Politique

Bilan de l'atelier 1 des Etats généraux : "Les Réunionnais se mobilisent trop peu"

Le bilan à mi-parcours des États généraux de l'atelier n°1 sur la formation des prix, les circuits de distribution et le pouvoir d'achat est peu probant à en croire les rapporteurs. En cause, une trop faible mobilisation des Réunionnais. Certaines revendications ressortent tout de même : la transparence des prix, la suppression ou modification de l'Octroi de mer et une reconsidération de la continuité territoriale.


Bilan de l'atelier 1 des Etats généraux : "Les Réunionnais se mobilisent trop peu"
"Est-ce parce qu'il n'y a rien de nouveau que les Réunionnais se manifestent peu, ou est-ce parce qu'ils ne se mobilisent pas qu'il n'y a rien de nouveau? ", se demande l'un des rapporteurs. Le président de l'atelier n°1, Jean-Yves Rochoux, ainsi que les rapporteurs Florence Rataud, Jean-Alain Cadet, Patrick Guillaumin, Hervé Marodon, Philippe Jean-Pierre et de Serge Menhak sont unanimes : "les Réunionnais ne se mobilisent pas suffisamment".

La presse s'attendait à un premier bilan de l'atelier n°1 des Etats généraux dont la thématique principale est la formation des prix, les circuits de distribution et le pouvoir d'achat. Mais la conférence de presse fut d'abord un prétexte pour les rapporteurs pour faire passer un message aux Réunionnais : "Venez nous faire vos propositions!"

"Certains demandent une chose et son contraire"

En effet, Jean-Yves Rochoux, président de l'atelier 1, fait remarquer que "la composition des propositions est à chaque fois la même, et certains demandent une chose et son contraire". Florence Rataud, également porte-parole de la grande distribution attend "des propositions cohérentes, afin d'établir une vision fédératrice qui donne de l'espoir". Elle cite même une déclaration du président Nicolas Sarkozy : "Trouver le potentiel de gisement de valeur à optimiser"...

Les rapporteurs rappellent que les enjeux sont importants pour l'avenir de la Réunion : "un système économique plus équitable, orienté vers le développement durable par exemple" suggère le président de l'atelier, même si "ce n'est pas à nous de faire des propositions", souligne t-il.

Ces derniers constatent tout de même des propositions récurrentes : des prix moins opaques dans la grande distribution, la suppression ou la révision de l'Octroi de mer, et une vraie continuité territoriale.

"Plus le produit vient de loin, plus il serait taxé"

Les propositions qui méritent réflexion selon les rapporteurs : établir une taxe de type carbonne, qui se substituerait à l'Octroi de mer : "plus le produit vient de loin, plus il serait taxé" suggère Jean-Alain Cadet, qui est également président de l'association Consom'acteur .

Toujours selon Jean-Alain Cadet,  la surrémunération des fonctionnaires est souvent sur les lèvres. "La surrémunération des fonctionnaires aurait une incidence indirect sur les prix. Le référentiel est souvent en fonction des salaires indexés, ce qui donne une impression de l'existence de deux factions au sein de la population réunionnaise".

Pour la continuité territoriale, deux propositions sortent du lot : copier le modèle de la continuité territoriale de la Corse, ou créer une agence de mobilité financé par l'État, et ou le billet ne dépasserait pas 400 euros.

Une journée Dom-Tom de tous les ateliers se tiendra lundi 15 juin à Paris, où le ministre de l'Outre-mer, Yves Jego, recueillera l'ensemble des propositions des ateliers de l'Outre mer, et où Jean-Alain Cadet représentera La Réunion.
Vendredi 12 Juin 2009 - 19:22
Karine Maillot
Lu 1091 fois




1.Posté par Azalée le 12/06/2009 20:11
Ils nous fatiguent. La plupart des sujets abordés nécessitent, pour ne pas parler dans le vide, des connaissances et des compétences que la majorité des gens n'ont pas. Au fond, ces états généraux, c'est encore un truc des décideurs pour ne pas prendre leurs responsabilités, et qui vient-on critiquer ensuite ? le pauvre peuple ! Affligeant.

2.Posté par El bourracho le 12/06/2009 20:17
Cherchez l'erreur.

3.Posté par boyer le 12/06/2009 23:17
trop drôle la florence rato.

pendant ce temps en métropole les grande surfaces sont assiégées par les producteurs de lait et agriculteurs. Les prix des producteurs sont multipliés par 10 aux clients et il n'y a pas de surremeneration pour servir de boucs émissaires.

4.Posté par Je vais oser le dire , trop de zoreils rapporteur le 13/06/2009 07:40
Pierrot, tu peux censurer mon propos, mais je ne trouve pas d'autres mots. L'enzoreillage ou l'enzoreillement est tel qu'il ne nous reste trop souvent que les miettes.

5.Posté par Cambronne le 13/06/2009 09:36

3. Posté par boyer le 12/06/2009 23:17
trop drôle la florence rato.

pendant ce temps en métropole les grande surfaces sont assiégées par les producteurs de lait et agriculteurs. Les prix des producteurs sont multipliés par 10 aux clients et il n'y a pas de surremeneration pour servir de boucs émissaires.

Merci Boyer je partage entièrement ces gens là ne sont que des capitalistes ils n'ont rien de libéral ils utilisent les essences et valeurs du libéralisme pour les basse manœuvres...
d'ailleurs connaissant les agriculteurs Bretons ils ne vont rien lâcher ..
vous remarquerez que Sarkozy le pleutre est bien autiste sur la situation préférant attendre et envoyer les légions de CRS pour défendre les intérêts de ses amis de la grande distribution je vous rassure il producteurs Bretons ont le soutien de toute la population patriotique Celte ...force de constater encore une fois, l’incapacité chronique des pouvoirs publics Jacobin français, à gérer les problématiques bretonnes. Vous remarquerez encore qu'en ces périodes de crise, les Bretons ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour gérer au mieux leurs propres intérêts. La Bretagne étant la 1ère région agricole européenne surprenant qu'elle ne dispose pas un seul député à Bruxelles pour défendre ses dossiers.


Il faut savoir ce que dénonce les agriculteurs Bretons face à la mafia autorisé par l"état de la grande distribution qui réaliserait des marges outrancièrement scandaleuses sur ces matières premières alimentaires de première nécessité .
Quel pays pourrait il accepter et normal qu’un producteur puisse se voir être payé même pas 0.20 centimes d’euro le litre de lait alors que le consommateur l’achète à plus 0.90 centime le litre.
dans quelle poche vont les marges excessives qui se font sur le dos des producteurs tout en pénalisant le panier de la ménagère et l'économie en général .
Rappelez vous cher Boyer lorsqu'il y a un an, les industriels demandaient une augmentation de production qui provoque aujourd’hui une chute des prix.
La bonne météo de la Nouvelle-Zélande et les ventes bonnes ventes des moutons n’excusera jamais l’imprévoyance des gestionnaires technocrates Jacobins et l’accroissement des stocks. Là encore les producteurs bretons servent de bouc émissaires de variable d’ajustement à la mauvaise gestion de l’Etat français et surtout de l'incompétence crasse du Ministère de l'agriculture depuis 30ans .

6.Posté par pimanzoizo le 13/06/2009 10:16
"ce que l on conçoit bien s énonce clairement" ?bec a li!les propos alambiqués des rats porteurs ont de quoi faire fuir le citoyen normal.la tentative des EG.c est de nous faire choisir dans leur menu imposé ,orienté,embrouillé à souhait, pour mieux nous croquer ou escroquer.et après,zot va dire:la pas moin l auteur.bande de ponce pile plate,va!!

7.Posté par ti baba le 13/06/2009 11:13
Le racisme est partout et tout le temps... n'est ce pas "je vais oser le dire,..."

Mais ou sont ils les Réunionnais ? Pourquoi les amphi sont vides, quand la parole est donnée ?? Il faut arrêter de se poser en victime et se mobiliser, assister aux débats, donner des idées, et ne pas subir pour se plaindre après !!

Les miettes nous les avons quand nous ne venons pas prendre le morceau de pain posé devant nous, oui cela demande un peu d'effort, de tenacité, de temps, d'implication....

Mobilisons nous, nous ne sommes pas des victimes !

8.Posté par castel le 13/06/2009 11:28
Au fait Mr Dupuy, comment peut on faire pour participer et travailler à ces Etats généraux? Car étant volontaire et plein d'espoir, j'ai contacté la préfecture, le département où il m' a été répondu qu'il fallait être ..... INVITE!!!

C'est donc un comité qui se réunissent entre eux , toujours les mêmes SANS DONNER LA PAROLE aux autres!!!
Alors si quelqu'un connait la procédure pour y participer, je suis preneur à 100 %!!!!!

9.Posté par ti baba le 13/06/2009 12:07
Castel : Il y a des ateliers ouverts au public, les ateliers de chaque thèmes ont lieux dans les 4 régions de l'ile. Il me semble que le prochain atelier est "l'éducation de nos enfants" pour la région Nord à la CCIR chaudron (amphitheatre) mais ... je n'ai pas la date... Je l'ai lu dans la presse cette semaine ou la semaine dernière mais je ne retrouve pas l'article, peut être qu'un internaute pourra vous donner cette donnée essentielle ainsi que les autres lieux ...
Bon we à vous...

10.Posté par nicolas de launay de la perriere le 13/06/2009 12:26
bien dit castel !

11.Posté par no we can! le 13/06/2009 16:45
Faut pas prendre les Réunionnais (es) pour des canards sauvages! ceci n'est qu'une mascarade pour mieux mettre la vaseline qui nous fera supporter les décisions prises à l'Elysée! les dés ont déjà étés jetés et on voudrait nous faire croire que l'île a participé aux décisions !

12.Posté par Bayoune le 13/06/2009 19:33
kan mi agarde la konpzisiyon de se latelié, mwin na linprésiyon i mélanze lo siyin ek volaye déza plimé, é i di lo volaye - di anou koman zot i vé nou manze azot ek la plime ou tounu. Zot i konpran lo pov volaye, dézà i rante pi dan lo park ratiyèr. Et puis ils 'étonnent que très peu de réunionnais se mobilisent pour ces Etats Généraux imposé par le pouvoir et coiffé par le pouvoir. Kréol lé kouyon pétèt mé pa tro avèg kan minm.

13.Posté par Azalée le 13/06/2009 20:45
Le calendrier se trouve sur le site des états généraux : http://www.etatsgenerauxdeloutremer.fr/calendrier
C'est assez bien décentralisé mais les horaires ne sont pas toujours favorables à ceux qui travaillent. La manière dont son formulés les thèmes n'est pas non plus très inspirante... mais bon : comme a dit quelqu'un plus haut, on n'a rien sans rien !
Je crois surtout que ces états généraux ne répondent pas vraiment à nos aspirations. Les solutions pratiques, ou elles sont simples et les idées circulent, ou elles sont compliquées et seuls des experts peuvent les élaborer. Cela aurait été plus intéressant de travailler sur du rêve : quelle Réunion voulons-nous pour demain ? comment l'imaginons-nous ? quelles valeurs souhaitons-nous vivre et transmettre ? C'est cela sur quoi il aurait été bon d'établir une adhésion générale. Ensuite, la mise en oeuvre, soit ce sont des petites choses et c'est de la responsabilité de chacun, soit ça touche aux structures et là c'est le boulot des experts. Un boulot qui aurait pu être (ou non) validé ensuite par la population, dans un système d'aller et retour des ateliers.
C'aurait été plus malin de dire ça avant, mais c'est seulement maintenant que je le pense !

14.Posté par L'Etat gère le 14/06/2009 13:37
Les gens ne viennent pas parcequ'ils sentent instinctivement le trucage.
Le truc est simple et je vais vous le révéler:
Vous vous appelez, par exemple, Yves Jégo et avez une idée derrière la tête, celle de contenter votre pote Paul en lui offrant une maison des civilisations malgré l'avis général. Vous me suivez toujours? Bon alors ensuite vous crééz des états généraux où tout le monde s'exprime ce qui donne une belle cacophonie. Mais comme vous avez choisi les présidents et autres rapporteurs (Ramchetty, Gauvin, Marimoutou...) et surtout l'experte transversale en la personne de Françoise Vergès, la synthèse de tout ça est que cette MCUR est totalement indispensable pour que le réunionnais s'approprie son histoire.
Et hop! le tour est joué, l'idée largement minoritaire devient une revendication essentielle des états généraux.
Participer à une telle affaire revient donc à s'enduire de la vaseline qui permettra de faire passer la pillule (pour rester correct)

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales