Social

Bagarre entre les ex-Arast et les vigiles du Conseil Général


Bagarre entre les ex-Arast et les vigiles du Conseil Général
A 9h, ce matin, une violente altercation s'est produite entre les ex-Arast et les vigiles du Conseil Général. A l'origine, une conférence de presse devant les grilles du Département des élus du groupe Objectif Réunion.

Ces derniers annoncent, à quelques minutes du début de l'assemblée plénière sur le budget primitif 2012, qu'ils comptent déposer un amendement afin que soient inscrites dans le budget primitif les indemnités de licenciement que les ex-salariés de l'Arast attendent depuis maintenant deux ans. 

A ce moment, les élus souhaitent rentrer dans le Conseil Général. Là, la situation dégénère. Le représentant syndical, Paul Junot, revendique la liberté d'accès à l'hémicycle en rappelant qu'une assemblée plénière est publique. Malgré le soutien des élus d'Objectif Réunion, la dizaine de vigiles fait front à Paul Junot et aux ex-salariés de l'Arast présents.

Un bagarre générale survient au moment où tous pénètrent par le petit portail. Des coups sont échangés, Paul Junot se retrouve par terre, les cris se font entendre.

Bagarre entre les ex-Arast et les vigiles du Conseil Général
Vendredi 16 Décembre 2011 - 09:00
Mélanie Roddier avec Julien Delarue
Lu 3197 fois




1.Posté par ZembroKaf le 16/12/2011 08:51
A l'origine, une conférence de presse devant les grilles du Département des élus du groupe Objectif Réunion.

Autant que je compati à la souffrance des "Ex Arast"....même téléguidé...par qui vous savez...je trouve vraiment là c'est de mettre de l'huile sur le feu...et irresponsable pour ses "élus" qui étaient eux même à l'origine de la dégringolade de l'Atast et même l'Arfust !!!

2.Posté par le père noel est une ordure le 16/12/2011 09:27
On croirait rêver. Les ex-Arast font leur manifestation, c'est un droit, se font entendre dpeuis prés de 2 ans, c'est aussi un droit. ce qui leur arrive est dramatique, il faut bien le reconnaitre, mais par contre la où il y un problème c'est que les mauvaises personnes sont visées. Où est passé l'ancien patron de l'Arast? Pourquoi lui n'est pas inquiété par les manifestants?
Quand un problème vient sur le devant de la scène, il faut forcément remettre en cause une personnalité politique: la pluis tombe, c'est de la faute au maire, il fait trop chaud c'est la faute de tel ou tel conseillier, les requin change de comportement c'est de la faute de tel député. Non arrêttons le grand guignol, il faudrait peut-être vous retournez contre votre ancien boss qui doit bien rigoler de se voir laisser tranquil.
Quand un nouveau poste leur a été proposé, ces personne ont dit non, d'autre on dit oui (pour en connaitre ceertaine ndr) et assume totalement d'avoir repis du travail et en sont satisfait. Pourquoi ces campeur du dimanche n'ont pas pris sur eux d'accepeter ce job alors qu'aujourd'hui une crise de l'emplois est si forte à la réunion?
Devenez donc un peu responsable! Retournez vous contre les vrais auteurs de votre malheure, vos anciens patrons qui se la coule douce en vacances sur les plages de st gilles.

3.Posté par ANIN le 16/12/2011 09:33
Ce matin l'avocat du conseil général a demandé aux bénéficiaires des indemnités de licenciement de se faire connaitre en déposant un RIB pour que les indemnités soient versées, puisque le Conseil général vient de débloquer 760 000 €, ce syndicaliste et les ex arasts cherchent quoi? Il n'a pas lu le journal ou n'a pas été informé par l'avocat, c'est à ne plus rien comprendre, j'ai bien l'impression que Nassimah Dindar a raison de dire que c'est une manipulation politique contre elle par les élus d'objectif reunion, c'est quand même lamentable d'instrumentaliser des personnes en difficultés comme ça, si c'est ça le syndicalisme de M JUNOT, c'est désespérant. Lui aussi vise un poste de conseiller régional !!!

4.Posté par angela le 16/12/2011 10:19
ANIN bonjour. Vous pensez qu'il y avait que 130 employés à l'ARAST. Le CG verse des indemnités que pour une partie des employés????????
Maintenant je voudrai rajouter que si la population était bcp plus solidaire, ( je fais référence à la communauté mahoraise) qui en cas de difficultés se serrent les coudes.
Aujourd'hui ces employés ne demandent pas l'aumone mais leur dû.
Lorsqu'elles étaient sur le terrain notamment les TISF ce sont celles que je connais le mieux pour parer au plus urgents auprés de ces familles en détresse elle y pense a cela Mme Dindar? ces employés se retrouvent a présent dans une détresse et personne pour les soulager. Certaines sont tombées en dépression, souffrent énormément SVP un peu de compassion pour ces pauvres gens.
MERCI

5.Posté par ndldlp le 16/12/2011 10:23
enf...(e)(s) de donneurs d'ordre des vigiles !
soutien total à paul junot et les ex arast

faut il rappeler la pétition : NASSIMAH DEMISSION ?

6.Posté par Gdfqsd SDFQSD le 16/12/2011 10:28
Anin n'as pas du tout connaître des antécédents de M JUNOT et ses combats , le "si" amenant donc une condition et suivis d'une affirmation aussi intellectuelle et fondée que tes propos ... Normal quand on ne sait pas de quoi parler , en général il est préférable de se taire , donc si ce que tu avais à dire n'était pas aussi fort que le silence dactylographier , tu aurais du faire ce que tu n'as visiblement pas fait.

Si M JUNOT vise la place de conseiller régional , demande toi d'abord ce que vise ceux qui y sont non ? :)

7.Posté par Zbob le 16/12/2011 11:41
Je remarque que des vigiles ( prolétariat sous payé au service des patrons et des politiques...mais c'est la même chose) ont bien retenu la leçon de leurs maîtres: il faut toujours cogner sur les plus faibles que soi, surtout si ce sont des femmes...
J'ai toujours admiré le courage de ces gros bras ( autrefois du muscle , aujourd'hui du gras bien souvent, y compris dans le cerveau ou ce qu'il en reste)!
Nous avions les nervis des partis , nous avons maintenant les vigiles...
C'est ça la société en marche et qui progresse!!!

8.Posté par le père noel est une ordure le 16/12/2011 12:06
Angela, de la compassion d'accord, pas de soucis, je compatis totalement a leur détresse, mais a un moment donné il faut réfléchir au lieu de foncer tête baissée. Pourquoi leur ancien patron n'est pas plus inquiété que cela, pour n'est-ce pas lui qui est aujourd'hui visé.
Mr Junot et toute sa bande ne sont que des opportunistes qui saisissent la chance de pouvoir descendre l'opposant politique rien de plus rien de moins. Les manipulation politique ont toujours existées et pour faire tombé l'adversaire tous les moyens sont bons.
Encore une fois, leur situation est tragique, mais leur cible est mal désignée.

9.Posté par D.R. le 16/12/2011 12:20
Franchement ANIN tu racontes n'importe quoi. Paul Junot est de ces derniers syndicalistes invendus, qui sont de tous les combats (trop?). C'est justement ca son problème, c'est qu'il parait bien isolé face aux autres requins... et du coup passe pour plus profiteur!

10.Posté par citoyen le 16/12/2011 12:50
La responsabilité de la destruction de ce pays revient pleinement aux politiciens de ce pays. Quand une certaine belo demande une enquête sur l'intervention de dash pour éteindre les incendies, c'est d'abord à elle que revient l'obligation d'éduquer son peuple; il n'y aurait pas eu de feu s'il n'y avait pas de délinquants entretenus dans la promiscuité voulue par ces décideurs locaux qui tirent avantage d'avoir une population ignare qui vote pour des abrutis de ce calibre.. le problème arast rtevient complètement à la nassima qui a saboté cette structure sociale dans un but purement électoraliste et conserver son poste de présidente...sinon pourquoi avoir recruté l'ex-directeur arast dans sa collectivité... Ce n'est pas du tout l'autre droite: cette décision anachronique; alors les dindars : assumez et buvez jusqu'à la lie

11.Posté par Action le 16/12/2011 13:18 (depuis mobile)
Monsieur Junot est un exemple pour tous !
C'est une honte ce qui se passe et beaucoup d'entre nous ne sont même pas conscients que ces personnes au
pouvoir ne pensent qu'au pouvoir et si
nous ne réagissons pas tous
ensemble, dans quelques années il
risque d'y avoir une véritable révolution car notre ile sera foutue et nos enfants vont subir les terribles conséquences de ce désastre !
Rénioné, rouv nout yeux !

12.Posté par Femme le 16/12/2011 15:31
Entièrement d’accord avec le poste 10, malheureusement cela n'est pas près de s'arrêter, si chaque électeur RÉUNIONNAIS ne prend pas ses responsabilités . On A LES ELUS QU'ON MÉRITE;;;;;

13.Posté par post 8 le 16/12/2011 16:14
l'ancien directeur de l'ARAST est aujourd'hui le nouveau Directeur du GIP au Conseil General qui est également un tres grand ami des DINDAR
as tu compris ou dois je vraiement developper
la politique à la réunion de tout bord est POURRIS

14.Posté par vireaelle le 16/12/2011 16:26
Quand va-t-on viré Nassimah DINDAR ?

Si chacun d'entre nous, on se mobilise tous, si on est 400 personnes, on va tous dire :

NASSIMAH : DEMISSION !!!
NASSIMAH : DEMISSION

quelle honte, quelle honte de brutaliser ces pauvres femmes et Paul Junott qui oeuvre et qui lutte pour l'application des droits.

15.Posté par Padawan974 le 16/12/2011 16:55
Qui est Joël PERRIGAUD ? ancien directeur général de l'ARAST, il a occupé, par la suite, le poste d'adjoint avec la même rémunération, d'après mes renseignements, il semblerait de l'ordre de 8000 euros. Qui lui a succédé comme directeur général ? Il semblerait qu'il s'agirait d'un ami d'Ibrahim DINDAR....

En 2008, ce même Joël PERRIGAUD rejoint le nouveau maire de Saint-Denis, Gilbert PANETTE, au troisième étage de la mairie, comme directeur de cabinet. Ce même maire est aussi conseiller général du Chaudron, membre de la majorité actuelle de la collectivité. Ce maire, ancien bagnard, repris de justice, a dans sa majorité municipale, un certain Ibrahim DINDAR.

CQFD... vous dites récupération politique, certainement oui, il y a de la récupération politique mais pas dans le camp de l'opposition ! Etudiez l'historique de l'ARAST, les différentes étapes depuis 2000, et après vous pourrez participer à un débat, neutre, objectif, ne parlez pas quand vous ne savez pas.... cela ne vous rend pas plus intelligent LOL !

16.Posté par Bidule le 16/12/2011 17:20
Que les personne religieuses CFTC aillent a la cathédrale faire leur bordel.
.

17.Posté par David ASMODEE le 16/12/2011 17:58
Vu sur Antenne Réunion :
" té gars té ! lang... ton monmon ! Li té vé totosse à mwin , c'est moins la totosse à li un coup de poing dans son guèl "
lol

18.Posté par le psy le 16/12/2011 18:19
Ces vigiles ont une instabilité persistante de l’humeur, comportant de nombreux épisodes d’exaltation légère ressemblant à l’hypomanie alternant avec des phases de dépression ressemblant à une dépression majeure. Ces gens sont dangereux !
Ces ex-Arast ont un certain enthousiasme immodéré et implication excessive dans de nouveaux projets ou dans le travail, entraînant des achats compulsifs ou une perte d’emploi en raison d’une détérioration des relations professionnelles.
Les 2 partis doivent être séparés !

19.Posté par farce sociale le 16/12/2011 20:08
17 et oui monsieur, Ibrahin et nassima ont aussi fait embauché leurs gros bras (au feminin) a l'arast. il faudrait peut etre qu'un jour que l'ex dg ou dga donnent a la presse la liste des personnes embauchées dans cette boite sur ORDRE des zélus du CG.qui sème le vent recolte la tempete.

20.Posté par Paul JUNOT le 17/12/2011 05:21
ce qui est quand même rassurant sur ce site c'est que sur 1717 clics de lecteurs seul 2 ou 3 ont encore la vue courte pour ne pas dire la débilité profonde.
Depuis un an le conseil general a été condamné à verser plus de 700 000€ à 130 ex salariés et ne l'ont pas fait. Le syndicat qui était chargé de présenter les créances n'a pas fait son travail. C'est seulement depuis que nous avons commencé à bouger début décembre que le conseil général finit par accpeter de rentrer dans la légalité. Je repète que ces dossiers n'étaient pas suivi par la CFTC mais un autre syndicat qui ne vouliat pas voir condamner le conseil général.
Par ailleurs fait trés important A part une promesse de 1000 contrats de madame Dindar plus de 700 personnes (sur 1200) restent sur le carreau et personne ne leur a proposé un travail (poste 2)
Enfin il faut savoir que ce q'uil est demandé aujourd'hui au conseil général c'est :
1 de payer sa dette de 760 000 € aux 130 salariés du sud
2 de signer accord avec l 'AGS pour rembourser la totalité des sommes que ce dernier accepterait dés maintenant de verser dans le cas où le CG serait condamné en dernier ressort d'ici 4 à 5 ans. cet accord engageant le CG ne devrait rien lui couter, si l'on en croit son avocat disant que le CG est sûr de son bon droit. Alors dans ce cas pourquoi ne pas signer cet accord qui ne coutera pas un seul centime au CG?

21.Posté par syndiqué déterminé agissant qui attend son heure le 17/12/2011 10:45
bravo junot, vous êtes un exemplaire rare qui n'a plus droit de cité dans le monde dit syndicaliste dans lequel je suis moi-même et je n'ai de cesse de critiquer dans mes exposés le manquement de ceux qui s'agitent devant la préfecture pour des banalités alors qu'ils n'arrivent plus à regrouper les citoyens si ce n'est actuellement quelques mahorais pour faire du volume. Ces soi-disant leaders ont rejeté les adhérents qui leur payaient grassement leur cotisation annuelle; ils ont renié auprès de ces ex-salariés l'engagement syndical qu'ils leur devaient . les rats ont déguerpi le bateau

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales