Culture

"Baster, mon péï, mon lémé" : Quand Thierry Gauliris rend hommage à Basse-Terre


Le charismatique leader du groupe Baster, Thierry Gauliris, sort cette semaine un livre de ses photos retraçant la mémoire du quartier de Basse-Terre entre 1986 et 1995. Un livre paru aux éditions Epsilon.

Dans son livre, Thierry Gauliris a publié 80 photos entièrement en noir et blanc, car dit-il, pour mieux parler du passé, avec des textes écrits par Pascal Saint-Pierre.

On y découvre une Réunion d'un autre temps, celle où l'entraide était primordiale. Thierry Gauliris explique avoir fait ce livre pour transmettre à la nouvelle génération des repères du passé, afin de ne pas oublier sa culture.

"Baster, mon péï, mon lémé", aux éditions Epsilon. Photos de Thierry Gauliris et textes de Pascal Saint-Pierre. Prix : 22 euros. 
Dimanche 4 Octobre 2015 - 17:12
.
Lu 2504 fois




1.Posté par Thierry le 04/10/2015 19:18
Cette même jeunesse de cette nouvelle génération et des autres à venir qui croit que l'argent arrive sans travailler et qu'il suffit de boucher les routes pour obtenir un emploi "précaire" et de compter sur les politiciens.

Etre un citoyen et voter, c'est au-delà de la contrepartie du bulletin de vote d'un emploi accordé par l'élu. Etre citoyen, en votant, nous participons à un projet ... et par le travail. Ici, le ti marmaye i fé kwafèr po gagne son ti moné.

Le respect existait enKor ... des gramounes.

2.Posté par noe le 04/10/2015 20:10
Il faut chanter en "français" ...
En créole ça ne passe pas dans le monde !

3.Posté par La reynion le pu à nou le 04/10/2015 22:51
Noe, on s'en fout si ca passe pas dans le monde ! Ca le à nou!

4.Posté par Grangaga le 05/10/2015 02:33 (depuis mobile)
Noé, ou koné na in lwa y vyin po bann'' radio la là, èk'' in kota de toutt'' la mizik''. Po pa ke zot'' y pass'' ke satt'' zot'' y prodwi, ou konm'' la kolonb'' (la kok'' in kou d''pié dann'' ki noutt'' paill'' an ké).

5.Posté par Grangaga le 05/10/2015 02:33 (depuis mobile)
Noé, ou koné na in lwa y vyin po bann'' radio la là, èk'' in kota de toutt'' la mizik''. Po pa ke zot'' y pass'' ke satt'' zot'' y prodwi, ou konm'' la kolonb'' (modération).

6.Posté par Du n''''importe quoi le 05/10/2015 14:12
Noé c vraiment n'importe quoi comment les autres chansons passe dans le monde ? Que ce soit anglais ou les chansons typique du Brasil. Avant parlé tourne 7 fois ta langue dans ta bouche

7.Posté par PFFFFFF le 05/10/2015 16:44
Oté Thierry Post 1:

Kel rapport ek ce que ou pou dit ????
La parle a toué in livre, et toué ta pou rov ton bouch si le train la vie zordi sé pa koué.
Apprend a dire meric ou bin félicitations Thierry GAULIRIS, in nafèr konm sa avant koz pou dit nimporte koi....!!!!

TOULTAN LESPRIT KRITIK MINM HINNNN
PFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFFF

8.Posté par Thierry le 05/10/2015 19:57
@ le "que du vent" du PFFFFF si sé arienk sate ou gagne fèr pass ote chemin.

Je ne koné pa ote lâge mé si TU nanas être in mwin de TrAnTaN di a ou nien ke mwin la konu Bastèr ek Thierry GAULIRIS et la première bande du groupe OUSANOUSAVA avant ou et que mwin la chante zotes bann' chansons avant ou ek l'esprit lo kèr...

Ne vous en déplaise Monsieur PFFFF. Je repique cette phrase de l'article "Thierry Gauliris explique avoir fait ce livre pour transmettre à la nouvelle génération des repères du passé, afin de ne pas oublier sa culture".

Expliquez-ce que vous y comprenez, si vous êtes capable d'y comprendre quelque chose ?

Dans ce temps des années 86 à 90, la jeunesse avait enKor cette notion du respect et la RéZon du travail pour gagner sa croute et du respeKt des anciens et des adultes. Les événements du Chaudron en 1991 ont donné le la de ce que nous connaissons aujourd'hui ...

Tant pis pour les élus, ils n'avaient qu'à ne pas promettre.

Mais, le quartier de Basse-Terre n'a plus le même que celui des années 1980. Le progrès est passé par là et c'est aussi tant mieux. C'était un quartier très défavorisé. Cela n'empêchait pas ses habitants d'y vivre heureux et dans l'entre-aide et surtout les Zenfants de joue lo cachiète ek kanett' ou de pouss' la roue ek 2 batons ... etc etc.

Lo Zespri kritiK la sé lévote ... Remballe oute vent ... mwin la pa bann ti cosson ... ou va gagne mal o ventre.

9.Posté par A Thierry Post 8 le 06/10/2015 08:13
Bas... très bas. Tu n'as rien compris, mais c'est pas grave. Flotte et flotte toujours. Et attention aux fautes

10.Posté par Jacques BOVIS le 22/12/2015 11:03
c'etait le temps ou on respecter les gramoune et ou les hommes avait du courage et redresser les gamins c'etait avant

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales