Faits-divers

Bilan routier gendarmerie: 21 permis retirés, l'alcool présent dans 9 accidents sur 11


Comme tous les week-ends, les unités de gendarmerie ont mené des opérations de sécurité routière. En plus du service coordonné mené dans la nuit de samedi à dimanche à Saint-Gilles, 73 autres contrôles spécifiques ont été réalisés sur les routes de l'île, ciblant les conduites addictives, les excès de vitesse et les fautes de comportement à l'origine des accidents.

Le bilan de ce week-end fait état de 348 infractions relevées parmi lesquelles figurent 64 alcoolémies dont 27 délictuelles (taux supérieur à 0,80 g/l d'alcool dans le sang). 21 permis de conduire ont été retirés, les conducteurs présentant des taux allant jusqu'à 2,46 g/l d'alcool dans le sang.

"L'alcool et la vitesse excessive comme causes principales des accidents"

Ont également été relevés 156 dépassement de vitesse, 3 refus de se soumettre aux tests d'alcoolémie, 6 défauts de permis de conduire, 22 usages de téléphone au volant, 13 non-ports de la ceinture et/ou dispositifs de retenue pour enfants, 6 non-ports du casque, 13 autres infractions génératrices d'accidents graves (franchissement lignes continues, non respect du stop ou feu rouge, non respect des priorités etc...), ainsi que d'autres infractions diverses (équipements, règles administratives, etc).

À noter qu'au cours des deux dernières nuits, les gendarmes sont  intervenus sur 11 accidents de la circulation sans conséquences corporelles. L'alcoolémie a été détectée positive dans neuf de ces interventions. 

Ils sont intervenus également sur un accident corporel au Tampon dans la nuit de vendredi à samedi, un jeune automobiliste seul en cause ayant perdu le contrôle de véhicule et percuté violemment le mur d'une propriété. Une fois encore, les premiers éléments de l'enquête laissent présumer une alcoolisation du conducteur qui a été hospitalisé. 

"Le bilan du week-end consacre malheureusement encore l'alcool et la vitesse excessive comme causes principales des accidents de la circulation sur les routes de La Réunion", regrette la gendarmerie.
Lundi 13 Mars 2017 - 10:14
Lu 4787 fois




1.Posté par Jeune&con le 13/03/2017 12:19 (depuis mobile)

Mais quand y a opération escargot y a plus personne

2.Posté par momo le 14/03/2017 17:33

c est tres bien mais cela doit etre mis en place aussi dans les hauts de l ile car la betise humaine ne s arrete pas au litoral et l incivilité non plus

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter