Société

Bejisa: La BR signe un chèque d’urgence de 15.000€ pour les agriculteurs

La Banque de la Réunion a remis un chèque de 15.000€ à la Fédération régionale des coopératives agricoles de La Réunion (FRCA) pour venir en aide aux agriculteurs qui ont subi de plein fouet le cyclone Bejisa.


Bejisa: La BR signe un chèque d’urgence de 15.000€ pour les agriculteurs
Aujourd’hui à l’hôtel de la Banque de La Réunion (BR), le Président Philippe Garsuault, en présence du secrétaire générale de la Préfecture, Xavier Brunetière, a fait don d’un chèque d’un montant de 15.000 € à la filière agricole, en difficultés depuis le passage du cyclone Bejisa. Au lendemain de la catastrophe, la BR avait déjà débloqué une enveloppe pour les particuliers en situation délicate.

Suite à la mission d’expertise organisée par la Préfecture pour faire le point sur le montant global des dégâts, qui s’évaluent à 49 millions d’euros (hors production de cannes à sucre), la BR s’est dite concernée par ce désastre en tant qu’acteur économique historique de l’île.  

Le préfet, Jean-Luc Marx, a transmis le rapport de demande d’aides, mais le temps que la procédure se mette en place, Louis Biannic, directeur régional de l'alimentation, de l'agriculture et de la forêt (DRAF) appelle à la mobilisation : "toute initiative de ce type est la bienvenue pour les familles en détresse".

"Le secteur agricole ne représente que 10% de nos clients, ce n’est pas notre corps de métier principal, cette initiative est purement citoyenne", explique Bernard Frémont, directeur général de la Banque de La Réunion.

"Les deux prochains mois vont être particulièrement compliqués"

Jérôme Gonthier, président de la fédération régionale des coopératives agricoles de La Réunion (FRCA), précise que ce chèque de 15.000 euros permettra de cibler et d’aider une quinzaine de maraîchers qui se trouvent dans des situations critiques. "La filière agricole tient à saluer ce mouvement de solidarité, car les deux prochains mois vont être particulièrement compliqués, voire chaotiques pour certains collègues", explique-t-il.

"Les gens retiennent la flambée des prix du kilo de tomates à 4€ après le passage de Bejisa, mais signale-t-on les tarifs hors période cyclonique, où le kilo atteint les 0,80 centimes?", proteste le président de la FRCA.

Jérôme Gonthier tiens également à relever que la Réunion est un des rares DOM à avoir un minimum de 80% d’autonomie alimentaire en produits frais. Une excellence qui, selon lui, repose sur les agriculteurs au service de la population qui ont besoin aujourd’hui de la solidarité réunionnaise. 
Jeudi 16 Janvier 2014 - 16:45
HL
Lu 500 fois




1.Posté par Thierry le 16/01/2014 21:22
Combien coûte les produits de nouvelles technologies ? ou le dernier fringue à la mode ? Personne ne râlent ? au contraire plus c'est chers, plus cela attire ...

2.Posté par prout le 16/01/2014 23:20
Quel beau geste! Bravo à la BR! Mais je vais quand même zieuter de près mes prochains relevés voir si quelques frais inopportuns ne s'y seraient pas glissés par erreur...

3.Posté par veridik le 17/01/2014 02:17
15 000€? pas de quoi acheter un gros 4*4 d'un agriculteur...!

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Décembre 2016 - 09:32 Saint-Pierre: Un requin bouledogue prélevé

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales