Société

Baudis justifie la suspension du délégué du défenseur des droits à St-Pierre

Dans un communiqué, le Défenseur des droits, Dominique Baudis, revient sur les raisons qui ont amené à suspendre Phiippe Garcia de ses fonctions de délégué de l'Institution à Saint-Pierre le temps des élections municipales. Philippe Garcia figure en effet sur la liste du LPA dans la commune. Dominique Baudis "est particulièrement vigilant en cette période pré-électorale sur le devoir de réserve qui incombe à ses 400 délégués". Ainsi, à la Réunion, le Défenseur des droits "a constaté qu’il convenait, le temps du scrutin de remplacer le titulaire de la fonction par l’un de ses collègues". Voici le communiqué :


Baudis justifie la suspension du délégué du défenseur des droits à St-Pierre
Le Défenseur des droits, Dominique Baudis, est particulièrement vigilant en cette période pré-électorale sur le devoir de réserve qui incombe à ses 400 délégués, répartis sur l’ensemble du territoire.
 
Dès le mois de septembre 2013, il a informé ceux d’entre eux qui envisageaient de se présenter sur une liste électorale qu’ils ne devaient en aucun cas faire état de leurs fonctions dans le cadre de la campagne pour les élections municipales.

Il a par ailleurs demandé à celles et ceux qui étaient déclarés candidats à ces élections, de suspendre leurs permanences dès à présent et jusqu'au 31 mars, afin de ne pas risquer de compromettre la crédibilité de l’Institution qui repose sur son indépendance et son impartialité.

Ainsi, à la Réunion, le délégué figurant sur une liste se présentant au scrutin municipal de Saint-Pierre, le Défenseur des droits a constaté qu’il convenait, le temps du scrutin de remplacer le titulaire de la fonction par l’un de ses collègues.
 
La permanence hebdomadaire du Défenseur, qui se déroule à la Maison de la Justice et du droit est donc maintenue. Elle poursuit sa mission d’accueil, de conseil et d’orientation et continue de traiter les cas individuels dont elle est saisie conformément à l’article 2 de la loi organique du 29 mars 2011.
Samedi 15 Mars 2014 - 10:01
Lu 1592 fois




1.Posté par Môvélang le 15/03/2014 14:27
Et surtout que M GARCIA est un opposant à michel fontaine qui est comme le baudis encarté à l"ump!

2.Posté par grangaga le 15/03/2014 14:37
Dominique Baudis, l'ancyin mèr' la vil' Roz' là, ça???????

3.Posté par franck N le 15/03/2014 15:53
la crédibilité de l’Institution qui repose sur son indépendance et son impartialité. on n'a encore rien vue de t elle à la Réunion ? ON N A TROUVER MEILLEURS QUE DE VENIR EN AIDE AUX CITOYENS LA POLITIQUE SANS ÉTHIQUE

VOUS AVEZ SIGNER LA CHARTE ANTICOR NON ?

4.Posté par loyada le 15/03/2014 20:58
monsieur ...Baudis ....toute une encyclopédie et toute une histoire à lui tout seul , si les meubles pouvaient parler !!!

5.Posté par La vox populi.com le 16/03/2014 01:21
@3 3VOUS AVEZ SIGNER LA CHARTE ANTICOR NON ?
......................................

Pardonnez ma franchise: il faudrait d'abord que les électeurs signent la charte anticons.......car malheureusement, ce sont les électeurs qui mettent au pouvoir des magouilleurs et même quand ils sont condamnés ces électeurs revotent pour eux.....

6.Posté par jean Jouhis le 16/03/2014 22:53
post 3
merci d écrire en
PHRENNSSè KAURAIQUETEUH
ainsi " de t'elle " de TEL
et le reste est incompréhensible
c est quoi votre Charte anticor ?? cors aux pieds ? cor de chasse

7.Posté par Mwa la pa di le 17/03/2014 07:35
Il est regrettable que Monsieur Garcia n'ait pas de lui même pris une position de retrait. Cela entache sa fonction et peut mettre quelques doutes sur son intégrité en tant que délégué du défenseur des droits.

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales