Culture

Belmondo fils revisite "La Sirène du Mississipi"

Quarante années séparent les deux tableaux. Paul Belmondo a une lourde mission sur ses épaules : revisiter les scènes de tournage du film "La Sirène du Mississipi". Tourné en 1968, le film augurait d'un intérêt naissant pour les tournages nationaux dans les décors de la Réunion. Cet engouement retombera bien vite. Le tournage d'un 52 minutes sur le film qui a beaucoup fait jaser la Réunion à l'époque est aussi l'occasion de reparler du bon vieux temps. Le titre du documentaire donne le ton, ce sera "Le mythe de la sirène".


Le fils contemple l'oeuvre du père
Le fils contemple l'oeuvre du père

C'est dans un décor pas moins somptueux de l'Hôtel de ville de Saint-Denis que Paul Belmondo, Nina Barbier, la réalisatrice, ainsi que les partenaires du film ont répondu aux curiosités des journalistes. Devant l'Hôtel de ville, une autre star toute de carrosserie : l'élégante 403 cabriolé attend de prendre la lumière à nouveau.

"C'est tout naturellement que notre choix s'est porté sur le fils de Jean-Paul Belmondo", témoigne Nina Barbier, la réalisatrice du documentaire revenant sur les traces du film "La Sirène du Mississipi". Elle écume la Réunion depuis septembre 2009 et les premiers repérages pour le documentaire.

Dans l'inconscient collectif


"Je suis ravi d'être à la Réunion", dira pour seul témoignage le fils à Bebel, qui devra s'échapper de la conférence de presse pour une interview télé sur la chaîne publique.

Véritable témoin de cet événement d'exception pour l'époque, avec Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve, Jacqueline Farreyrol, au nom de l'IRT, parle avec nostalgie. "Entre La Sirène du Mississipi et ce documentaire, ce sont 40 années qui ont passé. On pourra voir, à travers ce documentaire, les différences entre les deux époques. Je peux vous dire comme nous étions fiers, réunionnais, de recevoir à l'époque ce couple de mariés sortir de l'église de Sainte-Anne", se remémore la présidente de l'IRT.

Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve à leur descente d'avion
Jean-Paul Belmondo et Catherine Deneuve à leur descente d'avion
"Est-ce que le film est un mythe ? Nous allons tenté d'y répondre", jubile la réalisatrice qui a pu constater, lors des repérages et des discussions avec plusieurs anciens comme Antoine Minatchy, à quel point le film avait marqué l'inconscient réunionnais.

Hier, les premiers rushs ont été tournés à Saint-Leu et l'Etang du Gol notamment. Le timing est serré. Toutes les images avec Paul Belmondo doivent être enregistrées d'ici quatre jours encore, avant le départ de l'acteur. L'équipe de tournage poursuivra d'autres plans séquences les deux prochaines semaines. Également très attendu par les cinéphiles avertis, et surtout pour les amateurs de François Truffaut, la réalisatrice promet d'intégrer à son documentaire des images inédites du film qui ont été coupées au montage. "La cinémathèque française regorge d'images non utilisées", soutient Nina Barbier.

Jean-Paul Belmondo ? "Peut-être"

Avant la fin de la conférence de presse, Nina Barbier dévoile un bout de la construction narrative du documentaire. "C'est la voix de Paul Belmondo qui guidera le téléspectateur dans les lieux de tournage du film de 1968". Quant à l'éventuelle participation du monstre sacré du cinéma français, Jean-Paul Belmondo en personne, la réalisatrice avoue que le fils devra jouer de tout son lobbyisme pour convaincre un père qui "répond peu aux sollicitations depuis quelques années".

Patientons donc jusqu'à la fin 2011, date prévue de la diffusion sur Réunion Première, pour découvrir le fils au volant de la fameuse 403 cabriolé blanche entretenue par Bernard Ablancourt, un passionné de voitures anciennes. Pour l'anecdote, toute la journée de lundi a servi d'entraînement à Paul Belmondo pour s'habituer à la boîte de vitesse manuelle située au volant de la demoiselle encore plus âgée que le film (1958 et des milliers de kilomètres au compteur). Quand on dit que c'était une autre époque...

Bernard Ablancourt doit guider Paul Belmondo pour conduire la toujours aussi séduisante 403
Bernard Ablancourt doit guider Paul Belmondo pour conduire la toujours aussi séduisante 403
Mercredi 25 Mai 2011 - 11:24
Ludovic Grondin
Lu 3175 fois




1.Posté par shalimar le 25/05/2011 14:57
Jacqueline Farreyrol témoin de quoi puisqu'elle n'était pas à la Réunion en 1968 ? On aurait pu appeler Albert Ramassamy et Yves Drouhet.....

2.Posté par Anti cons et connes le 25/05/2011 18:49
Ce film est un sacré navet, mais il a l'immense mérite d'avoir laissé une trace de cette époque.

3.Posté par goute a nou le 25/05/2011 20:09
Je comprends qu'on y revienne, on en a tous besoin, on veut tous en savoir davantage sur ce tournage mystérieux et un peu oublié, avec ces deux monstres sacrés du cinéma français, Deneuve l'actrice française la plus connue à l'étranger et Belmondo, carrément, et surtout c'est de Truffaut, ce génie du cinéma.Au même titre que Pierrot le fou, ce film est marquant aussi dans la filmographie de Belmondo le père.ça reste un beau film de la nouvelle vague, ceux qui y ont contribué peuvent être fiers de cet apport au patrimoine culturel français etsurtout réunionnais. Nom de nom on est dans un film de Truffaut ! Rien que ça !!! Lé Trop gaillard té !!! Bravo à ceux qui ont réussi à mettre en valeur intelligemment tous ces lieux qui vont rester sur la pellicule de Truffaut et dans la mémoire du cinéma mondial.

4.Posté par noir et fier le 26/05/2011 10:54
Si Antoine Minatchy, homme de culture,assistant metteur en scène de Truffaut sur ce tournage a permis le choix des acteurs locaux, il était donc aux premières loges ,pourquoi est ce que vous ne faites pas appel à lui, ainsi qu' Yves Drouhet et Albert Ramssamy , qui sont eux de vrais "témoins" ? Qu'est ce que Farreyrol qui n'y jamais contribué d'aucune manière au film vient faire là ?

5.Posté par Bobby le 03/06/2011 06:48
REPONSE @"Anti cons et connes " : Ce film, un navet ? Remplissez votre cerveau avec beaucoup de neurones, et vous réaliserez que ce film de Truffaut est un véritable chef d'œuvre.

Vous vous dites anti-con via votre pseudo, mais quand on voit votre stupide message, on se dit que vous êtes vraiment C.. !!!!!!

6.Posté par Bertrand le 22/01/2012 12:25
Tout juste Bobby. Tu as bien évalué - anti cons- Heu pardon -CON- Néanmoins, il ne faut pas lui en vouloir son manque évident de neurones ne lui permet pas de juger la valeur de ce film. Pour ma part j'ai découvert par hasard l'existence de celui-ci en faisant la connaissance de mon amie Anne une Réunionnaise native de SAINTE-ANNE dont l'église a été le théatre du mariage de BELMONDO et de DENEUVE. Ce film vaut beaucoup mieux que la critique qu'il a reçu.J'ai vu hier soir, avec grand plaisir, sur la chaine -O- le reportage de Paul BELMONDO retraçant la partie flimée sur l'ile.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales