Société

Bejisa: Les démarches à effectuer pour se faire indemniser

La toiture abîmée, la maison inondée, la clôture arrachée ou la voiture en panne... après le passage de Bejisa, il est temps d'appeler son assurance. Toute personne ayant souscrit à un contrat d'assurance doit déterminer ses droits d'indemnisation avec son assureur. Par ailleurs, si l'état de catastrophe naturelle est déclaré pour La Réunion, l'indemnisation sera bien plus large. Les assurés et leurs agences sont donc dans l'attente de ces arrêtés interministériels qui détermineront la suite des démarches. Voici ce que doivent savoir les assurés pour le moment, après le passage de Bejisa.


Bejisa: Les démarches à effectuer pour se faire indemniser
Que ce soit la maison, le jardin, les meubles ou la voiture, une personne ayant souscrit à une assurance doit, suite au passage de Bejisa, appeler son assureur au plus vite. Jean-Claude Feral, président du comité des assureurs de La Réunion et Mayotte, explique: "Pour les propriétaires, il est question d'obtenir des indemnisations pour les biens mobiliers et immobiliers. Pour les locataires, seuls les biens mobiliers sont concernés, mais il est prudent d'informer son agence immobilière ou le propriétaire du domicile des dommages des biens immobiliers".

Un délai de cinq jours

Il est important, selon Jean-Claude Feral, de prendre des photos des dégâts afin qu'une constatation visuelle puisse être faite et d'informer rapidement son agence des dommages (pas SMS, mail, courrier, téléphone, ou en se rendant à son agence). Le délais pour les déclarations de sinistres est de cinq jours à partir de ce lundi, "pour que les agences aient le temps d'envoyer des experts sur place", explique-t-il. "Mais les assureurs ne seront pas sévères, à quelques jours près. Il faut juste penser à le faire le plus rapidement possible".

Dans le cas où les propriétaires ou locataires sont en vacances, "il est judicieux d'informer son assureur de la possibilité de dégâts".

L'état de catastrophe naturelle élargira les indemnisations

Les assurances, selon Jean-Claude Féral, doivent être prêtes à accueillir les changements d'indemnisations que va engendrer la déclaration de l'état de catastrophe naturelle. "Les indemnisations seront plus larges suite à cette déclaration. Par exemple, les clôtures, qui ne sont normalement pas couvertes, le deviendront. Même principe pour les inondations dues à la pluie."

Le président doute d'un arrêté interministériel d'un état de catastrophe naturelle pour toute l'île: "C'est très rare que ce genre d'arrêté concerne le département entièrement car cela signifierait qu'il y a eu les mêmes conditions météorologiques dans chaque commune. Hors ce n'est pas le cas. Il y aura sûrement plusieurs arrêtés pour certaines communes, comme Saint-Leu par exemple".

"Dans le cas d'un arrêté, les assureurs devront indemniser leurs adhérents puis se faire rembourser par le fonds de l'état de catastrophe naturelle, prévient Jean-Claude Feral, ces fonds sont après tout alimentés par les adhérents".

Il insiste que seules les personnes ayant souscrit à un contrat d'assurance peuvent être remboursées. Pour les autres, il est possible de se rapprocher des fonds d'aide et de solidarité.
Lundi 6 Janvier 2014 - 18:49
Soe Hitchon
Lu 2115 fois




1.Posté par gros kafrine le 06/01/2014 19:33
et pour les personnes qui n ont pas d assurance parce qu ils n ont pas les moyens ? quel mesure sont mise en place pour ses personnes?

2.Posté par Babi le 06/01/2014 21:49 (depuis mobile)
@gros kafrine, il y a des assureur qui vous propose le minimum pour moin de 5€ par mois... Alors les gens qui n'ont pas d'assurance mais qui on canal, mobile, etc....

3.Posté par Thierry le 06/01/2014 23:06
@ 1, la réponse est dans la dernière ligne de l'article... voilà ce que c'est que de ne pas tout lire. On rate le meilleur ... comme la cerise ... ou la violette.

4.Posté par gros kafrine le 07/01/2014 01:01
poste 3 j,ai bien lus ,mais se que je voulais dire c,est que la déclaration de catastrophe naturel doit être appliquer a tout le monde sans exception

5.Posté par Lang Viper le 07/01/2014 05:54
A partir du moment où vous avez un toit sur la tête , locataire (paiement d'un loyer) ou proprio , vous avez les moyens de vous assurer ...
De toute façon, la question n'est pas là à savoir si vous avez les moyens ou pas, l'assurance est OBLIGATOIRE ! Un point c'est tout !
Prenez vos dispositions et faites des économies sur d'autres dépenses ...

6.Posté par Thierry le 07/01/2014 09:35
@4 ... je vous taquinais juste ... histoire de sourire un peu...

7.Posté par gros kafrine le 07/01/2014 12:16
t ,inquiète thierry je t envois plein de violette lol

8.Posté par gros kafrine le 07/01/2014 12:19
j éspère que les sans domiciles fixe auront droit aussi a de l aide c,est surtout a eux que je pense

9.Posté par gros kafrine le 07/01/2014 12:23
poste 2 faudra me dire qu elle est l assurance qui propose ce tarifs car moi mon assurance multi habitation tout compris me revient a 300 euros /an

10.Posté par L'Ardéchoise le 07/01/2014 16:52
Le 7 et les violettes, ça fait beaucoup...
Je me sens flouée.

11.Posté par Thierry le 07/01/2014 17:23
@ mon Ardéchoise ... c'est effectivement taquiner la requine ... avec les violettes ... mais c'est mieux que la flambée ... des fruits et légumes. Attention à la peau...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 10:02 Cap requin: Trois requins prélevés

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales