Social

BNP Paribas : 9e jour de grève, une commission de conciliation saisie


BNP Paribas : 9e jour de grève, une commission de conciliation saisie
Après l'échec de la médiation jeudi, les négociations ont repris ce vendredi matin à la BNP Paribas. Le mouvement entamé le 31 mars se poursuit. Les agences restent fermées. "La direction a repris contact avec l'intersyndicale pour faire une nouvelle proposition (...) pour une fois de plus tenter une sortie de crise honorable", indique dans un communiqué Paul Junot, porte-parole de l'intersyndicale.

La commission de conciliation a été saisie par les représentants syndicaux. Il faudra attendre lundi pour voir cette commission réunie à la Dieccte (Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi).

"Le personnel toujours mobilisé à 98,7%  reste dans l'attente d'une proposition acceptable de la direction", poursuit le secrétaire général de la CFTC.

Et de préciser : "Acceptable signifie prenant en compte l'investissement permanent des salariés pour maintenir les résultats à un haut niveau  (12 millions) malgré la dégradation des conditions de travail, l'absence de moyens, et les exigences légitimes mais de plus en plus en fortes des clients."

Pour l'intersyndicale CFTC-CFDT : "Le directeur DOM POM de BNP Paribas à Paris, ardent défenseur des actionnaires, ne disposerait plus de la conscience nécessaire pour proposer des solutions de sortie au conflit qui dure depuis une semaine. Bien au contraire, son mépris permanent et son attitude humiliante galvanisent les esprits et rendent la situation encore plus difficile. "

Les grévistes, "attendent surtout que la direction apporte des solutions réelles pour mieux répondre aux attentes de la clientèle pour un service de qualité et travailler dans un esprit donnant la primauté aux intérêts des clients", rappelle Paul Junot.

Il poursuit : "Les engagements figurant dans l'affichage de façade mis en avant par BNP Paribas dans sa communication, ces engagements sont tenus grâce à l'implication sans faille des salariés. Les salariés qui depuis 20 ou 30 ans  gardent la confiance de leurs clients établie par un lien viscéral, s'interrogent  depuis cette semaine sur la stratégie peu lisible de la direction.  Pour les salariés, le vrai  patron est les clients. Une banque sans client n'existe pas, et il est seulement demandé  à la direction de donner les moyens nécessaires pour que les clients restent fidèles et que la banque puisse se développer dans l'intérêt de tous".

L'intersyndicale précise par ailleurs que le "message adressé aux dirigeants de BNP PARIBAS réside dans la nécessité du bien commun, et de la considération humaine. Certains grévistes résument  ce message à leur façon : "Si les dirigeants de BNP Paribas marchent sur les lois, ils ne marcheront pas sur nous !"
Vendredi 8 Avril 2016 - 10:54
Lu 807 fois



Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales