Economie

Autorité de la concurrence: SFR/Numéricable doit se séparer d'Outremer Telecom (Only)


Autorité de la concurrence: SFR/Numéricable doit se séparer d'Outremer Telecom (Only)
Saisie en juillet dernier (voir ici), l'Autorité de la concurrence vient de donner son feu vert au groupe Altice (Numéricable) pour le rachat de SFR. "Un feu vert conditionnel qui comprend des remèdes crédibles, substantiels et ambitieux", a indiqué le président de l'Autorité de la concurrence, Bruno Lasserre, au cours d'une conférence de presse donnée cet après-midi.

Plusieurs conditions sont demandées au groupe Altice. L'Autorité de la concurrence demande à Numéricable d'ouvrir son réseau câblé aux opérateur concurrents. "Numéricable prend l'engagement d'ouvrir son réseau câblé à ses concurrents (Orange, Bouygues Télécom, Free, MVNO). Cette mesure permettra aux FAI de distribuer leurs offres et de proposer leur box via le câble", précise l'Autorité de la concurrence.

Numéricable devra également "céder" le réseau cuivre de Completel, opérateur à destination des professionnels et devra prendre des dispositions afin qu'aucune information stratégique ne soit transmise à Vivendi. "Numericable s'est engagé à ne communiquer à Vivendi aucune information commerciale stratégique concernant les marchés sur lesquels ces deux groupes sont en concurrence, ou le deviendraient pendant la durée des engagements", insiste l'Autorité de la concurrence. Des décisions qui auront un impact au niveau national.

"Numéricable s'est engagé à céder les activités de téléphonie mobile d'Outremer Telecom"

Localement à la Réunion et Mayotte, ce feu vert de l'Autorité de la concurrence va amener Altice à devoir se séparer de l'opérateur Outremer Télécom. "Numéricable s'est engagé à céder les activités de téléphonie mobile d'Outremer Telecom à la Réunion et à Mayotte", explique-t-elle.

"Ces activités comprennent les activités d'Outremer Telecom sur le marché de détail de la téléphonie mobile et l'intégralité des boutiques d'Outremer Telecom. Cet engagement permettra l'émergence d'un nouveau compétiteur crédible sur les marchés de la téléphonie mobile et garantira le maintien d'une concurrence effective. L'engagement permet ainsi de maintenir constant le nombre d'opérateurs mobiles dans ces territoires au bénéfice des consommateurs (prix, variété de l'offre)", rappelle l'Autorité de la concurrence.

Pas une surprise puisque l'information avait été avancée début septembre (voir ici).
Lundi 27 Octobre 2014 - 21:03
JD
Lu 2153 fois




1.Posté par Bourbon KID le 27/10/2014 21:40
J'en suis résigné que toutes ces grandes manoeuvres ne m'apporteront rien...

L'internet restera merdique et la téléphonie chère et médiocre.

Numéricable est là pour se faire des ronds et accepter " toutes ces conditions " prouve que

l'affaire reste tout de même juteuse...

2.Posté par free le 28/10/2014 03:50
free arrive les autre seront dans la merde a la réunion.

3.Posté par Gloseur sensE le 28/10/2014 11:06
UFC-Que Choisir a récemment effectué des tests et critique les réseaux mobiles de SFR et de Free mobile.
Le mieux serait donc un rachat d'Outremer Télécom par Bouygues telecom qui un meilleur réseau 4G et 3G que celui de Free mobile.
D'autant que Bouygues telecom possède un département pour les professionnels et les grandes entreprises, et aussi que des Boutiques Bouygues telecom seraient créées à La Réunion.

4.Posté par kenza le 28/10/2014 12:50
Bouygues? il va lui manquer la partie fixe... l'avenir c'est le Quadriplay.
Why not? si fusion de Bouygues avec Free...

5.Posté par Gloseur sensE le 28/10/2014 14:40
Post Scriptum :

Bouygues telecom propose également un dégroupage total d'une ligne fixe :
http://www.laboutique.bouyguestelecom.fr/glossaire/degroupage-total.html ;
Et possède aussi une filiale très économique qui est B & You :
https://www.b-and-you.fr

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 17:47 La Réunion monte à bord du Train des Outre-mer

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales