Politique

Bilan de l'incendie au Maïdo : Miranville fait des propositions

Vanessa Miranville tient à exposer, au nom des Verts et d'Europe Ecologie, sa position suite à l'incendie du Maïdo. Voici le communiqué.


Bilan de l'incendie au Maïdo : Miranville fait des propositions
"Lʼinscription avec succès de nos "Pitons, cirques et remparts" au patrimoine mondial de lʼUneco, a utilisé avec beaucoup de justesse le slogan ci-dessus renvoyant ainsi la géographie de notre île à un laboratoire du vivant, unique et universel à la fois. Ce laboratoire, serait-il aujourdʼhui menacé avec cet incendie au Maïdo ?

Les Verts et Europe Ecologie Réunion espèrent, comme beaucoup dʼautres, que la nature refera son œuvre et quʼelle triomphera à nouveau sur la bêtise humaine, celle probablement dʼun acte volontaire et destructeur de la beauté de nos paysages des Hauts : près de 800 dʼhectares parti en fumée en moins de deux semaines !

Si les Verts - Europe Ecologie nʼont pas voulu réagir dans la précipitation, pour ne pas attiser dʼautres feux dʼintentions, ils sont déterminés à apporter leur voix pour défendre et préserver cette végétation altimontaine des Hauts de lʼouest.

Des millions d'euros partis en poussière

Tout dʼabord, permettez-nous dʼavoir une pensée particulière aux personnes, pompiers, agents de l'ONF et de la protection civile, militaires, qui ont lutté sans relâche pendant ces longues journées et qui sont parfois encore présents sur le terrain pour sauver une partie de notre "BIEN" reconnu exceptionnel. Les Ecologistes Réunionnais tiennent à leur adresser toute leur reconnaissance.

Les journaux avancent déjà le chiffre d'un million d'euros pour la seule organisation de la lutte contre l'incendie. Mais il y a un coût dont on ne parle pas, celui de l'atteinte à la biodiversité. Dans une étude publiée en 2009 et reprise dans le rapport de la mission interministérielle "Changement climatique et extension des zones sensibles aux feux de forêts" (la Documentation française, juillet 2010), Bernard Chevassus-au-Louis estime que "la disparition dʼun hectare de forêt détruit par le feu peut se comparer du strict point de vue financier à celle dʼun capital générant 1000€ dʼintérêts annuels !"

Le calcul est vite fait : 800 ha détruits dont la reconstitution va prendre au minimum 20 ans, cela représente une perte de 16 millions d'euros, juste pour l'aspect perte de la biodiversité.
Le rapport ajoute encore "lʼincendie de forêt détruit un capital dont la reconstitution représente un coût collectif élevé et engendre une longue période (plusieurs décennies) pendant laquelle ce même collectif ne peut plus bénéficier des effets positifs de ce patrimoine commun."

Le Dash-8, arrivé trop tard?

On récapitule, au moins 1 million d'euros pour la lutte directe contre l'incendie, 16 millions pour la perte de la biodiversité, sans compter le coût non encore évalué de la "réparation forestière".

Ce n'est pas à nous à établir les responsabilités. Il sʼagit surtout de tirer les leçons de tels événements de manière à en prévenir dʼautres. Mais tout de même, il y une question qui se pose: pourquoi a-t-on tant attendu pour faire venir un avion bombardier d'eau de métropole ? La flotte métroplolitaine compte, en 2010, 23 appareils : 9 trackers, 12 canadairs et 2 Dash-8. Or en Europe, en octobre, on est dans une période à plus faible risque. Dans un premier temps on nous a dit que les Canadairs n'étaient pas adaptés à la Réunion à cause de l'impossibilité de l'écopage en mer et de l'altitude trop élévée. C'est seulement beaucoup plus tard qu'on a appris l'existence du Dash-8 et que les autorités ont décidé de l'acheminer à la Réunion.

Autre question, on nous a dit qu'il fallait 60 h pour acheminer l'avion et on apprend ensuite qu'il n'a mis que 33 heures pour venir, escales comprises. On pouvait gagner au moins 5 jours et préserver ainsi des centaines d'hectares. Il y a eu visiblement une sous-estimation de la gravité du risque pendant les premiers jours.

L'heure nʼest peut-être pas encore totalement au bilan, mais le préfet annonce déjà l'élaboration d'un plan feux de forêts pour mai prochain. Nous voyons dores et déjà se dessiner quelques préconisations :

- La mobilisation des jeunes via les "emplois verts" pour des projets non pas de replantation des espèces brûlées (bruyères ou petits tamarins de Hauts, ...) car le sol regorge de leur semence, mais de protection de ce sol contre lʼérosion ( surtout avec les fortes pluies dʼété qui vont arriver ), de lutte contre les espèces envahissantes comme lʼajonc dʼEurope.
- La généralisation de la sensibilisation et de lʼéducation des publics à une attitude éco-citoyenne via les administrations, les écoles, les centres de formation, ... Les Ecologistes continueront, dans ce domaine, à prendre toute leur part de responsabilité.

Désaccord avec Pomez et Marchau

Nous ne sommes pas favorables à des mesures d'interdiction généralisées de l'accès à la zone. On peut envisager dans des cas bien particuliers de risques élévés des interdictions temporaires et localisées. Dans cet incendie, ce sont d'ailleurs les gens présents sur place qui ont prévenu les secours.

Nous démentons formellement aussi l'information entendue à la radio avant l'interview de Christophe Pomez et Jean-Pierre Marchau disant que les Verts veulent rendre le site du Maîdo payant. Cette proposition n'a jamais été ni avancée, ni même discutée chez les Verts ou à Europe Ecologie Réunion. Et si cette proposition a bien été faite, leurs auteurs n'étaient pas mandatés par les Verts ou Europe Ecologie et ils ont fait preuve, pour le moins, d'une totale méconnaissance de la mentalité et de la culture réunionnaises.

Pour un observatoire de prévention des incendies

- Lʼactivation dʼun observatoire opérant pour prévenir tout incendie de forêt notamment dans les espaces sensibles ; celui-ci mériterait en effet une réflexion partagée en faisant appel certes aux spécialistes et outils modernes de surveillance des feux de forêt (tour de guêt, caméras thermiques reliées à un système d'alerte, éventuellement satellite et drône ...) mais en mobilisant également toutes les personnes utilisant de près ( pique-niqueurs, randonneurs, vététistes,... ) ou de haut (hélicoptères,... ) ces sites ; La mise en place dʼun réseau dʼalerte multi-origines nous paraît nécessaire à rechercher compte tenu de lʼimmensité des espaces à surveiller ;

- La création pour le Maïdo de plusieurs retenues collinaires supplémentaires s'avère nécessaire pour compléter la capacité de celle des Tamarins, dʼautant que cette dernière était à sec au moment de lʼincendie !

- Un meilleur quadrillage des forêts, surtout celles qui sont les plus exposées aux incendies récurrents, par des pare-feux efficaceset une extension modérée du réseaux de pistes permettant l'accès facilité des véhicules de lutte contre l'incendie.
Mais il faut raison garder. Des travaux trop importants pourraient se révéler pire que les incendies. Il faut donc trouver un juste équilibre entre la nécessité de favoriser l'accès aux pompiers et la conservation d'un site le plus naturel possible.

Un désengagement de l'Etat

- Compte tenu de ce qui vient de se passer, on s'aperçoit que l'utilisation de 5 ou 6 hélicoptères bombardiers d'eau se révèle insuffisante. Il faut pouvoir disposer au moins d'un avion bombardier d'eau de type Dash. Deux solutions, avec des avantages et des inconvénients pour chacune peuvent être étudiées : Soit équiper la Réunion d'un ou deux avions bombardiers d'eau qui pourraient être mutualisés dans la zone Océan Indien avec Maurice, Rodrigues, Madagascar et l'Afrique de l'Est. Un Dash coûte cher, près de 30 millions d'euros, mais un tel investissement pourrait s'inscrire dans une politique de coopération régionale. Soit, comme la saison à risques de la Réunion n'est pas la même qu'en métropole, acheminer systématiquement chaque année 1 ou 2 appareils pour la période critique, appareils qui retourneraient ensuite en Europe.


Les Verts et Europe Ecologie Réunion nʼentendent pas résoudre, par ces quelques suggestions, le problème des incendies forestiers, mais nous voulons contribuer - à notre niveau – au lancement d'une vraie réflexion sur la protection de la végétation indigène dans les espaces dits sensibles à La Réunion. L'inscription de la Réunion au patrimoine nous impose, Réunion, France et Europe, des responsabilités nouvelles.

Le rapport cité plus haut pointe du doigt le désengagement de l'Etat dans la lutte contre les incendies de forêts. Sa part passe de 62 % en 1988 à seulement 36 % en 2008, pendant que la part des collectivités passe de 27 à 60 %. Qu'en est-il à la Réunion ? Ce n'est pas aux collectivités locales à payer la plus grosse part pour "préserver un patrimoine mondial". L'Etat doit assumer ses responsabilités."

Référence du rapport cité :
http://www.ladocumentationfrancaise.fr/rapports-publics/104000494/index.shtml?xtor=EPR-526
Mercredi 27 Octobre 2010 - 16:46
Lu 2131 fois




1.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 27/10/2010 16:56
La pertinence des réflexions de cette Femme me semble tout a fait appropriée...
Je suis assez favorablement surpris par le personnage et je pense que l'on peut attendre beaucoup d'elle... Souhaitons qu'elle ne soit pas à l'image des autres politiques locaux, et qu'elle acceptera un jour d'aborder les autres sujets sociaux, éducatifs, judiciaires graves et tabous réunionnais...

2.Posté par une doneuse de leçons mal apprises ! le 27/10/2010 16:59
je n'ai jamais lu un tel salmigondis d'aberrations , de contre-vérités et de pur délire !
une doneuse de leçons mal apprises !

3.Posté par Strog. le 27/10/2010 17:11
Mlle Miranville, ce n'est pas beau de copier avec une semaine de retard sur vos petits camarades verts, Pomez et Marchau qui ont tiré un premier bilan écolo de l'incendie en rappelant entre autres les mesures de bon sens que sont la nécessité des retenues collinaires et des travées de pare feux que vous reprenez aujourd'hui à votre compte. Ils ont aussi lancé l'idée d'une force de de protection régionale contre les incendies que vous reprenez aussi à votre compte, sans les citer, et c'est encore moins beau de mentir éhontément pour faire croire qu'ils veulent rendre l'accès au Maïdo payant.
N'avez vous pas autre chose à faire que d'essayer de régler vos comptes avec eux en vous servant d'une catastrophe écologique aussi grave ? En tout cas vos petites querelles ça n'intéresse pas les Réunionnais.

4.Posté par Ecolobobo le 27/10/2010 17:33
Madame Miranville ce n'était pas la peine d'encombrer les pages des médias pour, simplement, répéter les propositions émises par vos ex camarades. Si vous voulez avoir l'exclusivité médiatique au moins éviter d'écrire des sottises! La perte de la biodiversité n'a pas seulement un coût financier. Encore un bel exemple de ces écologistes, comme Nicolas Hulot, d'ailleurs, qui se coulent parfaitement dans l'économie libérale façon Sarkozy et ses dalons.
Je vous rappelle, aussi, que les vrais écologistes luttent contre le survol à titre touristique des hauts de l'ïle en hélicoptère.

5.Posté par Strog le 27/10/2010 18:19
C'est vrai qu'elle a été tellement mauvaise sur Antenne dimanche ( la pauvre enfant croyait que l'incendie du Maïdo était dû au changement climatique !! elle ignore qu'il y a des incendiaires !) qu'elle se croit obligée de pondre un communiqué indigeste et perfide pour ses petits camardes tout en pillant allègrement leur conférence de presse de la semaine dernière.
C'est peut-être ce qu'elle appelle "faire de la politique autrement"....

6.Posté par noe974 le 27/10/2010 18:37
Danger en vue : les Verts arrivent sur les chapeaux de roue

Ils donnent des leçons à nos valeureux Pompiers : ingénieurs des travaux finis !!

Pas intéressant , il n'y a rien à voir !!!!

7.Posté par DGS le 27/10/2010 19:33
Mme MIRANVILLE, M. POMEZ, M MARCHAU,
Je ne sais pas où les verts sont formés, mais des aberrations telles que je lis ici sont graves de la part d'élus.
Tout d'abord, il faut savoir que l'Etat(la Préfecture ici) a un bureau qui s'occupe de la protection civile. Ce bureau est dirigé par un spécialiste des risques majeurs( qui inclut outre les feux de forêt, les temblements de terre, les fortes houles, accident de matières dangereuses, les inondations, les éboulis et bien évidemment le plus connu les cyclones).
A la demande de l'Etat, un dossier départemental des risques majeurs'DDRM) existe.
Malheureusement à SAINT-PAUL, le plan communal de sauvegarde et le document d'information communal sur les risques majeurs n'ont pas été rédigés. De par ce fait, l'Etat est obligé de se substituer à cette lacune.
Sur les feux de forêt le DDRM est clair, et un dispositif prévisionnel d'intervention existe. Placé sous la direction de l'Etat, c'est la Préfecture qui gére par l'officier responsable de la protection civile qui doit gérer ce risque en relation ici avec l'ONF(inclut dans le DDRM).
Le Préfet a applique le plan tel qu'il était programmé. Je ne vois pas en quoi on peut l'accuser de faire ou de ne pas faire, surtout de la part d'élus.
En plus chez les pompiers, hommes de terrain, ces risques sont aujourd'hui pris en compte de façon efficace(gestion, intervention, communication, conseil). Ce sont des vrais spécialistes et on doit les féliciter(Commandant POTHIN, capitaine DIJOUX, et tous ceux qui sont intervenus).
Les renforts ont montré et bien expliqué que ce feu est une exceptionnelle importance d'où les dangers auxquels ces hommes ont été exposés.
Je crois que tous ceux qui ont été là haut à Maïdo méritent une belle médaille. Ils ont fait un travail pénible et bien fait. Merci messieurs.

8.Posté par franck le 27/10/2010 21:46
n'importe quoi

9.Posté par Ecolo dyonisien le 28/10/2010 00:41
Des idées intéressantes, au milieu de disputes d'enfants :
non, c'est pas moi, c'est lui ! moi, j'suis un gentil, lui, c'est le méchant...


Chacun retiendra de cet article ce qu'il voudra :
- propositions éclairées d'une candidate à la candidature des cantonales de 2011
- rapprochement sur des idées d'écologistes de différents bords (apparemment Marchaud + Pomez et Miranville ne sont pas les mêmes écolos ???)
- erreur de jeunesse sur des propositions pas toutes très écolos (cf. commentaire d'ecolobobo)
- propos pas très démocratiques sur l'accès à nos forêts
- Mlle Miranville est la seule à être assermentée par EE et les Verts pour parler (M. Pomez ne serait donc plus un élu vert ? Des élections municipales auraient-elles eu lieu à Saint Paul ? Mlle Miranville a été élue ? Par qui ?)
- nos politiques ne doivent pas mettre leur nez dans les affaires de l'Etat (cf. commentaire de DGS)
- l'Etat a pensé à tout (cf. commentaire de DGS) : la sécurité civile ! ... sauf que le petit tsunami a coulé quelques bateaux (mais c'est pas grave, ceci concerne la France d'en bas et puis cela n'a pas touché le bel avion du Président qui continue à nous regarder de haut)
- les pompiers, les volontaires, et toutes les personnes qui sont sur le terrain sont les seuls qui méritent nos remerciements parce qu'ils sont altruistes

10.Posté par Jolaracaille le 28/10/2010 02:57
Elle est enseignante je crois.....Dites moi où, que n'y mette pas mes enfants...!

11.Posté par Cambronne le 28/10/2010 07:42
Pauvre Vanessa heureusement que Zeeman découvrit que les raies spectrales origine de la source de lumière soumise à un champ magnétique possèdent plusieurs composantes relatives, chacune d'elles présentant une certaine polarisation.
Il est probablement possible d'évaluer la distance entre deux lignes spectrales de la lumière émise par les atomes de fer de l'atmosphère du soleil.
Comme l'aurait dit monsieur de la Palisse, plus large est la distance, plus grande est l'intensité du champ magnétique.La raison de ce déclin climatique reste évidement une inconnue.
Encore une manœuvre de diversion pour venir investir la place médiatique par une propagande hideuse. Mais, qu’importe pourvu que nos écolos talibans viennent emmerder le monde . Les gogos n’y verront que du feu. Il leur suffira de nous dire qu’ils vont “sauver la planète”. Ce n’est pas rien. Quelle bonne aubaine .
Surtout lorsque ces crétins de médias ou pignouferie de presse ? : Merde Marcel il nous faut un scoop magne toi nous avons un devoir de pédagogie, fonce vite questionner les écolos de préférence miss Vanessa !.

Les journalistes -c’est bien connu- veulent des scoops pour vendre le ur daube . Des scoops aussi tragiques et retentissants que possible sur un incendie du Maïdo .
Annoncer l’apocalypse et le catastrophisme pardi reste une aubaine pour faire la une des journaux et tenir en haleine les âmes sensibles .
Publier des photographies et notes synthétiques qui vont faire froid dans le dos, leur assure une audience sans limite.
De préférence autant que faire se peut en rajoutant quelques mètres (à la place des millimètres) du niveau des mers ces dernières devraient nous engloutir avec un réchauffement climatique d'ici 100 ans ou en en rajoutant sur les déclarations de quelques scientifiques qui, selon eux, s’expriment (parfois) avec trop de prudence. Tous les scientifiques connaissent des dizaines d'histoires sur les exagérations que les journalistes ont fait subir à leurs propos. je pourrais vous fournir plusieurs exemples peu connu ?
Mais comme ici à la Réunion personne n'osera venir contredire ces menteurs comme Vanessa avec ces propositions elle pourra tirer la sonnette d'alarme aussi pour la prochaine vague scélérate ou le TSUNAMI inattendu?

12.Posté par Filou le 28/10/2010 08:27
Commence à me pomper celle-là aussi.
Les élections arrivent alors on voit sa tronche partout, donnant son avis sur tout.

Miranville va à la plage ;
Miranville chez les Verts ;
Miranville donne son avis sur le maïdo...

Quel p***** de pays de penseurs branleurs, que des grosses têtes, rien dans l'action.

13.Posté par Frédéric le 28/10/2010 08:34
Moi je la trouve super mimi Sandra !!

14.Posté par Cambronne le 28/10/2010 09:58
12.Posté par Filou le 28/10/2010 08:27

Bientôt Miranville nous donnera sa recette de tarte à la cocaïne lol

15.Posté par Cambronne le 28/10/2010 10:04
10.Posté par Jolaracaille le 28/10/2010 02:57
Elle est enseignante je crois.....Dites moi où, que n'y mette pas mes enfants...!

Au Port en plus prof de Math, des Mathématiques revisités selon le modèle dans l' application et analyse systémique de I'ex-Union Soviétique sosu l'époque stalinienne
l'on finira par lui donner la recette du fumigène maison

16.Posté par ossiécolo le 28/10/2010 21:01
celle qui veut faire comme ses petits camarades........doit revoir sa copie.......

17.Posté par vermifuge le 28/10/2010 21:37
Il est temps de "vert mifuger" !

18.Posté par un commentaire positif au milieu des commentaires poubelle.. le 28/10/2010 21:44
Ils sont magnifiques tous ces commentaires destructeurs, minables, machistes...à l'image de ceux qui les écrivent, probablement.
Ils puent l'homme de 50 ans qui sait tout mieux que les autres, avec une mention particulière à cambronne (auto appellation qu'il a du trouver en se regardant le matin dans son miroir !!)
Lâchez vous, cachés derrière vos pseudos, bande de pleutres, vous n'arrivez pas à la cheville de Vanessa qui ose se battre pour son île et ses habitants. Elle n'est pas parfaite ? Et alors, pour qui vous prenez-vous, vous qui êtes juste capables d'insulter cachés derrière un écran ?
Cassez les jeunes qui osent, laissez le pouvoir aux corrompus, aux profiteurs qui massacrent cette île et s'empiffrent quand 52% de la population est sous le seuil de pauvreté.
Vous êtes la honte de cette île, incommensurablement minables, pleutres et inutiles.


19.Posté par citoyen le 28/10/2010 22:09
Quid de l'enquête sur le ou les criminels pyromanes? Au point zéro? A-t-on fait seulement quelque chose à ce niveau (début d'enquête) ? Et qui sont les "super" limiers lancés sur l'affaire?

Parce qu'il ne faudrait quand même pas oublier que sans ce ou ces tarés (je suis gentil), ça ne serait pas arrivé...

20.Posté par VERT-MICELLE le 01/11/2010 10:06
Au post 18 : elle prétend être la spécialiste des déchets ... et ça lui va très bien ... sinon verifier ,chez les verts un grand nombre sont des retraités (donc + de 50 ans) et de surcroit enseignants ... Quand on s'affiche en public , on doit savoir accepter les critiques.
Sinon, je vous suggére de créer un groupe de soutien , du style les alcooliques anonymes et repeter au debut de chaque réunion : miranvil on t'aime ( a voix haute si possible, histoire de vous en convaincre ... pour mieux la soutenir).
ps : changer de pseudo svp, calimero vous ira très bien.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales