Social

“Aucune marchandise n’entrera ou ne sortira de l’enceinte portuaire à partir de mercredi”

Le syndicat des transitaires et transporteurs de La Réunion hausse le ton. Il a décidé au cours d’une réunion ce matin, “de ne plus laisser entrer ou sortir aucune marchandise de l’enceinte portuaire à partir de mercredi”. Ça tombe bien: jeudi, quatre bateaux de marchandises sont attendus au Port.


“Aucune marchandise n’entrera ou ne sortira de l’enceinte portuaire à partir de mercredi”
Hervé Marodon a encore à travers la gorge, la fameuse rencontre qui s’est déroulée vendredi soir à la pyramide inversée du Moufia, à Saint-Denis. “Certains de nos interlocuteurs ont manqué de respect aux transporteurs. Nous nous sommes déplacés pour rien. Je ne crois pas que la Région Réunion était prête à mettre le plus petit centime d’euro sur la table”.
“Nous avions pourtant proposé une piste de travail : vendre le gazole à son prix de revient, à 1,30 euro aux particuliers, et à 1,25 euro comme c’est le cas actuellement, aux transporteurs”. Cette proposition a été mal accueillie, surtout par le conseiller régional Yvon Virapin.
“Je reconnais que ce serait une décision impopulaire, mais c’était une piste de travail”. Les échanges vifs qui s’en sont suivis, ont incité l’intersyndicale des transporteurs presque unanime, à quitter la rencontre après deux heures de discussion.
La colère n’était pas tout à fait retombée ce matin, du côté des transitaires. “Négocier n’a rien donné, nous allons passer à d’autres moyens d’actions”. Le syndicat des transitaires et des transporteurs ont ainsi décidé de bloquer le port à leur manière. “Aucune marchandise, aucun container ne sortira ou n’entrera dans l’enceinte portuaire, à partir de mercredi”, confirme Hervé Marodon.
Si cette action n’aura aucune incidence sur la livraison des marchandises déjà à l’extérieur et à destination des grandes surfaces, les deux premiers jours, la situation pourrait vite se dégrader. Quatre bateaux sont par ailleurs attendus ce jeudi.
L’hypothèse de ce blocage en ce début de période des fêtes de fin d’année, fait courir des risques à toute l’économie locale, et surtout aux commerçants qui espèrent réceptionner leurs commandes dans les délais.
Dans ce contexte, le syndicat des transitaires et des transporteurs mettra-t-il sa menace à exécution ?
Ces propos sont peut-être un début de réponse : “on en a marre qu’on nous prenne pour des rigolos…”

Lundi 3 Novembre 2008 - 17:27
Jismy Ramoudou
Lu 888 fois




1.Posté par franck974 le 03/11/2008 23:24
c'est scandaleux en fait que l'on continue à prendre tout le monde en otage. dans ce cas précis, j'espère bien que la Préfecture sera ferme tout comme à Maurice. Les transporteurs doivent s'adapter, comme tout le monde, et ceux qui ont trop investi, ou défiscalisés, doivent comprendre le retournement de conjoncture. la Région a à mon avis raison de conserver le produit des taxes pour les projets.

2.Posté par l'observateur le 04/11/2008 08:34
Hervé marodon est il un adepte de "la moquette"? on peut se poser la question! comment un dirigeant responsable peut il proposer comme piste de travail d'augmenter de 20cts des dizaines de milliers d'automobilistes pour le seul profit de quelques dizaines de transporteurs ? heureusement pour nous que ce monsieur n'a pas d'autres responsabilitées !

3.Posté par OLIVIER le 04/11/2008 16:22
m Marodon défend les intérêts de sa profession; il en a le droit. Stigmatise on les syndicats enseignants quand ils en font de même?
Il serait temps qu'une organisation de consommateurs mette la pression sur l'Etat pour que la baisse du prix du pétrole soit répercutée à la pompe! Je ne parle pas de marionnettes du PCR comme un certain ex candidat à la mairie de Bras Panon mais de gens sérieux et crédibles.

4.Posté par denis le 04/11/2008 22:39
On ne prend pas tout le monde en otage, Franck, seulement le port, et là, je trouve cela plus juste que de prendre les automobilistes en otage.
Olivier, ici, ce n'est pas Maurice. Ils ne vont rien baisser, Sarko cherche à "posséder" ce qu'il prete aux banques.

Nouveau commentaire :
Twitter

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales