Société

Baisse du débit des cours d'eau en mars


Baisse du débit des cours d'eau en mars
Après un mois de février 2016 favorable à l’amélioration des ressources en eau superficielle, le mois de mars est marqué par une diminution des débits médians mensuels des cours d’eau sur l’ensemble du département.

Dans le secteur Est, l’état quantitatif des ressources superficielles se dégrade pour un mois de mars avec -85% sur la Rivière Sainte-Suzanne; -73% à la Plaine des Palmistes; -60% sur la Rivière des Marsouins; -37% sur la Rivière des Roches; -36% sur la Rivière Saint-Jean; -15% sur le Bras des Lianes. Dans ce secteur, seul le Bras Panon reste légèrement excédentaire avec +11% d’écart à la normale.

Dans le Nord et l’Ouest, les niveaux sont conformes aux normales de saison ou excédentaires avec respectivement +1% sur la Rivière Saint-Denis et +38% dans les hauts de l’Ouest.

Le Nord et l'Est en-deçà de la moyenne

En ce qui concerne les ressources souterraines, les niveaux piézométriques moyens mensuels sont globalement à la hausse à l’exception des secteurs de Saint-Pierre et de la Plaine des Palmistes. Dans l’Ouest, l’état quantitatif est satisfaisant avec des niveaux excédentaires au Port (+50%) et fortement excédentaires à Saint-Gilles (+112%: maximum connu dépassé).

Dans le Sud, les niveaux piézométriques moyens sont légèrement excédentaires sur la rive droite de la Rivière Saint-Etienne (+15% au Gol et +8% sur la plaine des Cocos) alors qu’ils sont déficitaires en rive gauche (-16% à Pierrefonds et -65% sur la Ravine Blanche).

Les secteurs Nord et Est sont marqués par des déficits avec -41% à Saint-Denis, -19% en moyenne pour les aquifères de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne, -47% à Champ Borne, -10% et -14% à Saint-Benoît et -20% à la Plaine des Palmistes. Seul le secteur de la nappe
d’accompagnement de la Rivière du Mât à Saint-André (+3%) a un niveau moyen conforme à la normale saisonnière.

En mars 2016, les débits médians mensuels baissent sur l’ensemble des stations de mesure en cours d’eau par rapport au mois précédent. Deux épisodes de crues de faible intensités ont enregistrés le 08/09 mars et 16 mars dans les secteurs Est et des Plaines. Cependant, les observations classent 6 stations sur 9 en déficit en mars 2016 contre une seule en février 2016. Le déficit de la station du Bras Laurent en amont de la Rivière Sainte-Suzanne s’accentue considérablement entre février 2016 (-12%) et mars 2016 (-85%). La Rivière des Marsouins (-60%) et le Bras Noir à la Plaine des Palmistes (-73%) évoluent d’un état moyen en février 2016 à fortement déficitaire en mars 2016.

La situation se dégrade également sur la Rivière Saint-Jean (-36%), le Bras des Lianes (-15%) et la Rivière des Roches (-37%) qui passent de l’état moyen voir excédentaire en février 2016 à déficitaire en mars 2016. Sur ce secteur Est, le Bras Panon (+11%) est la seule station qui montre un léger excédent en mars 2016. Dans le Nord, la situation se dégrade également sur la Rivière Saint-Denis en passant d’excédentaire (+48%) en février 2016 à moyen (+1%) en mars 2016.

Dans le Sud-Ouest, la Source Dussac (+38%) au Tévelave se maintient dans un état excédentaire

Baisse du débit des cours d'eau en mars
Une situation qui se dégrade dans l’Est et les Plaines

En février 2016, une hausse du débit médian du Bras Laurent est provoquée par des pluies abondantes. Cependant, les faibles crues de mars 2016 ne permettent pas au cours d’eau de se maintenir à proximité des normales saisonnières. Le débit médian chute de 333l/s entre février et mars 2016 et l’état quantitatif redevient fortement déficitaire avec 276l/s de moins que la normale de saison.

La tendance est la même sur la Rivière des Marsouins (-60%) à Saint-Benoît et le Bras Noir à la Plaine-des-palmistes (-73%). En mars 2016, le débit médian de la Rivière des Marsouins est de 7 548 l/s soit 2 469l/s de moins que la normale de saison.

En mars 2016, le débit médian du Bras Noir est de 63 l/s, soit 116l/s de moins que la normale de saison. La chute du débit médian entre février et mars 2016 est de 197 l/s.
 
En mars 2016, la tendance des niveaux piézométriques des nappes souterraines est toujours globalement à la hausse. Seules 3 stations sur 19 sont en baisse par rapport au mois de février dans les secteurs des Plaines et de Saint-Pierre.

Dans l’Ouest, l’état quantitatif est satisfaisant avec des niveaux excédentaires au Port (+50%) et fortement excédentaires à Saint-Gilles (+112%). Le secteur de La Saline n’a pas pu être étudié au mois de mars à la suite d’une dégradation malveillante de la station de mesure.

Dans le Sud, les niveaux piézométriques moyens sont légèrement excédentaires sur la rive droite de la Rivière Saint-Etienne (+15% au Gol et +8% sur la plaine des Cocos) alors qu’ils sont déficitaires en rive gauche (-16% à Pierrefonds et -65% sur la Ravine Blanche).

Les niveaux particulièrement bas enregistrés à Saint-Pierre sont en partie liés à un cycle de marée très bas en cette période. Les secteurs Nord et Est sont marqués par des déficits avec -41% à Saint-Denis, -18% à la Ravine des Chèvres, -21% à Sainte-Suzanne, -47% à Champ Borne, -10% et -14% à Saint-Benoît et -20% à la Plaine des Palmistes.

Seuls les secteurs des Cocos à Sainte-Marie (+20%) et de la nappe d’accompagnement de la Rivière du Mât à Saint-André (+3%) ont des niveaux moyens légèrement supérieurs aux normales saisonnières.
Lundi 25 Avril 2016 - 14:50
Lu 1356 fois




1.Posté par Eno2016 le 25/04/2016 18:57
Conseil :
Ne plus prendre de bains inutiles !

2.Posté par Jean-jacques doboute le 26/04/2016 04:23
mette la fibre pou fait monte l'eau débit

3.Posté par Métisse974 le 26/04/2016 16:56
J'aimerais bien qu'on compare ces chiffres avec ceux d'avant la construction du tunnel pour le basculement de l'eau de l'Est vers l'Ouest?

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales