Blog de Pierrot

Au secours, Tillier revient...

Mardi 12 Août 2008 - 15:04

Le problème soulevé par Jean-Louis Rabou dans son article de ce matin dans le JIR n'est qu'un prétexte.
Le fond du problème, c'est que Jean-Louis Rabou rencontre de très grosses difficultés à son poste de directeur-général, difficultés sur lesquelles j'aurai l'occasion de revenir dans un autre article.
Mais, limite parano, au lieu de se poser les vraies bonnes questions ("suis-je compétent au poste que j'occupe?", "combien de lecteurs fais-je gagner ou perdre tous les jours avec mes billets "Imagine", "combien de ventes j'ai perdu le samedi matin et pourquoi?", "est-ce que j'ai raison d'exiger de mes journalistes de ne plus sortir d'affaires sur les politiques?", etc...), Jean-Louis Rabou préfère s'enfermer dans une théorie du complot.

Il y aurait selon lui une équipe de journalistes et d'employés du JIR, nostalgiques de Jacques Tillier, qui ferait tout pour qu'il échoue.
Dans son délire, il voit en eux des "nazillons" et ils seraient -entre autres choses- responsables de m'avoir transmis la semaine dernière les chiffres ultra-secrets de la baisse des ventes du JIR et de celui du chiffre d'affaire de la pub depuis son arrivée.
Ces chiffres circulent depuis un moment déjà dans les milieux dit bien informés et Jean-Louis Rabou devrait se souvenir d'un vieux proverbe créole : "Fourmi i marche dessous la terre, tout de monde i conné"...
D'où la grosse colère du patron du JIR ce matin qui, à travers moi, souhaite en fait mettre la pression sur ceux qu'il croit à tort être mes informateurs, ces proches de Jacques Tillier, dont il se dit qu'il souhaiterait virer un certain nombre.
Il est même allé jusqu'à prétendre que je lui aurais refilé le nom de mes informateurs... Pauvre Jean-Louis!!! Tu es pathétique!!!
J'ai une bonne nouvelle pour toi, Jean-Louis, et tu sais qu'en général je suis bien informé: il se dit que Jacques Tillier compte débarquer à la Réunion début septembre pour venir te demander des explications, entre quatre yeux, et accessoirement te rappeler qui t'a fait roi!
Jacques Tillier avait des défauts, mais il avait au moins une qualité: le sens de l'amitié. Apparemment, il n'apprécierait pas beaucoup le sort réservé à ses copains restés au JIR...
Pierrot Dupuy
Lu 409 fois


Nouveau commentaire :
Facebook Twitter