Politique

Bejisa : Nassimah Dindar veut un arrêté qui concerne toutes les communes


Photo d'archives
Photo d'archives
L’arrêté de catastrophe naturelle consécutif à Bejisa vient d’être publié au Journal Officiel. Nassimah Dindar, présidente du Conseil général, regrette dans un communiqué que seules 16 communes soient incluses dans le champ d’application de cet arrêté.

"Lors de sa visite dans l’île, jamais le ministre Lurel n’a laissé entendre que l’arrêté de catastrophe naturelle ne concernerait pas toute l’île", rappelle Nassimah Dindar. "S’il est vrai que certaines régions ont été plus concernées que d’autres par le cyclone, il est aberrant de considérer que certaines communes en auraient été totalement épargnées. Ainsi, alors que les vents ont été particulièrement violents sur Saint-André, provoquant notamment l’envol de toitures, la commune n’est pas comprise dans l’arrêté. Il en est de même pour Saint-Denis où pourtant de nombreux sinistrés et un décès avaient été à déplorer, et où les agriculteurs ont perdu la totalité de leurs productions", ajoute la présidente du Département.

"Certes, le gouvernement a été réactif pour la publication de l’arrêté", reconnaît la Présidente du Conseil général. "Mais la réactivité ne saurait être suffisante. Avec cet arrêté partiel, les Réunionnais sont à nouveau trompés par les promesses de ce gouvernement", déplore-t-elle.

"Je demande au gouvernement de revoir cet arrêté dans les meilleurs délais afin que toute La Réunion soit concernée par l’état de catastrophe naturelle. C’est une question de justice et de respect des engagements pris par le ministre " conclut Nassimah Dindar.

La liste de communes "complétée d'ici la fin du mois"

La présidente du Conseil général n'est pas la seule élue à s'étonner du fait qu'il n'y ait que 16 communes concernées par l'arrêté de catastrophe naturelle. Eric Fruteau, le maire de Saint-André, s'est lui aussi fendu d'un communiqué après cette annonce : "Si cette information, contre toute attente, devait se confirmer et être définitive, la commune de Saint-André consciente des conséquences désastreuses subies notamment par les entreprises, les agriculteurs et les ménages de la commune ne manquera pas de solliciter en urgence un rendez-vous auprès des autorités préfectorales afin de mettre au point les modalités concrètes propres à aider efficacement les administrés ayant subi des dégâts", indique l'édile de la commune.

Pour rappel, le Premier ministre avait indiqué dans son communiqué, que "cette première liste de communes (concernées par l'arrêté de catastrophe naturelle, ndlr) sera complétée d’ici la fin du mois de janvier, afin de prendre en compte la situation de communes, touchées par ces épisodes d’intempéries, dont les dossiers de demandes ne sont pas encore parvenus dans les services".
Samedi 18 Janvier 2014 - 14:57
G.K.
Lu 1273 fois




1.Posté par Conseils d''''ami le 18/01/2014 15:45
Mais ma pauvre chérie ! est-ce tu sais vraiment ce que tu veux ? Que tu le veuilles ou non, il y a bien 16 communes mal en point ! Saint-Joseph, Petite-Ile, Saint-Pierre, Saint-Louis, Étang-Salé et quelques autres n'en font pas partie.
Mais je te comprends, il fait si chaud, et tu dois être tellement laminée par les températures caniculaires qui y règnent en ce moment ; mais il y a aussi toutes ces tracasseries dont tu as été l'objet ces derniers temps qui en ne te ménageant pas, te font mélanger les chiffres. Puis-je de ce pas te recommander de t'installer confortablement dans ton rockingchair préféré, climatiseur réglé à la graduation 23° minimum, pour y faire une bonne et réparatrice sieste ! Et, surtout, n'oublie pas de te couvrir... autrement tu cours le risque d'attraper froid !

2.Posté par assistanat way of life le 18/01/2014 16:06
s'il ne s'agissait pas d'argent public il y aurait de quoi rigoler quand on entend au lendemain du cyclone le patron de l'hotel de boucan construit sur les pas geometriques dire qu'il "n'avait ni le temps, ni la place pour evacuer les meubles" (!!) du RDC innondés par la mer.

Ainsi c'est le contribuable qui va lui payer des meubles tout neuf alors que nos canapés tout pourris nous allons chez Atlas ou sur le bon coin. C'est vrai que le Royal Palm à patite ile lui, a recu ...400.000 euros de la region pour changer ses meubles.

3.Posté par noe le 18/01/2014 17:41
A vouloir trop gagner , vous risquez de tout perdre , chère Madame !

4.Posté par Bouftango le 18/01/2014 19:56
"C'est vrai que le Royal Palm à patite ile lui, a recu ...400.000 euros de la region pour changer ses meubles. "

.............
C'est vrai sûr?

5.Posté par simplement moi de st leu le 18/01/2014 21:15
ou est le service DÉPARTEMENTAL pour aide le public en difficulté ???? qui a vue les fonctionnaires des GUT ou action de santé mobilisé les 3 4 et 5 janvier ??, alors PAS LA PEINE PREN A NOUS PO ZOT COUILLON !!!!!!!!

6.Posté par assistanat way of life le 18/01/2014 22:44
4.Posté par Bouftango

=> c'est parut (et verifiable sur internet) dans la presse du 24 decembre 2013: Une enveloppe de 431 754 € a été allouée à la SAS « Les jardins de Grand Anse » pour la rénovation immobilière et mobilière de l’hôtel « Palm et Spa »

7.Posté par moi même le 19/01/2014 05:48
Pour rappel, le Premier ministre avait indiqué dans son communiqué, que "cette première liste de communes (concernées par l'arrêté de catastrophe naturelle, ndlr) sera complétée d’ici la fin du mois de janvier, afin de prendre en compte la situation de communes, touchées par ces épisodes d’intempéries, dont les dossiers de demandes ne sont pas encore parvenus dans les services".


Je pense que les communes n'ont pas été aussi rapide que les 16 premiers et que le ministère a voulu débloquer les dossiers des 16 premiers au lieu d'attendre les moins rapide ... Et que donc , si le dossier des 2 autres communes sont encore en suspens , c'est à cause des 2 mairies .
Tout est bon juste pour exister dans la presse ...

8.Posté par Maurice le 19/01/2014 05:57

Il faut en parler aux sinistrés, dame Nassimah.... :


http://www.linfo.re/Ile-de-la-Reunion/Societe/595515-Paris-debloque-200-000-euros-pour-La-Reunion

9.Posté par timagnol le 19/01/2014 08:34
Chassez le réflexe d'assistance transgénique et le complexe de "mifépitié bwana"...et ils reviennent au galop ! Au fait, elle aurait dû ajouter au rang des organismes sinistrés...le conseil général, à titre permanent tant qu'elle présidera cette pétaudière avec la collusion de l'ex porchiste néo-libéral dont la veste doit craquer (sic... car ça me rappelle quelque chose) de tous côtés (merçi Dutronc).

10.Posté par Des dingues le 19/01/2014 11:02
Quand je lis tous ces post haineux qui sont pour couvrir l'inertie et la passivité de certains élus dont le maire de St Denis et ses 2 adjointes parlementaires je ne peux me dire que les intérêts de ces 3 personnes ce n'est plus la Reunion mais le gouvernement socialiste. Un homme politique réunionnais doit mettre en sourdine ces accointances politiques pour défendre au mieux la Réunion. Les dyonisiens sont ravis d'apprendre qu'ils n'ont eu aucun dégât par bejisa, faut vraiment qu'Annette sorte de son bureau !
Il faut défendre la réunion et obtenir pour tous les réunionnais l'aide de l'état pour se relever.

11.Posté par quisyfrottesypique le 19/01/2014 12:31
Les réformes de découpage administratif annoncées par monsieur le Président Hollande délient les langues et motivent les potentiels élus susceptibles d'être sur des sièges éjectables!
A qui vendra mieux sa pacotille, montrera qu'il existe pour qu'on ne l'oublie pas?
Il est bien connu : Le politique peut tout promettre, seule la responsabilité de celui qui y croit est engagée!
A bon entendeur salut!

12.Posté par Mwa la pa di le 19/01/2014 13:01
Madame Dindar, ne soyez pas démagogique et bassement politicarde. Non toutes les communes ne justifient pas de la définition de catastrophe naturelle. prenez cette case que l'on nous montre du matin au soir, son toit est parti : mauvaise conception et mauvaise construction : vous et Didier Robert êtes complètement nuls

13.Posté par Citoyen de la Réunion le 19/01/2014 22:37
Merci aux présidents de la Région et du Département de continuer à défendre les Réunionnais contre la dictature de ce ministre antillais. Lurel avait parlé de toute la Réunion, il faut qu'il tienne parole.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales