Faits-divers

Bagarre à la Villa: De la prison avec sursis requise contre les vigiles


Bagarre à la Villa: De la prison avec sursis requise contre les vigiles
Ce matin, au tribunal correctionnel de Saint-Denis, était jugée l'affaire de la bagarre à la boîte de nuit la Villa, à Saint-Gilles, le 6 août 2011. A la barre, trois clients, dont deux frères, et trois vigiles, dont deux qui étaient en service.

Les protagonistes défilent un à un pour donner leur version des faits. Premier constat, il y a eu un tel déchainement de violence ce soir là devant la discothèque que personne ne sait vraiment qui a fait quoi. Tout commence lorsqu'un des accusés allume une cigarette dans la boîte de nuit. Il est alors sorti de la boîte de manière musclée par les vigiles. Puis, ce qui ne devait être qu'un incident banal dérape. Un vigile prend un coup et voit sa dent cassée, les trois clients sont alors poursuivis et violemment frappés.

Devant une telle violence et alors qu'aucune victime n'est capable de dire clairement qui l'a frappé, la procureure va parler de "violences gratuites" de la part des vigiles. En conséquence, elle requiert contre deux d'entre eux plus de six mois de prison avec sursis et une interdiction temporaire d'exercer le métier d'agent de sécurité.

Concernant le client qui a allumé sa cigarette mais n'a pas participé à la bagarre car très vite KO, la procureure a requis la relaxe. Concernant les deux frères qui ont subi le plus de coups mais en ont aussi donné, la procureure a requis une simple déclaration de culpabilité avec une dispension de peine. Leur avocat a plaidé la relaxe.

Le délibéré sera rendu le 24 avril.
Mardi 10 Avril 2012 - 10:54
Lu 2790 fois




1.Posté par MissFati le 10/04/2012 15:05
La relaxe pour ........ le déclencheur de toute cette violence .....

2.Posté par Manuetaaz le 10/04/2012 16:32
Erreur!!! Le déclencheur de toute cette violence est celui qui a mis la 1ère victime KO...

3.Posté par Simon le 10/04/2012 20:33
Bon meme pou band na, na 2,3 vigil y fai tro le cok, mais le déclencheur de la baston n'aurai du gagne son paké aussi !!

4.Posté par MissFati le 10/04/2012 21:26
"Tout commence lorsqu'un des accusés allume une cigarette dans la boîte de nuit." Post 2, on a lu le même article mais on n'a pas dû comprendre la même chose.
"Concernant le client qui a allumé sa cigarette mais n'a pas participé à la bagarre car très vite KO", il a dû manquer de souffle très rapidement : la cigarette nuit gravement à la santé. Il n'aurait pas fumé sa foutue cigarette dans un endroit public, aucun d'eux n'aurait eu besoin d'un avocat......

5.Posté par Manuetaaz le 10/04/2012 22:14
Tout à fait, mais comme nous ne sommes pas des sauvages, il suffit de demander poliment à la personne d'éteindre sa cigarette et de l'escorter fermement si besoin est à la sortie. Il y a des manières de bloquer une personne au sol sans lui faire mal. Quand on a la force et le gabarit d'un videur, on utilise ses pouvoirs à bon escient et on garde son calme. Mais bon, déjà faut-il avoir eu la formation -obligatoire- pour être videur...

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales