Politique

Bilan de la rencontre Penchard-Ramgoolam

Marie-Luce Penchard, ministre de l'Outre-mer, a accueilli hier en terre française le Premier ministre mauricien, Navim Ramgoolam. Dans un communiqué, le cabinet de la ministre fait le bilan de cette rencontre.


Bilan de la rencontre Penchard-Ramgoolam

La Ministre chargée de l’Outre-mer, Marie-Luce Penchard, a accueilli à La Réunion, pour une visite de travail de deux jours, le Premier ministre de la République de Maurice, Navinchandra Ramgoolam, accompagné d’une délégation importante, composée notamment de trois ministres et de trente chefs d’entreprises.

Cette visite s’inscrit dans le prolongement de celle effectuée fin août 2010 à Paris, au cours de laquelle le
déplacement du Premier ministre de la République de Maurice à La Réunion avait été convenu avec le
Président de la République.

A l’occasion de cette journée, le Premier ministre a rencontré le président du conseil régional, Didier Robert, ainsi que des représentants du conseil général et du monde économique de La Réunion, permettant de dresser les perspectives d’un rapprochement économique fort entre Maurice et La Réunion. La participation de chefs d’entreprises réunionnais et mauriciens a trois ateliers économiques (tourisme, développement durable, sécurité alimentaire), organisés au conseil régional, a donné un nouveau souffle au partenariat entre les deux îles.

La ministre s’est entretenue avec le Premier ministre sur de nombreux thèmes : coopération régionale, piraterie d’origine somalienne dans l’océan Indien, énergies renouvelables et développement durable. Cet entretien a été l’occasion de souligner les approches communes et les visions partagées des enjeux auxquels sont confrontées les deux îles, afin qu’elles puissent développer des synergies utiles devant leur permettre de faire face plus efficacement aux difficultés communes (insularité, étroitesse du marché, approvisionnement énergétique…). Il a également été question de proposer à nos partenaires de la commission de l’océan Indien (qui comprend Maurice, la France/Réunion, les Comores, Madagascar et les Seychelles), de modifier le nom de "commission" pour le terme de "communauté", afin d’améliorer la visibilité politique de notre organisation régionale. La création prochaine d’un poste de consul général de Maurice à La Réunion, de même que celle d’un agent représentant la Région Réunion à Maurice ont également été évoquées. En ce qui concerne le secteur du tourisme, un assouplissement de visas entre Maurice et La Réunion, dans le cadre du concept "îles Vanille", permettra d’améliorer l’attractivité de nos îles. Plus généralement, dans le domaine des visas, des avances supplémentaires sont en cours de finalisation afin de compléter les "150 mesures" prises, il y a un an, lors des Etats généraux de l’Outre-mer.

La visite du Cyclotron et la présentation de l’entreprise BioAlgOstral ont permis non seulement de mettre en valeur l’expérience et le savoir faire réunionnais, c’est à dire une modernité technologique au service du développement, mais également de dessiner des pistes de coopération à venir.

La signature de plusieurs accords de coopération est un signe fort de l’engagement de nos deux pays. Elle souligne la qualité des relations entre nos îles, ainsi que l’extraordinaire potentiel de coopération au service du développement qu’il nous revient, à présent, de valoriser.
Mardi 25 Janvier 2011 - 10:21
Lu 1239 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales