Economie

Bilan économique 2013 de la Réunion: "La croissance reste faible"

A l'occasion d'une conférence de presse, l'Insee a présenté les chiffres du bilan économique 2013 de la Réunion. Premier constat, la croissance reste encore faible en 2013.


Bilan économique 2013 de la Réunion: "La croissance reste faible"
En 2013, le Produit intérieur brut (PIB) de la Réunion augmente en volume de 0,7%, comme en 2012.

L’augmentation des prix est estimée à 0,9 % sur l’année : elle ralentit nettement par rapport à 2012 (+ 1,8%). Le PIB en valeur est ainsi en hausse de 1,6% après + 2,4% en 2012.

Après des années 2009 et 2010 marquées par un recul de la croissance, l’activité économique s’est timidement redressée en 2011 (+ 1,2%). Depuis 2012, la croissance se maintient à un niveau très inférieur à celui d’avant-crise (années 2000 à 2007).

L’investissement redémarre timidement mais la consommation ralentit

Contraintes par la faible hausse des salaires en 2013, les dépenses de consommation des ménages progressent de 2,4% après une augmentation de 3,1% en 2012. La hausse des prix se renforce légèrement (+ 1,5% après + 1,1%) et limite la hausse de la consommation des ménages en volume. Elle progresse de 1,0% en 2013 soit moitié moins qu’en 2012.

La consommation des ménages reste pourtant un moteur important de l’activité économique réunionnaise et contribue à hauteur de 0,6 point à la croissance. La consommation des administrations se renforce (+ 2,1% en volume) et prend ainsi le relais de celle des ménages.

Après le recul de 2012, l’investissement repart timidement à la hausse (+ 0,5% en volume). Sa contribution à la croissance réunionnaise reste très faible (0,1 point).

L’investissement en produits du BTP augmente très faiblement en volume (+ 0,2%). Dans la construction, l’activité reste en berne en 2013 avec un nouveau recul du chiffre d’affaires de la filière.

Contraction des échanges extérieurs

Après une année 2012 décevante, la fréquentation touristique poursuit sa baisse en 2013 (- 6,8%) et retrouve ainsi son niveau des années 2009-2010. Malgré une durée moyenne du séjour stable et une dépense moyenne par personne en légère augmentation (+ 3%), les touristes ont dépensé seulement 303 millions d’euros à la Réunion soit une baisse de 3,6% sur un an.

Le montant des importations diminue de 4,6%. Compte-tenu du léger repli du prix des produits importés, la baisse des importations est un peu plus contenue en volume (- 3,4%). Les importations de biens de consommation non durables et de produits agricoles se maintiennent. En revanche, les importations de biens d’équipement et de biens intermédiaires, principalement destinés aux entreprises, reculent (respectivement - 4% et - 7,6%).

Pour la première fois depuis 2009, les exportations réunionnaises se contractent. Toutefois, le renvoi de cargaisons de carburant non conformes avait artificiellement gonflé le montant des exportations en 2012.

Si l’on exclut cet événement, les exportations sont en légère augmentation (+ 0,5%).

Un marché du travail atone

La croissance de l’emploi salarié marchand a nettement ralenti en 2013 (+ 0,4% après + 1,9%). Soutenu par l’augmentation de la population active, le nombre de Réunionnais inscrits à Pôle emploi en catégorie A poursuit la hausse entamée en 2008 mais ralentit nettement en 2013 (+ 1,3%). Le taux de
chômage reste stable à 29%.

Bilan économique 2013 de la Réunion: "La croissance reste faible"
Jeudi 3 Juillet 2014 - 12:06
Lu 882 fois




1.Posté par noe le 03/07/2014 13:37
Les € d'antan ont perdu de leur vraie valeur ...
Avant avec 100F , on avait 3 chariots pleins ... aujourd'hui avec 100€ , on arrive à peine à s'acheter 2 bouteilles de champagne ! et encore de qualité médiocre ...

2.Posté par David Asmodee le 03/07/2014 14:22
Le taux de chômage reste stable à 29%.


C'est quasiment du plein emploi. ;-)

3.Posté par jean-jacques le 03/07/2014 15:15
Je ne me souviens pas des chiffres exacts mais je crois que la Réunion crée 2000 emplois par an alors
que 6000 jeunes arrivent chaque année sur le marché de l'emploi ce qui fait 4000 chômeurs de plus/an...
Un économie réelle inexistante en raison d'un statut départemental qui rend le coût du travail très élevé
par rapport à notre environnement Océan Indien et nous contraint à tout importer plus une démographie encore très supérieure à la moyenne nationale, cela constitue une bombe à retardement qui n'explose
pas de par la magie des aides sociales et de revenus sans travail en contrepartie transformant peu à peu
ce département en une sorte de réserve indienne où des générations se succèdent sans jamais travailler
et à la limite de la misère...tristes tropiques !

4.Posté par jf du sud le 03/07/2014 15:43
si on continue avec baisse tourisme, stagnation de la consommation et faiblesse dans l'immobilier malgré un grand projet régional, le risque d'un double creux ou double bottom se profile a l'horizon. Et avec une demographie en hausse! Cela va etre compliqué a gérer, amha.... et il n'est bête celui qui a ecrit:"On peut parler d'un langage commun aujourd'hui, notre état d'esprit a changé. Nous ne sommes plus dans les plaintes et handicaps, mais dans l'innovation et l'avenir. Une vision importante en ce temps de crise", a conclu Johannes Hahn. "Une des pistes amenées par le commissaire porte sur la stimulation de l'économie, via les TPE/PME." A condition aussi d'utiliser tous les fonds structurels disponibles et crédits (ce qui n'est pas le cas aujourd'hui!)... voir http://www.zinfos974.com/Johannes-Hahn-La-puissance-du-lobbying-des-RUP-en-Europe-est-enorme_a63052.html

5.Posté par franck le 03/07/2014 21:35
vu les soutiens aux grèves diverses, il ne fait pas bon être investisseur, chef d'entreprises, ou bien avoir un peu d'argent à dépenser sur l’ile (immobilier notamment).

c'est mal d'être un patron, c'est mal d'avoir des sous, c'est mal de consommer, bref, retour comme certains l'espèrent, notamment au front de gauche, à l'Union Soviétique. Et en plus, ne touchons pas à l'environnement, pour plaire aux écolo

finalement, on en est peut être proches, de l'URSS, version 2014

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales