la réalisation d’études d’impacts, au soutien de la pêche traditionnelle, par l’ingénierie des récifs artificiels et le suivi de DCP, à l’aménagement et à l’assainissement de nos communes par l’étude des stations d’épuration, etc. Je ne me veux pas donneur de leçons, il m’arrive aussi de juger prématurément une information sur le net sur des sujets dont j’ignore presque tout. Je pense juste que si nous ne faisons pas un effort de tolérance et de compréhension des uns et des autres, nous seront toujours confrontés à des aprioris faux qui nous divisent.

8.Posté par FAHAM le 24/11/2011 08:48
...et pendant ce temps là cabris i mange salade!!!!

9.Posté par sucré salé le 24/11/2011 21:17
merci aigre doux... le même débat quelque soient les sujets c'est juste déplorable...
la Réunion met en avant son patrimoine, là est l'essentiel et surtout ces temps-ci !

10.Posté par Zambrocal la gaté le 25/11/2011 10:49
A sucré salé et aigre doux....on voient bien que vous apprécié les mélanges de genre révélés par vos pseudos !!!

C'est un peu le propre de cette Association loi 1901 en même temps !!

Arête roul carry sou do riz avec zot mangé y san lo gaté a force Mélanzé les genres !!

A zot y coné bien nout proverbe créole : "zenfant y pleur pa na poin tété"...et zot la fini bien engraissé depui lo temps...avec l'argent contribuable réunionnais...Nou la pa moloy dan zieu !!

"camarade camaron" y saute la mer pou veni travail chez zot...combien zenfant la Réunion diplomé y travail chez zot depuis 20 ans ?? di a nou combien ?

Alé di partou don !!





11.Posté par Aigre-doux le 06/12/2011 13:24
Inquiétantes révélations Zambrocal la gaté... Je prie pour que ce point de vue ne soit pas partagé... "zenfant y pleur pa na poin tété"... Mi demand a zot kisa y plèr astèr ?...

12.Posté par Aigre-doux le 19/12/2011 17:46
A propos de certaines questions posées précédemment,
Un point de vue particulièrement éclairé que celui de Karine Potin sur le devenir des étudiants réunionnais en écologie marine. A voir et écouter à l'adresse http://www.zinfos974.com/embed/4090/
Bon visionnage !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 9 Décembre 2016 - 11:03 Saint-Leu : L’opération 10.000 arbres lancée

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales