Politique

Audrey Belim, élue du Chaudron: "Sur le fond, nous comprenons cette souffrance et les revendications"

Seule élue a bien vouloir s'exprimer, Audrey Belim, élue du Chaudron, donne sa vision des événements qui se déroulent depuis mardi dernier dans son quartier. Elle dit comprendre le malaise de ces jeunes, mais ne cautionne pas la violence employée. Reste à savoir quelles sont les marges de manoeuvres à disposition de la mairie pour essayer de déminer cette situation.


(Photo d'archive) Audrey Belim, l'élue du quartier du Chaudron, lors de l'occupation de la mairie annexe
(Photo d'archive) Audrey Belim, l'élue du quartier du Chaudron, lors de l'occupation de la mairie annexe
Zinfos974 : Quelle est votre réaction face aux évènements qui se déroulent au Chaudron ?

Audrey Belim : Les évènements d’hier et ceux des semaines précédentes prouvent encore une fois combien le climat est tendu sur l’île face à cette problématique du chômage. Ces jeunes peinent à trouver une solution dans leur quête d’emploi, ce qui réduit leurs perspectives d’avenir. Sur le fond, nous comprenons cette souffrance et les revendications, cela est légitime, mais sur la forme nous ne pouvons cautionner les excès de violences à l’égard des bâtiments et des biens publics, qui pénalisent au final cette même population déjà en souffrance.

Il y a de plus en plus de tension dans les quartiers, les jeunes réclament des emplois aidés, qu'est-ce que peut faire la municipalité de Saint-Denis ?

Cette tension perdure car la situation peine à être résorbée. Les solutions proposées par les autorités, à savoir l’armada de dispositifs de soutien en faveur de l’emploi (notamment emplois aidés) sont une solution parmi tant d’autres. Je rappelle que la création d’emplois n’est pas de la responsabilité des communes mais un enjeu global de notre société réunionnaise. Nous devons avoir conscience qu’avec les chiffres que nous affichons, notre tissu économique local tel qu’il existe aujourd’hui, ne pourra pas absorber l’intégralité de la masse de chômeurs. D’où l’intérêt de multiplier les initiatives autour de cette problématique structurelle qui affecte gravement la Réunion. Si nous, politiciens, entendons cette souffrance et alertons l’Etat depuis quelques temps, j’appelle aujourd’hui à la conscience citoyenne des acteurs économiques de notre île.

Quel message souhaiteriez-vous faire passer ?

Tout d’abord, je souhaite sensibiliser l’Etat sur la situation qui est la nôtre depuis la crise. Notre territoire bat des records alarmants tant sur la question du chômage que sur celle de la pauvreté. Ces inégalités et ces problèmes nous gangrènent et impactent notre lien social. Encore plus dans ces quartiers où les inégalités sont importantes. Aussi, je souhaite que l’on expérimente d’autres pistes pour se faire entendre. Dans tous les cas, la violence, les casses, les incendies à l’égard des équipements publics, ne peuvent être utilisés pour déclamer son mal être. Cette souffrance a été entendue, et ce depuis plusieurs années. La ville de Saint-Denis a apporté les solutions qu’elle pouvait. Mais, à elle seule, il lui est impossible d’y répondre intégralement.
Jeudi 25 Septembre 2014 - 10:14
Lu 1606 fois




1.Posté par Revolution le 25/09/2014 11:47
Voila a force de fausse promesse d'argent mal géré de salaire exorbitant des maire,il faut que sa pète un bon coup.Bizarre pu une seul tête de maire dehors tous ferme leur gueule,j'ai de plus en plus de haine contre les politiciens et je comprend totalement a ces émeute et déplore tout de même des dommage collatéral,mais a qui la faute?!?pendant que le bas peuple tente de survivre par divers moyen les élu pleure la bouche pleine!et comme dit l'autre "enfant y pleur pas gagne pas tété"

2.Posté par Socialo menteur le 25/09/2014 12:41
Le résultat des théories socialisantes
Ne rien faire à l'école
Attendre les allocs
Et demander un salaire (mais pas un vrai travail)

3.Posté par ALEXANDRA le 25/09/2014 13:02
Les jeunes...du fric des alloc..pour boire, fumer un joint,..acheter un véhicule à crédit pour faire vibrer le moteur et mettre la musique à plein tube, faire la pousse, s'amuser....mais surtout..ne pas travailler car il faut se lever tôt pour aller bosser,donc c'est pas possible,...!!!
pour être crédibles les jeunes montrez l'exemple de 'gens normaux"

4.Posté par NOU IAIME PA LI .COM le 25/09/2014 13:03
IL n 'y a pas de réelles réflexions pour trouver des solutions au problématique de l'emploi à la réunion.Nos politiques délaissent le problème à la France qui a comme solution que des pansements.une idées par exemple OCTROI DE MER d' accord , mais il faut que cette argent servent uniquement à l'embauche concret des réunionnais, pas pour fournir de l'argent au entreprise du cac40 et la corruption.

5.Posté par noe le 25/09/2014 13:04
"Comprendre" , oui ...mais les jeunes veulent plutôt des emplois et non la "compréhension" !

6.Posté par maxo le 25/09/2014 13:47
D'accord avec Noe.

7.Posté par David Asmodee le 25/09/2014 13:49
Faisons confiance au socialisme. La politique de gauche menée depuis 2012 commence à porter ses fruits. Le nombre de chômeurs a baissé le mois dernier grâce à un nombre de radiations record (327 500 radiations en Aout contre 296 500 radiations en Juillet, soit 31000 de + que le mois précédent).

J'invite les socialistes à doubler le nombre de radiations à compter du mois prochain avec une montée en puissance début 2015.

On tient le bon bout les gars ! On tient le bon bout !!!!

8.Posté par pffffffffffffff le 25/09/2014 13:53
ça s'appelle parler pour ne rien dire !!!!!

9.Posté par le 25/09/2014 14:56
Audrey Au lieu de t'adonner à ta passion des selfies tu ferais mieux de mettre au boulot comme tu le dis toi même : "Maintenant faut se mettre au boulot et rapido !!!!"

10.Posté par Why not? le 25/09/2014 19:15
Les jeunes subissent la politique d'assistés qu'on mené durant 12 la droite !!! sarko a crée une race de gratteurs de ki où tout est du !

11.Posté par Fontaine le 25/09/2014 20:01
Toujours aussi marrant de voir des lâches balancé leurs jalousies sous forme de petit message sans fond, bien évidemment sans mettre son nom, donneur de leçon virtuel

12.Posté par citoyen le 26/09/2014 07:52
Jamais on dit que c'est scandaleux, que c'est illégal, que c'est anormal, que ceux qui cassent ne paient pas et que ce sont toujours les autres qui trinquent ? Qui voudrait donner un emploi aux casseurs ? Ils ne respectent ni le bien commun, ni la tranquillité des autres, ni l'ordre établi, que l'ordre soit bon ou mauvais, c'est un autre débat. Qui osera dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas ?

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales