National

Attentat contre un fourgon de gendarmerie sur les Champs Elysées: le terroriste est décédé


L'attentat a eu lieu dans la partie basse des Champs Elysées, à proximité du Grand Palais
L'attentat a eu lieu dans la partie basse des Champs Elysées, à proximité du Grand Palais

Une voiture conduite par un homme de 31 ans, islamiste radicalisé, a foncé cet après-midi  sur un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Élysées à Paris, sans faire de blessé.

L'homme est mort dans cet attentat raté.

Dans la voiture, les enquêteurs ont retrouvé deux pistolets et une kalachnikov, ainsi qu'un nombre important de munitions et une bonbonne de gaz. Manifestement, le terroriste espérait faire exploser son véhicule dans l'accident.

Le fourgon de la gendarmerie faisait partie d'un convoi de plusieurs véhicules qui descendaient les Champs Elysées en direction de la place de la Concorde. L'attentat a eu lieu dans la partie basse de l'avenue.

Après l'accident, une épaisse fumée orange s'est échappée du véhicule. Des gendarmes ont brisé les vitres du véhicule pour extraire le chauffeur, lequel est décédé peu après pour une raison encore inconnue.

L'attaque intervient près de deux mois après l'assassinat d'un policier, le 20 avril dernier, par un jihadiste abattu par les forces de l'ordre, déjà à deux pas du Rond-Point des Champs-Élysées.

Selon BFMTV, l'homme, qui était fiché "S" depuis plus de deux ans, possédait pourtant un permis de port d'armes délivré en toute légalité du fait qu'il pratiquait assidument le tir sportif dans un club. Il avait déclaré être en possession de pistolets de calibre 9mm et d'un fusil automatique de type kalachnikov.

Une perquisition s'est déroulé dans la soirée au Plessis-Pâté, dans l'Essonne, là où vivait l'auteur de l'attentat.

L'assaillant, cadet d'une fratrie "de trois frères et soeurs", vivait là avec sa famille, installée depuis une trentaine d'années, selon une voisine sous couvert d'anonymat.

Des voisins ont expliqué que la famille de Djaziri Adam Lotfi, dont tous les membres étaient radicalisés et dont les femmes portaient le niqab (un voile intégral qui couvre le corps et le visage, à l'exception des yeux) "organisaient tous les week-ends de grandes réunions tous volets fermés avec plusieurs dizaines de personnes", avec tous "les hommes en longue robe blanche".

Une voisine nous a même déclaré que la ville de Plessis-Pâté, qui compte environ 4.000 habitants, avait enregistré une forte augmentation du nombre de femmes se promenant en ville vêtues de niqab, au point que certains propriétaires avaient depuis quelques temps du mal à vendre leurs maisons.

Mardi 20 Juin 2017 - 01:07
Pierrot Dupuy
Lu 4695 fois




1.Posté par fays le 20/06/2017 07:50 (depuis mobile)

M Dupuis, vous associez "longue robe blanche", "nikab" et "radicalisé"...De la part d''un sois disant journaliste, c''est extrêmement léger. Que dire donc des musulmans de l''île ?

2.Posté par aurelien le 20/06/2017 08:04

Inquiétant le permis de port d'armes pour un fiché "S". Les fichés S se promènent en toute liberté en France alors que Daesh les qualifie de soldats. Nous sommes en guerre et sur un champ de bataille la seule réaction saine qui s'impose face à un soldat ennemi avec ou sans son arme pointée vers soi c'est de tirer le premier.
L’État doit éliminer physiquement tous les extrémistes actifs ou non. C’est le seul moyen d'épargner des vies d’innocents (du bébé au vieillard aimé des siens).

3.Posté par PATRICK CEVENNES le 20/06/2017 09:20

fukcd473
Sérieusement. J'ai vu aux infos la simulation de l'attaque. Un décérébré le barbu. Attaquer le convoi par la droite. Un singe aurait certainement fait mieux en attaquant par la gauche, lui permettant de s'extraire par la portière côté conducteur. Mdr !
Sinon, il était fiché S et avait un port d'armes. Elle est pas belle la vie.
Espérons que l'ancien patron du RAID devenu Député va alimenter le débat à l'Assemblée pour faire quelque chose. Mais il est aux ordres de Jupiter. Pdr !

4.Posté par margouillat974 le 20/06/2017 13:38

encore un false-flag!! tremblez, bonne gens, l'état veille!

5.Posté par lolipop le 20/06/2017 15:30

Si on bombardait pas des populations civiles peut être qu'on aurait pas tout ça non plus... Ce qu'on ne voit pas en France dans les médias les autres le voit sur les media non censurés a l'étranger.

Des enfants explosés en morceaux, des familles entières réduites en compote, etc

ici on pense que ca existe pas, le français, si ses média autorisés lui disent pas ce qu'il se passe, pour lui ça existe pas. Mais sur les chaines arabes, les réseaux non censurés c'est l'actualité quotidienne.

Je crois qu'on peut même s'estimer chanceux que ce ne soit pas pire selon la violence des événements.

6.Posté par marvel le 20/06/2017 18:08

Le problème actuel, ce pourrait bien aussi être une nouvelle erreur de stratégie en approche, comme avec l'Algérie et le FLN par exemple.

Aujourd'hui ces types qui attaquent des militaires ne sont est plus exactement dans le terrorisme trash mais dans l'acte de guerre. et ils sont peut être en passe de passer de terroristes à résistants.

Attention donc a ce que la France ne se retrouve pas avec une nouvelle couronne de collabo et encore 50 ans de repentance a trainer après ça.

7.Posté par barbamode le 21/06/2017 08:04 (depuis mobile)

Pist 1 : réponse : des intégristes. ce qui n''en fait pas des terroristes mais seulement des gens toxiques pour la société et quelquefois des contributeurs au jihadisme via zakat.

8.Posté par margouillat974 le 21/06/2017 11:03

Nous trainerons une repentance immense: mon gouvernement lance des bombes au phosphore blanc sur des villes remplies de civils . Connaissez-vous l'effet de cette arme? Un humain qui la reçoit se consume entièrement, il est impossible d'arrêter le feu qui le consume. C'est une mort lente et douloureuse, et mon gouvernement inflige cette "punition" à des civils.

9.Posté par ravioli le 22/06/2017 16:02

Oui. Mais ce qui est encore plus rigolo avec la repentance, c'est toujours la privatisation des benefs et la mutualisation des "dettes". C'est pas le cac40 et autres millionnaires qui la payeront la repentance, c'est les toujours sans dents qui la payent. Ceux qui n'ont rien a voir avec ca devront payer. Donc la repentance et ou les prochaines justification du terrorisme - le fameux vous n'aviez qu'a pas - ca sera pour nos/vos enfants sauf si ils ont la chance de pouvoir vivre ailleurs.

10.Posté par ravioli le 22/06/2017 16:03

Enfin si les millionnaires tirent un profit de la repentance dans le sens ou ils privilégient aussi l'embauche a bas salaire des réfugiés économiques

11.Posté par Anticon le 24/06/2017 22:56

Monsieur DUPUIS a raison. Pourquoi il y a quelque chose à redire?
Les musulmans de l'île c'est les mêmes.. ils sont aussi en longue robe blanche....
Pourquoi monsieur DUPUIS devrait se taire pourtant il dit des vérités non?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter