Faits-divers

Balcons effondrés à Ste-Clotilde: Les conclusions de l'expertise mandatée par la SIDR

Suite à l'effondrement de trois balcons à la résidence Welcome Ozoux de Saint-Clotilde, samedi dernier, le bailleur, la SIDR, a mandaté une expertise. Selon un communiqué de la SIDR, l'expertise a conclu que "l’erreur n’est pas imputable à une erreur de dimensionnement des sections d’acier, mais plus à une disposition constructive mal adaptée, liée au
système de préfabrication proposé par l’entreprise lors de la construction". Voici le communiqué de la SIDR:


Balcons effondrés à Ste-Clotilde: Les conclusions de l'expertise mandatée par la SIDR
"La SIDR a reçu ce jour le rapport de la société SOCOTEC relatif au diagnostic technique effectué hier sur la résidence Welcome Ozoux. Cette expertise fait suite à l’effondrement de 3 balcons le 26 octobre 2013.

Les conclusions de ce rapport sont les suivantes : "après nos évaluations par contre-calcul, l’erreur n’est pas imputable à une erreur de dimensionnement des sections d’acier, mais plus à une disposition constructive mal adaptée, liée au système de préfabrication proposé par l’entreprise lors de la construction".

Cela signifie qu’en l’espèce, le système retenu attachant un plancher préfabriqué à la paroi de la façade n’était pas viable à long terme. Ce dispositif a pu être fragilisé par différents facteurs entraînant à terme la section des aciers corrodés : les eaux d’infiltration (pluies, nettoyage), les séismes qu’a connu l’île, le poids de divers objets sur le balcon.

SOCOTEC relève toutefois que dans le cadre de ses obligations d’entretien courant, la SIDR n’aurait pas pu déceler ces défauts de construction, invisibles sans investigation poussée.

SOCOTEC préconise en mesure immédiate l’étaiement de l’ensemble des balcons et par extension la vérification du patrimoine de la SIDR, pouvant être concerné par les mêmes procédés techniques.

La première mesure d’urgence a déjà été prise. L’identification des groupes d’habitation a démarré, la mission du bureau technique a été prolongée pour effectuer un diagnostic similaire sur ces immeubles.

La SIDR a également confié à un bureau de maîtrise d’oeuvre la mission d’étudier des solutions techniques plus pérennes pour la résidence Welcome Ozoux.

La SIDR se réserve le droit d’agir par la suite en recherche de responsabilités.

Soucieuse de la sécurité de ses locataires, la SIDR assure aux familles qu’elle mettra tout en oeuvre dans les meilleurs délais."
Mardi 29 Octobre 2013 - 17:19
Lu 1495 fois




1.Posté par darky le 29/10/2013 17:30
cela ne concerne pas que la SIDR non..?

2.Posté par Papapio, ni macro ni géniteur payeur le 29/10/2013 18:31
Ca se voyait sur le images a la "découpe franche" de plancher...
Rien a voir avec un problème de dalles préfabriquées qui ne sont qu'un "coffrage" de sous face...
En clair, un encorbellement de cette portée et de cette utilisation ne peut être coulé séparément du plancher, il se doit (grossièrement) d'être 1/3 en encorbellement et 2/3 en "contrepoids intérieur" et surtout coulé d'un seul tenant ...
Quand aux ferraillages ils sont pour l'essentiel placés en partie haute (travaillant a la flexion et à l'arrachement) . Toute reprise de bétonnage en liaison (surtout sans traitement de surface) implique des infiltrations, une oxydation des ferraillages puis une rupture a l'arrachement ...
C'est un miracle que ce ne soit pas tombé avant...

La SIDR n'assure t'elle pas sa propre Maitrise d'Oeuvre sur ses projets ?

3.Posté par noe le 29/10/2013 18:42
Pas assez de ciment dans le mortier= mortier trop maigre
pas assez de fer .....
Des économies ont été réalisées sur le dos des plus démunis ...
Scandale !

4.Posté par Zbob le 29/10/2013 18:54
"La SIDR se réserve le droit d’agir par la suite en recherche de responsabilités."
Ah bon , il va falloir faire une recherche pour savoir qui a construit ça?
La bonne blague , la SIDR doit déjà le savoir ( à moins que ses archives aient brulé mais je n'en ai pas souvenir!)
J'adore la langue de bois socotèquienne , un bijou pour dire , on a merdé , on s'est planté et puis c'est pas eux , c'est la sismicité de la Réunion...ouf , aucun rapport avec le fait qu'à cette époque , nombreuses étaient les entreprises qui utilisaient du sable de mer ( parfois "rincé", enfin ,juste un peu) les aciers ont corrodés par entre autre "le nettoyage" , j'adore.
Ah qu'est ce qu'on se marre!
Enfin pas les locataires

5.Posté par citoyen le 30/10/2013 06:51
c comme la gouvernance ! elle s'effondre.

6.Posté par Môvélang le 30/10/2013 10:01
Et si l'expertise était mandaté par les locataires, est ce que le résultat aurait été le même?????????

7.Posté par FIASCO le 30/10/2013 10:13
Dans la calcul de ferraillage , le séisme, le poids de neige, son utiisation ... sont prisent en considération. Dans un element suspendu il devrai y avoir 2 lits de féraillages. C'est bizarre, voire même l'analyse d'expertise de la Socotec

8.Posté par SoLdAtKréoL_974[MoDe-SoLdAt-SaNs-GrAdE] le 30/10/2013 11:42
Et si Mme Dindar T batail pou le band locataire plutôt k'avec le C.A de la SIDR pou place zot band' pion...

Les familles laV signalent les fissures depuis longtemps et pourtant rien n'a été fé...!!!

A force de courir derrièr toutes postes, toutes responsabiliT, ou fini par ne plus rien assumer ...

C bien peut être pou Elle, mais ds l'histoire, C encore Réunionnais i reste à terre... En même temps ELLE, n'a point ce genre de pb...


9.Posté par julie le 30/10/2013 13:22
Là, je pense franchement qu'on prend les locataires pour des imbéciles. La socotec??? Il faudrait lire le quotidien aujourd'hui... Depuis quelques temps, il est devenu le journal de référence pour les articles qui disent ce qu'il en est. Ca nous change des articles faux culs qu'on lit depuis plusieurs mois un peu partout sur le web et dans le jir. Les locataires demandent apparemment une contre expertise... Et ils ont raison. Seulement si l'expert est encore de La Réunion, avec tous les petits arrangements qu'on connait??? En attendant cabris y mange salade. Bravo M. Fontaine dann ban'na zot' paquet.

10.Posté par Dénonçant les inacceptables le 30/10/2013 18:17
La sécurité dans les constructions est bafouée et les institutions le savent mais ne prennent aucune mesure

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales