Société

Bilan intermédiaire encourageant pour les cadets "cuisiniers" du RSMA-R


Deux des cadets "cuisiniers"
Deux des cadets "cuisiniers"
En mars 2011, la Région Réunion décide de mettre en place en partenariat avec la Préfecture, le RSMA-R et la Mission Générale d'Insertion (MGI), une action expérimentale intitulée "Les cadets du RSMA". Quinze jeunes mineurs ayant décroché scolairement se voient offrir la possibilité d’une première étape d’insertion pré-qualifiante avec l’opérateur RSMA-R au sein d’un parcours leur assurant à
terme une insertion professionnelle.

Pour Eric Fontaine, directeur général de l'Afpar, "dans une île comme la notre où 60% des jeunes en âge de travailler sont sans emploi, ce partenariat entre 2 structures ayant une mission d’intérêt général pour le développement de l’homme, de l’économie et du territoire de la Réunion pourrait s’amplifier dans d’autres domaines pour répondre au mieux aux enjeux de la formation professionnelle au service du développement."

Après 10 mois passés au sein de l’institution militaire. 14 cadets ont été intégrés à la formation AFPAR. Un des cadets n’a pas souhaité continuer. Lors de la formation AFPAR, on constate 1 abandon, 1 départ en métropole et 1 radiation pour cause d’absentéisme répété.

Serge Meurgues, direction du CFPA de Saint-André rappelle que "le public accueilli avait moins de 18 ans à l’entrée au RSMA et était en perte de repères… C’est pourquoi, pour ces jeunes en difficulté, ce parcours de formation a été l’occasion d’une progression régulière et parfois difficile vers l’autonomie et le savoir-être indispensables à l’exercice du métier de Cuisinier". Depuis Juin 2011, 15 jeunes réunionnais ont été sélectionnés afin de suivre la première opération des cadets du RSMA-R.

Sur les 11 cadets restants, nous constatons des motivations diverses et inégales. La grande majorité des cadets est en phase d’apprentissage professionnel convaincante. Ils ont pour certains bien intégré les règles de
respect des horaires, des codes de l’ entreprise et des techniques de base en cuisine.
Cependant, on constate une dégradation du comportement collectif du à un encadrement moins fort qu’au RSMA-R. Des efforts sont donc attendus et demandés aux cadets afin de pouvoir acquérir rapidement et certainement les techniques complètes de cuisine et du comportement nécessaire dans le monde du travail.

Les formateurs considèrent que l’autonomie et la capacité professionnelle sont encore à perfectionner pour la majorité des cadets. Il est à noter, le bon comportement individuel des cadets dans les stages en entreprise. Des
améliorations dans le passage du RSMA-R à l’AFPAR devront être apportées.

Bilan intermédiaire encourageant pour les cadets "cuisiniers" du RSMA-R
Aurélie BENARD

Age : 18 ans
Originaire de St Anne
Diplôme : Brevet des collèges

Aurélie est une jeune réunionnaise ayant quitté le système scolaire en terminale STL, " sur un coup de tête idiot ", comme elle le précise. Cet échec est le résultat d’une démotivation et d’une orientation mal comprise en seconde. Après avoir vu une publicité sur l’opération des " cadets du RSMA " à la télévision, elle a contacté directement le RSMA de la Réunion où elle a pu postuler à la formation.

Après plus de 12 mois de formation, elle estime avoir plus confiance en elle, intégré les règles du respect des horaires, des ordres et des consignes de travail. " J’ai appris à suivre un ordre ou un conseil d’un supérieur même si je ne suis pas forcement d’accord avec ou si ce n’est pas ma méthode première. Je suis là pour apprendre et pour réussir. "

Aurélie explique avoir beaucoup de chance d’être dans cette opération et compte après avoir obtenu son diplôme, continuer ses études vers un bac pro cuisine. " Je suis jeune, et je veux profiter de ma jeunesse pour me former le plus longtemps possible. Car plus j’aurai des diplômes, plus j’aurai des responsabilités et du travail. "

Bilan intermédiaire encourageant pour les cadets "cuisiniers" du RSMA-R
Julian PANSIOT

Age : 18 ans
Originaire de St-Joseph
Diplôme : certificat de formation générale

Julian est déscolarisé depuis la seconde, classe dans laquelle il ne trouvait plus la motivation nécessaire pour continuer. Après une expérience en module d’alternance (MODAL), où il permutait entre expériences professionnelles et formation scolaire. Il s’est tourné progressivement vers la mécanique. Après une promesse d’embauche dans un garage auto qui n’a jamais été concrétisée, julian décide avec l’appui de son professeur de français, de suivre l’opération " cadet du RSMA " afin de suivre une formation débouchant sur un titre professionnel.

La formation cuisine, est la concrétisation aussi d’une idée ancienne. Sa maman ancienne pâtissière artisanale, lui a toujours donnée l’envie de cuisiner. Depuis, il pense avoir muri. " Je suis plus autonome, plus créatif, plus sûr de moi dans mon domaine d’activité. J’ai appris beaucoup tant au RSMA-R (discipline, respect de soi et des autres,
ténacité) qu’à l’AFPAR (techniques de cuisine, autonomie
)".

Cette formation est pour lui un tremplin professionnel, il souhaiterait continuer dans une formation en pâtisserie et chocolaterie, en métropole ou à l’étranger. " Je veux m’engager dans mon avenir et cela ne peut passer que par une formation complète ".
Lundi 25 Juin 2012 - 17:24
.
Lu 1315 fois



Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 14:30 Un train pour valoriser les Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales