Société

Bébés échangés : D'origine réunionnaise, Manon raconte son destin bouleversé

C'est une histoire incroyable de bébés échangés par inadvertance dans une maternité que relate Le Parisien aujourd'hui. Des années plus tard, les familles, dont une réunionnaise, réclament justice.


Bébés échangés : D'origine réunionnaise, Manon raconte son destin bouleversé
Il ne s'agit pas ici des Groseille et Le Quesnoy de la fiction cinématographique "La vie est un long fleuve tranquille", mais le scénario est similaire.

Il s'agit d'une histoire tout à fait réelle qui commence en 1994. Deux fillettes, Mathilde (prénom d'emprunt) et Manon, naissent dans la même maternité de Cannes la Bocca. Elles sont interverties involontairement et personne ne s'en rend compte. Le peu de ressemblance entre une mère et sa fille incite le père à effectuer un test ADN, dix après la naissance.

Plus tard, une enquête permet de comprendre qu'une erreur au sein de la maternité s'est produite, les bébés, sans bracelet d'identité, ont été intervertis à l'occasion d'un traitement contre la jaunisse. Si l'enquête est classée sans suite  mais les deux familles ont assigné la clinique en responsabilité.

L'une des deux jeunes filles, aujourd'hui âgée de 18 ans, a accepté de s'exprimer. Manon, dont la famille biologique est d'origine réunionnaise, raconte son histoire. Un bouleversement qu'elle assimile à "un truc fou", "unique", "que personne ne peut comprendre".

Pas question pour les familles de changer d'enfant, la question des gènes ne suffit pas.
Vendredi 22 Mars 2013 - 16:02
Lu 4577 fois




1.Posté par Caroline Oceane Demoulin le 22/03/2013 15:17 (depuis mobile)
Il a fallu 18 ans pour se rendre compte qu' on a élevé un enfant qui n'est pas le sien. Mais c'est la mise qui est important. La justice aura sa manière à régler la situation. Tandis que pour les filles, laisser telle qu' elle est leur vie avec sa famille de son côté . Pas d' interchangeable, de nouveau . Dans l' intérêt de tout le monde.

2.Posté par William le 22/03/2013 16:41
Le lundi, c'est ravioli !

3.Posté par noe le 22/03/2013 19:32
Un drame de cœur mais l'amour est là !

ça arrive malheureusement !
On se rend compte qu'on est "noir" et on a eu un enfant "blanc aux yeux bleus" ...
Pas grave !

4.Posté par Thierry le 22/03/2013 20:15
La solution serait que les deux familles habitent ensemble. Après tout, c'est un peu ce qui c'est involontairement passé. Elles évolueraient indirectement à proximité de leur enfant "gène" sans se séparer de leur enfant "d'amour"...

5.Posté par Keepcool le 22/03/2013 20:37
Triste ou belle histoire... En tout cas ces enfants ont "2 familles".

6.Posté par DROPAK le 23/03/2013 06:44
Je suis sûr que les cas sont beaucoup plus nombreux que l'on ne pense... Tout le monde ne fait pas de test ADN pour vérifier c'est tout. En tous cas moi j'en connais un : ma main au feu !!!
Une famille totalement dans la norme et 1 élément parmis eux qui fait 2 mètres ; 123 kg. Militons pour des tests adn dès que quelqu'un fait tache sur la photo de famille !!! :-)

7.Posté par L''Ardéchoise le 23/03/2013 12:07
A 6 : le cas que tu cites n'a pas forcément un rapport avec une inversion de nouveaux-nés à la maternité...
Cela peut être un "cadeau" du facteur, du plombier, ou autre !

Bonjour 4, tu te fais rare. Ta solution est cool, ou plutôt baba-cool.
Applicable, elle l'aurait été dans les années 60/70, aujourd'hui, cela semble difficile.

8.Posté par Thierry le 23/03/2013 13:07 (depuis mobile)
@ 7... je me suis perdu dans les méandres du rugby à devoir courir aprés le temps.

Le trop 60-70 non mais la tendance du 21eme siécle, va vers l'isolement pas bon non plus meme si communiquer nous avons des machines... et le coeur, docteur ... ???

9.Posté par L'Ardéchoise le 23/03/2013 14:42
à 8 : usurpation de pseudo, homonymie ? Ou juste mon esprit qui me joue des tours ?
C'est curieux, j'ai l'impression que ce n'est pas à la personne que je croyais si bien connaître que je m'adresse...

10.Posté par Thierry le 24/03/2013 14:24 (depuis mobile)
@ mon ardéchoise, qu'ai-je dis que tu n'aies pas compris ? Je ne parle que des années 60 et de la vie en grande communauté contrairement à aujourd'hui,oú l'on s'individualise.
Et le rugby,ce n'était pas toi qui me demandait d'aller voir le site ?

11.Posté par L''''Ardéchoise le 25/03/2013 17:36
C'est à cause du mobile, et du style...

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales