Faits-divers

Beurré, il frappe sa grand-mère


Beurré, il frappe sa grand-mère
Jean-Patrick Soudel, 40 ans, grand, baraqué, a l’habitude de cogner sur de plus faibles que lui. Des victimes appartenant à sa famille de préférence. C’est tellement plus simple !
 
C’est encadré par les gendarmes qu’il se présente au tribunal ; car ce courageux est détenu pour menaces de mort et violences diverses. Notamment des violences sur sa concubine.
 
Cette fois, il est venu chez sa grand-mère, dopé par quelques verres, sans doute pour se donner du courage. Pour des raisons connues de lui seul, il s’énerve et frappe d’abord son oncle, petit homme frêle de 83 ans. Sa grand-mère tente de s’interposer et reçoit des coups de ciseaux.
 
Il s’en va mais revient sur le tard, encore plus "boosté" que le matin. Nouvelles menaces, nouvelles violences…
 
Très décontracté face à la Cour, il se justifie stupidement par le fait que le barreau était cadenassé et que cela l’a énervé. Ce qui ne laisse pas de surprendre la présidente Tomasini : "Si je comprends bien, vous êtes en train de justifier votre violence habituelle ?"
 
Le procureur Giraudet n’a eu aucune peine à stigmatiser cette violence injustifiable, qui plus est contre des personnes âgées, dont sa propre grand-mère, de la part d’un homme qui purge déjà une peine de deux années pour des faits analogues.
 
Addition : 9 mois TTC.
 
J.B.
Jeudi 16 Janvier 2014 - 16:23
Jules Bénard
Lu 1700 fois




1.Posté par tijean le 16/01/2014 18:00
9 mois seulement?? quand on voit ce type de décision on peut se demander s'il n'est pas plus simple de faire justice soit même.
cet homme est un récidiviste, on aurait dû doubler sa peine pour qu'il comprenne.

2.Posté par gros kafrine le 16/01/2014 18:08
Tout taxe comprise lol .Se crétin il réagirait comment face a un homme comme lui ? comportement minable et lâche c,est tellement facile de s,en prendre a plus failble que sois

3.Posté par Laurent le 16/01/2014 20:53
" Sous l'emprise de l'alcool" en titre à la place de "beurré" aurait été plus élégant.

4.Posté par Aiyana le 16/01/2014 20:59
Il s'était enduit de beurre pour frapper sa grand-mère ? Ceci dit, il n'a eu aucun respect envers une personne de sa famille lui ayant indirectement donné la vie...

5.Posté par Vade-Mecum le 16/01/2014 23:14
"sous l'emprise de l'alcool" ou "sous l'empire d'un état alcoolique" ; le débat est ouvert !

6.Posté par Jules Bénard le 17/01/2014 05:24
à posté 8 : j'ai déjà vu les deux expressions plusieurs fois et j'utilise alternativement les deux (et non pas "par alternat", comme dirait certain journaliste de Réunion 1è). Mais peut-être ai-je tort et, comme je ne refuse pas aux autres le droit de me critiquer, j'attends impatiemment vos avis.

7.Posté par William le 17/01/2014 08:19
Tout à fait d'accord avec le post 3 et 4

Ca me rappelle les reporters de feu "La Cinq" qui parlait d'aller "dégommer" les chars de Saddam Hussein pendant la première guerre du golf...
Sous le regard ahuri du journaliste Guillaume Durand.

"Alcoolisé" ou simplement "Saoul" auraient été plus professionnel.

8.Posté par Jules Bénard le 17/01/2014 12:47
à William : On peut ergoter à l'infini sur les substantifs. J'enregistre vos remarques et tâcherai d'en faire mon profit à l'avenir pour ne plus vous incommoder, cher ami. Ceci dit, je constate que la majorité des lecteurs de cette rubrique apprécie ma prose. Mais je tiendrai compte de vos remarques, promis. Sans rancune ?

9.Posté par William le 17/01/2014 17:24
Aucune rancune bien sûr ! et de quel droit en aurais-je une ?

Ce qui était étonnant c'était la légèreté du titre alors que le reste de vos écrits était bien au dessus.
J'ai par contre bien aimé le ton décalé du récit.
Et donc, je fais aussi partie de ceux qui apprécie votre prose.

Continuez d'écrire et je continuerai de vous lire avec plaisir !

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 08:55 Quatre blessés graves en cette fin de week-end

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales