Social

Bellepierre: Les manifestants dégagent la route, des contrats distribués


Les manifestants ont bloqué la route une partie de la journée.
Les manifestants ont bloqué la route une partie de la journée.
Après une journée de mobilisation devant la mairie annexe de Bellepierre, les manifestants dont une majorité de jeunes sans emploi en colère, ont libéré la route. Les forces de l'ordre ont assuré la sécurité le temps que la circulation revienne à la normale.

Toutefois, les sentiments sont partagés. Certains sont satisfaits de l'issue de la réunion tenue avec des représentants de la ville espérant pouvoir contruire un projet d'avenir. Selon nos informations, un engagement aurait été pris quant à l'attribution d'une dizaine de contrats. D'autres contrats suivront plus tard. Une association a été créée afin d'assurer le suivi de ce dossier.

D'autres protestent encore et demandent que leurs exigences soient entendues, à savoir l'attribution de 70 contrats sur ce secteur.

Une nouvelle réunion se tiendra mardi prochain.
Jeudi 30 Août 2012 - 18:34
.
Lu 1743 fois




1.Posté par Thierry le 30/08/2012 19:05
Que cela ne donne pas des idées aux autres par ces temps de crise ... même si le nouveau Préfet se dit "opérationnel" ... ça sent le roussi ...

2.Posté par Des contrats distribués ? Donc ........ le 30/08/2012 19:36
Mardi à Saint-François
Jeudi au Chaudron
Et ensuite, Saint Expédit, patron ( oui patron ) des causes pressées nous apportera son soutien !

3.Posté par l' Europe s'engage à la Réunion le 30/08/2012 20:37
ce n'est pas la Mairie qui fait la loi elle doit appliquer les lois de la République

4.Posté par morganne le 30/08/2012 21:43 (depuis mobile)
Mi ter la reunion ek benne route l'eter pas sal comme sa!!!!!

5.Posté par Vive la kaniardise ... le 30/08/2012 21:45
Formidable !!!
Il suffit de dégainer pour que le guichetier ouvre le tiroir caisse ...
On est bien sous le régime socialo. Vive la kaniardise ...

6.Posté par Caton2 le 30/08/2012 23:03
Le titre est magnifique dans sa concision. Était-ce volontaire?
Donc, chers amis contribuables, nous devons en conclure que désormais:
1/il faut barrer les routes pour obtenir des emplois;
2/on n'engage pas quelqu'un pour un emploi réel, on distribue un emploi virtuel, mais réellement payé.
Que tous ceux qui pensaient que tout travail mérite salaire changent leur raisonnement devenu obsolète.
Il faut désormais penser qu'aucun salaire n'oblige à travailler. Ceux qui veulent travailler devront faire profil bas, pour ne pas fâcher les salariés payés à ne rien faire.
Il ne faudra pas non plus demander de travailler aux nouveaux "employés", sous peine de les voir de nouveau barrer les routes, seule activité pour laquelle ils sont compétents, et pour laquelle désormais ils seront payés, ce qui risque de faire durer les barrages...
Le nouveau monde, le monde "normal", c'est celui du roi fainéant, qui "distribue" des salaires pour redonner de l'absence de dignité aux chômeurs. Ubu!

7.Posté par Hollande le 30/08/2012 23:29 (depuis mobile)
Voilà la démocratie ????? Ce genre de cinéma peu ce passer que à la réunion !!!!honteux honteux ma poin manger mon marmaille la pi couche bref

8.Posté par noe le 31/08/2012 05:48
Aider les jeunes , c'est du salut public !
Ils ont leur avenir à préparer , des enfants à soigner , des parents à aider ...c'est ça l'esprit de famille !

Il faut tj gueuler pour avoir quelque chose ...

Que cela sert de leçon aux autres !

9.Posté par Job le 31/08/2012 08:01
Comme tu as raison Caton2. Il ne reste plus aux 120000 chomeurs à faire des barrages et demander à leurs élus pro molasson de leur distribuer des contrats de fonctionnaires, pour cela il n'y a pas besoin de compétence -lol -.

Ils sont au pied du mur les marchands de promesse électorale, je sens que l'on ne vas pas rigoler longtemps.

10.Posté par roca le 31/08/2012 08:01
D'accord avec Caton2

11.Posté par William le 31/08/2012 08:20

Les politiques se décrédibilisent en faisant ces promesses de contrats. C'est ce type d'attitude qui nous tire vers le bas au lieu de s'attaquer aux vrais freins dont l'économie locale est victime.

Les politiques auront beau distribuer des contrats, cela n’empêchera pas la Réunion d'exploser très bientôt ! Et ce ne sont pas les 10 contrats promis qui arrêterons la vague de mécontentement !

Continuez à distribuer 10 contrats par ici ou par là à des jeunes certes désœuvrés mais à qui on n'a jamais dit clairement la vérité et la réalité des choses : y'a pas de travail pour eux à la Réunion.

12.Posté par mazenbron le 31/08/2012 08:58
L'analyse de Caton2 tient la route...elle aussi...
Mais je me demande aussi si ces barrages sont le fruit d'une génération spontanée,ou suggérés par certains pyromanes qui espèrent jouer ensuite les entremetteurs...

13.Posté par biloutxe le 31/08/2012 09:02
Merci les p'tits gars de Bellepierre, merci d'avoir arraché les pieds de vacoa su bord chemin ... pieds vacoa que lé surement plus vieux que zot .... en remerciement Missiyé lo mair va donn a zot travay .... achev cass toute , achev brile toute , marmay ... missiyé lo mair i donn travay .....

14.Posté par Job le 31/08/2012 09:20
En résumé William : Il y a entre 120000 et 130000 chomeurs ici, aux alentours de 20000 emplois non couverts et l'INSEE a déclaré la semaine dernière qu'il se créait 5000 emplois nouveaux par an.

Cherchez l'erreur.

15.Posté par Job le 31/08/2012 09:32
aux alentours de 20000 emplois non couverts selon pôle emploi.

16.Posté par O:-)O:-)O:-)O:-)O:-) le 31/08/2012 11:07
ben oui, il est temps de réclamer ce que les élus leur ont promis pendant la campagne... si en barrant les routes, ils obtiennent leurs dus !!! après tout, est ce qu'ils répondent au téléphone en ce moment ????
ça promet pour les jours à venir !!! après, on va s'étonner que c'est le bordel dans les mairies.....

17.Posté par William le 31/08/2012 17:26
Post 15 : Job,
Ce que nous disons l'un et l'autre n'est pas incompatible...

C'est vrai qu'il y a des emplois non couverts à la Réunion (par exemple dans la restauration) mais :
- ce ne sont pas ces emplois qui sont distribués par les élus
- ces jeunes n'ont pas de formation pour y prétendre
- ce ne sont pas ces emplois que ces jeunes veulent faire...

Les emplois non couverts restent non couverts.
Les jeunes (ou moins jeunes) non formés et non préparés au marché de l'emploi le restent.
Jusqu'à quand tous ces gens dans l'impasse resteront dociles ?
Il faut en premier lieu arrêter de leur faire croire qu'ils pourront par magie se sortir de cette impasse.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales