Politique

Bilan à mi-mandat de la Région : "Un respect scrupuleux des engagements pris"

Ce matin, Didier Robert, président de la Région Réunion, entouré de certains de ses vice-présidents, a tenu une conférence de presse pour présenter le bilan, à mi-mandat, de la majorité à la tête du Conseil régional. L'occasion pour le président de Région de faire un bilan sur les chantiers menés depuis l'arrivée de la nouvelle majorité. Une année 2011 placée sous le signe du "plein exercice" pour le Conseil régional. Demain, les élus devront soumettre au vote le compte administratif 2011 en assemblée plénière.


"Le compte administratif de 2011 est positif. Nous avons un résultat excédentaire grâce à une gestion rigoureuse et dynamique de la collectivité", explique Didier Robert en introduction de la présentation du bilan de mi-mandat de la majorité régionale installée depuis 2010. Une présentation faite avec autour de lui, les conseillers régionaux Louis-Bertrand Grondin, Serge Camatchy, Jean-François Sita, Dominique Fournel, Marie-Andrée Lacroix-Faveur et Patricia Pilorget. La Région se targue d'avoir un taux de réalisation de ses engagements égal à 91% pour cette année 2011. "C'est un indicateur de l'implication des équipes", souligne-t-il. Le taux de réalisation des projets de la Région est en augmentation par rapport aux années précédentes (2010 : 86% / 2009 : 83% / 2008 : 80%).

Le résultat de l'exercice 2011 s'élève à 304 millions d'euros contre 265 millions d'euros en 2010. "Un résultat qui prend en compte une stagnation des recettes, la volonté de ne pas augmenter la fiscalité, le gel des dotations de l'Etat, le déficit annexe de l'arrêt du projet Tram Train (ndlr : 20 millions d'euros) et l'impact lié à la nouvelle route du Littoral", explique Didier Robert. Un résultat qu'il faut combiner à une baisse de la dette de 10%. La capacité de désendettement est toujours de deux années plaçant la Région Réunion au 8ème rang des régions françaises. "Au niveau de l'endettement de la collectivité, on est dans une logique depuis 2 ans qui consiste à poursuivre le désendettement de la collectivité. On est passé de 368 millions d'euros en 2010 à 348 millions d'euros en 2011", précise le président de Région.

Le compte administratif "traduit" la volonté de la Région d'investir pour la Réunion. "La structure de ce compte administratif consacre la priorité à l'investissement avec une part de 67% contre 33% pour la part fonctionnement", souligne-t-il. Un compte administratif 2011 dont le résultat sera soumis demain au vote des élus, lors de l'assemblée plénière à la Région.

Après avoir évoqué les chiffres, Didier Robert est revenu sur les engagements pris sous sa mandature et leur niveau de réalisation sur le terrain. "Je veux insister sur quatre points, la relance économique, le tourisme, l'égalité des chances et la Réunion terre d'innovation", explique-t-il. Au niveau économique, la Région a engagé 280 millions d'euros pour le soutien à la commande publique. Sur ces 280 millions d'euros, 81 millions ont été engagés sur 128 projets "bloqués et validés", précise Didier Robert, dans le cadre du plan de relance régionale en faveur des communes.

Qui dit commande publique, dit Grands Chantiers

La Région a une nouvelle fois rappelé les Grands Chantiers liés aux accords de Matignon, notamment la nouvelle route du Littoral. Une première tranche des subventions de l'Etat a été mobilisée pour un montant de 220 millions d'euros. Pour rappel, le financement de la nouvelle route du Littoral se décompose de la manière suivante : une participation de l'Etat à hauteur de 869 millions, de l'Europe pour 100 millions et 150 millions d'euros dans le cadre du remboursement de la TVA. "Il reste à dégager 450 millions d'euros à la Région", explique sereinement Didier Robert.

Autre engagement, le tourisme, dans lequel la Région souhaite "maintenir" l'effort pour continuer la dynamique existante. "Malgré la situation de crise et les phénomènes exceptionnels, comme le requin et l'incendie du Maïdo, le tourisme a connu une croissance de 12% entre 2010 et 2011, passant de 420.325 touristes à 471.000", explique-t-il. Une fréquentation touristique en hausse qui s'explique en partie par la mission de promotion extérieure confiée à l'IRT, ainsi qu'aux offices de tourisme, pour un budget avoisinant les 12,5 millions d'euros.

Le troisième engagement sur lequel la Région souhaite insister est une politique d'égalité des chances. "Cela se traduit par des actions menées dans les secteurs de l'éducation, de la formation professionnelle, de la culture, du sport, de la mobilité et de la continuité territoriale", précise Didier Robert.

Deux mesures "emblématiques" : le POP et la continuité territoriale

En 2011, dans le cadre de sa politique d'égalité des chances, la Région a mis en place le Plan Ordinateur Portable ou POP. En tout, ce sont 14.700 élèves de seconde et 1855 apprentis qui ont bénéficié d'un bon pour l'achat d'un ordinateur portable. "Une enveloppe qui correspond à 9 millions d'euros", explique Didier Robert. Autre mesure, la continuité territoriale, pour faire bénéficier à une catégorie de la population réunionnaise d'un bon de 360 euros sur un aller-retour Réunion-Paris. "En 2011, grâce à cette aide, 71.000 personnes ont pu bénéficier du bon de continuité et se rendre en métropole. Actuellement, plus de 100.000 personnes ont déjà pu se rendre en métropole grâce à l'aide de la Région", se réjouit le président de Région.

Le dernier point abordé par la Région, l'investissement lié à la politique de recherche. "On veut faire de la Réunion une terre d'innovation. Si on veut se situer dans une dynamique économique, elle doit se traduire par un investissement dans les secteurs de la recherche et de l'innovation", souligne Didier Robert. Des investissements qui s'élèvent à 12,8 millions d'euros en progression de 15% par rapport à 2010. Ils ont permis de financer trois structures de recherche, l'Observatoire de physique de l'atmosphère du Maïdo, la station de réception d'images satellitaires de Saint-Pierre et la résidence des chercheurs du Tampon.

Après ce bilan de mi-mandat, la Région souhaite continuer sur sa lancée. "Nous sommes dans une phase de gestion saine de la collectivité, avec des excédents positifs pour permettre d'envisager les Grands Chantiers avec beaucoup de sérénité. Il s'agit d'un respect scrupuleux des engagements pris", conclut Didier Robert.
Mercredi 6 Juin 2012 - 17:36
Lu 1553 fois




1.Posté par Marc le 06/06/2012 19:08
Celui qui dira ici que la Région depuis 2010 n'a rien fait, passera pour un menteur!
Franchement je vous dis bravo et continuez comme ça!

2.Posté par Sylvie le 06/06/2012 19:17
Il faut reconnaitre que beaucoup d'efforts ont été fait par la nouvelle équipe !
Pour une fois les réunionnais sont servis directement par la région (Ordinateur, billet d'avion, etc...)
Maintenant il faudra patienter un peu pour le grand chantier de la route du littoral qui est une nécessité pour La Réunion.

3.Posté par Entreprise en crise le 06/06/2012 19:24
S'il vous plait les élus, ne freinez pas les dossiers, nous avons besoin de bosser et de faire bosser les gens.
Ces grands chantiers sont très attendus par nous alors quelques soient vos tendances politiques faites avancer ces dossiers!

4.Posté par PCR (Petit Couillon Réunionnais) le 06/06/2012 19:53
L'arrivée de Didier Robert a bousculé les vieilles habitudes prises par La Région.
Cette collectivité a pris un nouveau cap et c'est elle qui entrainera le développement de La Reunion.
Les projets lancés sont bons et je voudrai vous féliciter pour ce bon début !

5.Posté par Continuité territoriale le 06/06/2012 20:10
Franchement Grace à la continuité territoriale j'ai pu voyager avec toute ma petite famille, ce qui n'avait pas pu être le cas avant!
Rien que là dessus je suis reconnaissant à la Région et à toute son équipe.

6.Posté par Ripolin le 06/06/2012 20:19
Bilan? Vous avez dit bilan? Robert, ton bilan est contrasté, disons globalement positif. Mais rappelle toi, on ne gagne jamais avec un bon bilan. Merci d'avoir remis un coup de jeune dans la poussiéreuse Région Réunion et fait gaffe quand même!

7.Posté par 2 ans de mandat le 06/06/2012 20:46
Faire autant en si peu de temps, on se demande ce qu'a fait verges pendant 12 ans sinon rien ou nous vendre du rêve !
MCUR Tram Train ...
Largue pas Didier!

8.Posté par Peterson le 07/06/2012 05:05
Avanti! Un bilan c'est l'actif et le passif. La balance est bonne. Peut mieux faire. Qui aurait fait mieux? Moi je n'aime pas parler de bilan, c'est un point intermédiaire. Laisser les élus travailler, on fera un vrai bilan en fin de mandat.

9.Posté par noe le 07/06/2012 07:21
C'est une équipe qui tient ses engagements !
Une équipe qui gagne !
Félicitation à son Président qui gère bien les finances publiques de notre Région !

10.Posté par Ravi le 09/06/2012 05:14
Quel soulagement! Maintenant il faut se mettre au boulot. Arrêter les fautes de gestion etc. Au fait depuis quand la Sncf et la Ratp font des bénéfices? Et pourtant on (nous tous) nous les portons à bout de bras avec nos impôts. Le transport Run/Paris est une priorité. Ce qui ne veut pas dies qu'on peut s'autoriser à faire n'importe quoi. Attendons pour voir.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales