Economie

Bejisa: La Région et les banques apportent des solutions "rapides" aux entreprises


La Région, la BPI, l'AFD et les établissements bancaires de la place veulent apporter des solutions rapides (photos : Région Réunion)
La Région, la BPI, l'AFD et les établissements bancaires de la place veulent apporter des solutions rapides (photos : Région Réunion)
La Région, la Banque publique d'investissements, l’Agence française de développement et les banques de La Réunion s'associent pour une réponse d'urgence aux entreprises après Bejisa.

Le premier volet de cette convention signée hier à Saint-Gilles provient de la subvention accordée par la Région "en direction des entreprises et surtout des petites entreprises", a expliqué le président de Région, Didier Robert.

La Région prévoit pour le moment une enveloppe de 500.000 euros qui sera destinée "à redémarrer très rapidement leur exploitation". En fonction des demandes, une enveloppe plus conséquente pourrait être votée.

Cette subvention régionale pourra être accordée jusqu'à un plafond de 30% des frais d'achat de matériels opérés par les entreprises sinistrées. La seconde lame du dispositif régional "Bejisa" comprend aussi la prise en charge à 100% des différents frais bancaires qui pourraient être portés par les entreprises. Didier Robert insiste : cette aide doit répondre à l'urgence de la situation, "avec des modalités relativement simples qui permettra à ces TPE de redémarrer très rapidement leur exploitation".

Répondre dans les 15 jours

A ses côtés, Christian Quéré, le directeur interrégional de la BPI, s'engage également, sur le volet bancaire avec le comité des banques de la Réunion, à proposer une réponse "dans les 15 jours" aux chefs d'entreprise. Touchés par le cyclone, ces derniers ont, pour certains, besoin d'augmenter leur fonds de roulement ou changer leur appareil de production, ce qui nécessitera "un montant plus important et les banquiers ont besoin d'être accompagnés", signale le directeur interrégional de la BPI. Raison pour laquelle la BPI et l'AFD cautionneront ces emprunts à hauteur de 70%.

L'objectif de la convention sera d'accélérer les demandes d'emprunts des professionnels auprès des établissements bancaires. "Ce qui nous a fait nous engager dans cette convention c'est qu'on puisse proposer des délais raisonnables et qu'on ne mette pas trois mois à y répondre", ajoute-t-il.

Bejisa: La Région et les banques apportent des solutions "rapides" aux entreprises
Mardi 28 Janvier 2014 - 11:15
Lu 641 fois




1.Posté par cadeau empoissonné le 28/01/2014 14:07
a région et les banques veulent nous faire des prêts. Non mais allo, nous n’avons plus de sous et vous voulez encore nous endetter. Bejisa a causé 110K€ de dagats dans mon entreprise hôtelière et bientôt un mois sans trésorerie et avec des salariés qui ne seront peut pas ou plus payé. les assureurs tarde, le fonds de secours aussi, le RSI qui vous donne 1500 euros synonyme de rien du tout et les politiques qui font aucunes avancés concrètes.
sincèrement je vais me casser de ce pays de merde qui sont la France et La Réunion, car de toute façon le tourisme n’est vraiment pas une priorité de l’Etat et encore moins de La Région.
quand vous voyez actuellement les billets d’avion en eco à 1300 euros , des gites, des hôtels vident depuis Béjisa, mais que fait didier robert avec ses copains d’air austral et l’état qui couvre Air France
un hôtelier révolté

2.Posté par Pierre le 28/01/2014 15:21
Au post 1
Vous avez fait le même commentaire sur un autre site!
Que cherchez-vous exactement, un soutien ou simplement montrer votre désaccord avec le Président de Région?
Notre Président de Région est constemment sur le qui-vive afin de tout mettre en oeuvre en vue d'apporter le maximum d'aide au secteur hotellier et touristique.
A une certaine époque il existait moins d'aide, voire pas du tout et les entrepreneurs comme les particuliers retroussaient leur manche, se remettait à bosser, aujour'hui on ne sait que se plaindre!
Je dis STOP, dites merci pour le soutien qui vous est apporté!
Je souhaite un bon courage à toutes les personnes qui vivent des dificultés dans leur entreprise, je vous encourage à ne pas baisser les bras.

3.Posté par JORI le 28/01/2014 17:13
500 000€, voire beaucoup plus, de subventions en plus des remboursements par les assurances, mais que nos compatriotes se précipitent illico presto au conseil régional pour avoir droit eux aussi à des subventions pour reconstruire les dégâts privés qu'a occasionné Béjisa. De même que pour toutes les collectivités qui ont elles aussi des dégâts sur leurs édifices publics. J’aurai compris cette aide si elle avait été sous forme de prêts à restituer aux contribuables une fois les assurances ayant assuré leur job, mais des subventions en plus, et surtout sans contrôle aucun comme d’habitude, c’est de l’argent public foutu en l’air, une prime à l’assistanat, ce contre quoi prétendait vouloir lutter notre super cumulard D.Robert, et une prime à la non assurance des biens privés. N’y aurait il pas la proximité d’une élection, par hasard ???.

4.Posté par a post 2 le 28/01/2014 18:07
je suis d'accord avec le post1. Didier Robert n'a eu et n'aura aucune stratégie pour le tourisme , c'est comme Hollande qui annoncé l'inversion de la courbe du chômage. Et toc dans le c..

pour Didier Robert avec ses 600 000 touristes ça sera pareil. Tous ces gens travail pour eux et non pas pour l'économie de La Réunion.

regardez toutes les promesses non tenue pour le BTP chez nous !! et maintenant le tourisme

à l'IRT il n'y a même plus de directeur et on continue a faire des folies vers l'Asie pour arrangement de dame nature.

Quand aux hôteliers qui se lèvent tous les matins et qui travaillent 15h voir plus par jour et qui eux , ont pris des risques économiques en investissements , je les honores.

pas comme certains qui jouent avec l'argent public et qui proposent une simple aide de prêt bancaire.
Pauvre Réunion , dans 5 ans tu n'auras plus que tes yeux pour pleurer……….

quant à vous post2 monsieur Pierre , allez faire la bise à votre Président et le jour viendra de faire ensemble les bons choix

public - privé , c'est l'horreur.

a titre individuel j'ai une toute petite société qui a obtenu 8000 euros de subventions de La Région. Cette subventions couvrent le surcout de la matière et des taxes spécifique à La Réunion.

Ca fait 8 mois que j'ai eu la convention de payement et ça fait 8 mois que l'on me dis que le dossier est dans le bureau de paiement. et pendant ce temps j'ai du me séparer de mon seul salarié, pour manque de trésorerie car les 8000 euros je les ai payés il y a 8 mois

Merci

5.Posté par Post 1 , pas de trésorerie = dépot de bilan le 28/01/2014 18:08
Expliquez moi comment une entreprise n'a pas plus de 3 semaines ou 1 mois de trésorerie !! A mon humble avis, il est préférable de cesser cette activité, car si par bonheur vous arrivez à un taux de remplissage de 100% pendant 3 semaines .... les clients ne pourront que brouter l'herbe du jardin et boire l'eau de la piscine, puisque les notes d'hotel se paye,t à la sortie et non à l'arrivée .... Bigre !!

6.Posté par camp marrons au Dimitil ( Entre-Deux) le 29/01/2014 12:25
Bonjour, a tous

le camp marron au Dimitil,
dont l'activité de découverte de notre histoire de l'esclavage et du marronnage à été brutalement arrêtée par le cyclone Bejisa.
je suis porteur de projet et entreprise individuelle sur cette action d'animation sur le Dimitil.
aujourd'hui fermé car peut de volonté ce sont manifestées pour relancer cet action ...

on attends quoi pour agir pour continuer a satisfaire les touristes, les autres acteurs touristiques et le publics tout court qui fréquente le site?

aucune réactivité à ce jour ?

on dirait que cela semblent convenir à beaucoup de gens la mort de ce site charger d'histoire.

Payet jean-daniel
Gérant et guide du Camp Marrons au Dimitil

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales