Société

Baleine accrochée: Le Comité des pêches denonce la "manipulation de l'information" par les associations écologiques

Le président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) de La Réunion a souhaité réagir suite à la polémique d’un groupe d’associations écologiques sur la dangerosité des drumlines pour les baleines.


Baleine accrochée: Le Comité des pêches denonce la "manipulation de l'information" par les associations écologiques
Le président du Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins (CRPMEM) de La Réunion, Jean René Enilorac, réagit aux accusations portées la semaine dernière par un groupe d’associations écologiques sur la dangerosité des drumlines pour les baleines, dont un des spécimens a été aperçu trainant une bouée au large de Saint Gilles.
 
Au delà de confirmer qu’aucun matériel de Cap Requins n’a été perdu depuis son lancement, Jean René Enilorac regrette "la manipulation de l’information à laquelle se livrent les représentants de ces associations pour témoigner leur opposition à ce programme, sans qu’ils ne proposent par ailleurs de solutions alternatives concrètes à la réduction du risque requins à La Réunion".
 
Le président du CRPMEM rappelle que "le dispositif de sécurisation des activités nautiques en cours d’expérimentation redouble de vigilance sur les prises accessoires au travers un protocole suivi scientifiquement et une innovation technologique d’alerte en temps réel des captures". 
 
Ne souhaitant pas nourrir davantage la polémique, Jean René Enilorac préfère "ne retenir que l’union qui se dégage autour du projet Cap Requins, dont les premiers résultats encourageants tendent à laisser entrevoir prochainement une sortie de crise à La Réunion, où le ballet des baleines le long du littoral va continuer à émerveiller les yeux des petits et grands."
Mardi 12 Août 2014 - 07:34
Lu 2369 fois




1.Posté par lorema le 12/08/2014 09:14 (depuis mobile)
Bientot il sera interdit d aller a la plage avec des parasols car les baleines souffrent de deshydratation. Foutez moi ces associations a lz mord moi le noeud a la poubelle.

2.Posté par noe le 12/08/2014 09:40
Il peut dire ce qu'il veut ce monsieur , mais on a vu une baleine qui s'est accrochée à une bouée abandonnée par des pecheurs incompétents ! Elle aurait pu mourir , souffrir mille douleurs à cause des hameçons attachés dessus !
La prise de quelques requins innocents ne justifie pas l'abandon de ces drumlines en haute mer !
C'est criminel sans plus ... un crime légal car autorisé par des décideurs imbéciles !

3.Posté par Point sur les i le 12/08/2014 10:37
PAS BESOIN D'ETRE MARIN POUR COMPRENDRE LA SUPERCHERIE!
IL N'Y A QUE LES MYTHOS DE CE COLLECTIF DE 9 ASSOCIATIONS D'ESCROLOGISTES POUR TENTER DE FAIRE CROIRE QU'ON PUISSE PÊCHER LE MOINDRE POISSON AVEC CE GENRE DE CORDE POURRIE!!

4.Posté par cas noe le 12/08/2014 10:46
Malheureusement la greffe de cerveau n'a pas pris sur noe...

5.Posté par AMWIN MEME le 12/08/2014 11:38
Ni sur Enilorac non plus....

6.Posté par KLOD le 12/08/2014 11:43
Oui, c'est sur "nos enfants" vont etre contant d'apprendre qu'après avoir installé une ferme aquacole en dépit du bon sens en pleine mer, dégueulasser les rivages avec des stations d'épuration pas aux normes (sans compter les déchets laissés sciemment à titre individuel) , raconter des mensonges sur la réserve marine qui n'a pas interdit la peche des requins, elle l'était avant la mise en place de la réserve à cause de la ciguatéra, bref , avoir manipulé les gens pour des causes que l'on connait. Après tout cela , on a trouvé la super solution : des drum line . Bien sur qu'il fallait réagir et prendre en compte la sitution des surfeurs, mais après avoir entendu tellement de mensonge , restons vigilant sur les non dits de cette crise et l'histérie véhiculée par certains.!

7.Posté par ti pêcheur normal le 12/08/2014 11:56
5.Posté par AMWIN MEME

Celui que vous osez critiquer a au moins le mérite de connaitre son sujet mieux que personne !!!

8.Posté par LES VRAIS ENNEMIS DE LA REUNION le 12/08/2014 12:20
Ces gens là sont prêts à tout pour empêcher qu'on pêche le moindre requin. Ils mentent, désinforment et tant pis si des gens meurent ou sont estropiés !!!
Sea Shepard l'avait clairement annoncé : SI UN SEUL REQUIN EST TUE, NOUS FERONS TOUT POUR DETRUIRE L'IMAGE DE LA REUNION ET ANEANTIR LE TOURISME !
Reyoné, rouv zot zié et oubli pa ki sa la met la Renyon a ter !!!!

9.Posté par John Galt le 12/08/2014 12:52
Merci Pierrot dans la série désinformation ré-information ras le bol des conneries bobo pastèque développement durable

10.Posté par Mwa la pa di le 12/08/2014 12:54
Pas bien placé pour dire quelque chose Mr Enilorac..... Il faisait parti de ceux qui ont usé du système des bons à carburant.

11.Posté par magnum le 12/08/2014 13:08
Noé .... retourne ds ton arche enferme toi y ! ferme bien a clef ! et reste y ! jusqu’à la fin du déluge en espérant que des neurones te poussent !!! juste pour ton info la bouée viens de Taiwan alors si tu n'es pas content va les engueuler ... en terme de conspetants toi t'es vraiment pas mal !!

12.Posté par AMWIN MEME le 12/08/2014 13:20
Réponse au post 7.
Merci de vous réferer utilement au post 10 qui a le mérite de rappeler le passé (ou le passif) du personnage. Le seul sujet que Enilorac maitrise très bien, c'est celui des subventions. Et si vous avez l'occasion de le croiser, posez lui quelques questions sur les autorisations accordées aux thoniers senneurs qui pillent nos ressources. Mon petit doigt me dit qu'il en sait long sur ce sujet la aussi, peut être un peu plus que les sinistres personnages qui le manipulent lui et sa clique de parasites sociaux .

13.Posté par TCHOUCH le 12/08/2014 14:13
Il faut accélérer la pêche au requin, protéger nos plages et spots de surf pour retrouver nos atouts touristiques !!!

14.Posté par touche pas au grisbi, S..... ! le 12/08/2014 15:26
le comité des peches s'acccroche au million d'euro que la prefecture a craché pour cap requin. Les pleureuses jouent les vierges effarouchées pour détourner l'attention et tout le monde fait semblant de ne pas avoir compris:


En afrique du sud les drumlines sont retirées pendant la migration des baleines

15.Posté par à quand un procès aux diffuseurs de fausses nouvelles (sscs et autres) bis ? le 12/08/2014 15:34
Dans n'importe quelle autre région de France, les autorités n'auraient pas laissé ces campagnes de calomnie internationales pourrir l'image de leur territoire et de ses habitants. Ces campagnes, menées par l'association intégriste Sea Shepherd et ses satellites, sont ILLÉGALES car basées sur des faits faux, de la calomnie et de la diffamation.

Quand un jeune s'était emporté sur facebook avec une affichette maladroite (mais pas dénuée de fondement), là, il y avait eu attaque judiciaire (et échec cuisant).

Quand des ongs et assos bidons se déchaînent avec une violence inouïe sur notre pauvre île, là, rien ne bouge et on laisse le mal se faire.

Les conséquences de ces actes de sabotage sont considérables : des millions d'euros de manque à gagner, des emplois perdus à la pelle... pour une île qui n'en a pas besoin.

Dans ces conditions et devant l'incurie d'autorités en dessous de tout, il devient envisageable de poursuivre en justice ces institutions qui ne font pas leur travail : en effet pourquoi l'IRT, la région ou le département ne poursuivent-elles pas ces assos que l'on peut qualifier de délinquantes ?

Faut-il en arriver à poursuivre ces autorités afin qu'elles fassent cesser la calomnie ?

16.Posté par Bienvenue mr Paul Watson le 12/08/2014 16:36
http://maplanete.blogs.sudouest.fr/archive/2014/07/25/sea-shepherd-paul-watson-s-est-refugie-en-france-1024766.html

25/07/2014
Le célèbre militant écologiste "fugitif" Paul Watson qui se trouvait aux Etats-Unis depuis octobre dernier, s'est réfugié en France début juillet.


Paul Watson c'est le Salman Rushdie des mers. Tous les deux sont poursuivis par les talibans

17.Posté par frigidaire le 12/08/2014 16:52
Il semble que les "écologistes en herbe" oublient de confirmer que les malins qui sont sur les routes et bords de littoral faisant les embouteillages sont plus néfastes pour l'environnement que la soit disante bouée traînée par la baleine.
Pour en finir, comment la baleine s'est-elle débarrassée de cette bouée ? Il faut aussi arrêter le chanvre pour les neurones ce n'est pas bon.

18.Posté par caler dans le barel le 12/08/2014 17:37
@17
le chanvre pour quoi?

19.Posté par quisyfrottesypique le 12/08/2014 18:32
Tout un méli-mélo, pour une histoire de gros sous!

Pour les rois de la glisse, débarrasser l'océan des requins, cela risque d'etre un peu dur!
Les postures extrémistes se sont toujours mal terminées.
Il semble que le bon sens soit immergé à des profondeurs abyssales!

20.Posté par il faut prendre exemple sur l'australie le 12/08/2014 19:13
au mois d'avril 2014, toutes les drumlines du WA ont été definitivement retirées

21.Posté par JORI le 12/08/2014 19:52
Qui sait, quand on aura supprimé toutes, mais toutes les subventions données aux uns et aux autres peut être que le bon sens renaîtra!!.

22.Posté par Oui, il faut prendre exemple sur l'australie le 12/08/2014 23:36
Et tuons les requins à la carabine!

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2014/01/27/en-australie-occidentale-le-plan-d-elimination-de-grands-requins-est-lance_4354786_3216.html

23.Posté par david Vincent le 12/08/2014 23:52
Les drumlines ou palangres bourrés de harpons installés en surface ou en profondeur ne sont dangereuses pour les baleines selon ces ingénieurs hautement qualifiés que sont ce regroupement de pêcheurs de la (CRPMEM) .

24.Posté par exemple de l''australie le 13/08/2014 00:24 (depuis mobile)
L''Australie utilise toujours des drumlines (pas smartdrumline ;) ) qu''ils relèvent 1 à 2 fois/jour. Tout requin dépassant une certaine taille est tout simplement tué au fusil et rejeté au large. ;)
Attention aux "infos" de certaines personnes...

25.Posté par les conclusions de l'australie sont un exemple le 13/08/2014 07:07
c'est ancien ton article, depuis les australiens ont évolué, les drumlines retiré dans le wa

26.Posté par En 2008 le CRPMEM attirait les requin à st leu le 13/08/2014 09:20
le comité des peches de la Reunion, grand donneur de lecon devrait d'abord balayer devant sa porte et faire son mea culpa dans son projet "corail".

Il a fallut que ce soit en 2011, apres les attaques de requin que la prefecture qui leur demande de reculer leur recif à ST LEU (pour ceux qui ont la memoire courte c'est parut dans la presse ecrite) avant de renouveler ...les subventions.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales