Faits-divers

Attaque de requin : Le préfet appelle à "la plus grande vigilance"

Dans un communiqué, la préfecture revient sur les circonstances de la mort d'un bodyboarder de 36 ans sur la plage des Brisants, en ce début d'après-midi. "Les conditions de pratique étaient défavorables", souligne le préfet Jean-Luc Marx. "L’enquête que j’ai demandée, en cours, pourra compléter ces éléments", ajoute-t-il. "Il est recommandé aux pratiquants des activités nautiques d’observer la plus grande vigilance et de s’informer auprès des mairies et des services de secours". Voici le communiqué :


Attaque de requin : Le préfet appelle à "la plus grande vigilance"
Ce jour, aux alentours de 12h20, un bodyboarder a été victime d’une attaque de requin au large de la plage des Brisants (commune de Saint-Paul). Aussitôt l’alerte donnée par un témoin directement vers le CROSS, celui ci a engagé le poste de secours des Roches Noires, le plus proche de la zone d’attaque.

Le bodyboarder a été aussitôt repêché. Il s’agit d’un homme de 36 ans, en séjour de vacances à La Réunion. Il pratiquait cette activité de manière isolée.

Parallèlement, les moyens de secours (pompiers, SAMU) ont été dépêchés sur la zone de l’accident. Les conditions de pratiques étaient défavorables : eau chargée, houle sur la côte ouest. Il est à noter que les pratiques encadrées organisées à Saint-Paul le mercredi avaient été annulées ce jour compte tenu de ces conditions.

L’enquête que j’ai demandée, en cours, pourra compléter ces éléments. Il s’agit de la première attaque mortelle depuis le mois de juillet 2012 sur les côtes de La Réunion.

Les dispositions opérationnelles arrêtées dans le cadre de la gestion des alertes et de l’organisation des interventions en cas d’attaque ont été immédiatement mises en application. L’adjoint au maire de la commune de Saint-Paul, Monsieur Séraphin, s’est rendu sur place.

Les mesures suivantes ont été mises en oeuvre :
- sur décision du maire, la flamme rouge a été hissée sur les plages des Brisants et
des Roches Noires ;
- les zones de baignade ont été évacuées.

Cet accident intervient dans un contexte où de nombreuses mesures de prévention et de gestion du risque « requin » sont en cours, en lien étroit avec les services de l’Etat, les communes (en particulier Saint-Paul), les professionnels des activités nautiques, les associations, la ligue de surf ainsi que les professionnels de la pêche. Il s’agit notamment de l’amélioration de la connaissance au moyen d’études scientifiques, dont l’étude CHARC, et de l’évaluation du dispositif vigie-requin en cours.

L’Etat poursuivra avec détermination son action en liaison avec ses partenaires pour perfectionner les outils de prévention et de gestion du risque requin à La Réunion.

Il est recommandé aux pratiquants des activités nautiques d’observer la plus grande vigilance et de s’informer auprès des mairies et des services de secours.

Le préfet de La Réunion
Mercredi 8 Mai 2013 - 17:53
Lu 3228 fois




1.Posté par @ le 08/05/2013 17:02
2 ans qu'ils étudient et les seules mesures prises sont d'interdire l'accès à la mer. Interdisez de prendre les voitures et il n'y aura plus d'accident de la route. Le tourisme va encore en prendre un coup et il ne faudra pas pleurer. Au fait ça fait 40 ans qu'on surfe à La Réunion et surtout quand il y a des vagues, c'est un peu le but....

2.Posté par MC le 08/05/2013 19:20
En clair, si l'on en croit le communiqué, "tout va bien c'est juste de la faute d'un touriste inconscient, veuillez circuler". Avant de venir à La Réunion et aller se mettre à l'eau à 30-50 mètres du large, les touristes doivent prendre des cours de "science du requin", faire le tour des mairies et autres associations de surf du coin, étudier la couleur de l'eau et la géologie de la zone, sentir le vent tourner et connaître la météorologie et l'action des décharges au cours des jours précédents (a-t-il plu dans les hauteurs? y'a-t-il eu des déchets jetés à la mer?). On croit rêver (d'autant que des surfeurs très expérimentés y sont passés). L'Etat en attendant est impuissant, se réjouit de l'absence d'attaque mortelle de squal pendant quelques mois (hourra!), finance l'action d'observateurs dans l'eau (qui sont supposés pouvoir détecter les requins de la zone sans faille, comme des sonars de sous-marins), restreint les zones de baignade dans les principales zones balnéaires à quelques dizaines de mètres carrés ridicules, ... Et on parle des Brisants, de Boucan-Canot, de Saint Leu... les principales zones touristiques/balnéaires de l'île... pas de plages désertes de la côté Est! Combien de victimes faudra-t-il atteindre pour que les actions appropriées soient enfin menées?

3.Posté par Imprudence le 08/05/2013 19:39
on ne surfe pas , après une journée de pluie. la pluie est tombé dans les haut mais aussi sur la cote hier. Et évidemment aujourd’hui on prend le risque de surfer dans une mer pas toujours propre. et n’oubliez pas, les requins n’attaque pas l’homme, ils attaquent les planches de surfe qui ressemble dans des eaux troubles à une tortue. La réunion regorge de tortue de mer et les requins sont attirés par cette nourriture et malheureusement ils se trompent de cible en eaux troubles
respectez la mer, respectez les requins et ne vous croyez pas au dessus des lois et de la nature

4.Posté par RIPOSTE le 08/05/2013 20:20
Tiens MARX " attack " est de sortie !

5.Posté par maka le 08/05/2013 20:33
dramatique ce qu'il s'est encore passé...

surfeurs(newbies), baigneurs(toto):

quand l'eau est trouble,on ne se met pas à l'eau...c'est la base à connaître lorsque l'on se trouve dans un endroit fréquenté par les requins (les GROS)...

"drapeau orange" avec une eau trouble, perso, c'est une faute LOURDE de la part de l'administration, le drapeau rouge aurait dût flotter ce jour là...

une famille brisée, un Homme mort dans des conditions -on se doute- atroces...

rien de plus à dire,si ce n'est R.I.P...

6.Posté par La responsabilité de l'Etat ? le 09/05/2013 11:09
Il y a matière à chercher la responsabilité de la Préfecture, de la municipalité, des MNS, dans cet épisode requin. L'Etat , la municipalité, de par leur représentant, ne peuvent pas dire seulement " attention " ! Le surfeur décédé n'a peut-être pas eu les informations nécessaires ! Mais que dire de la responsabilité des MNS , des forces de police ?
La question mérité d'être posée

7.Posté par Tonton le 09/05/2013 15:49
- combien ça déjà couté pour empecher les pecheurs (plaisanciers comme professionels) de pecher et de commercialiser de requin?
- combien ça déjà couté de chercher, étudier, maruqer et rechercher les requins depuis?
- combien ça couté en vies perdues?

COMBIEN DU TEMPS l'administration et gouvernement GASPILLERONT encore pour empecher de faire les gens de faire leur metier, et de rechercher, rechercher, et de TOURNER AU ROND INUTILEMENT ?

Tous des inutiles - surémunéres- surprimzs - qui n'ont j'aimais appris de gagner leur vie honetement - et avec la suer. VIREZ LES - VITE.

8.Posté par jaco le 09/05/2013 16:52
l'info est t'elle bien faite?
POURQUOI LE DRAPEAU ROUGE REQUIN N'EST PAS LEVE QUAND MÊME LES VIGIES NE SONT PAS A L'EAU??????????????
LES AUTORITES SONT ENTIEREMENT RESPONSABLES

9.Posté par ASSOCIATION STOP INJUSTICE le 10/05/2013 07:35
Ce Prefet est un incapable, il ne sait vraiment rien gérer du tout;;;;;;;nous n'avons pas besoin de gens comme cela.
Dites moi ce qu'il a fait de bien, jusqu'à présent ?, les élus bougez vous le cul un peu, aussi, bande d'incapables

Nouveau commentaire :
Twitter


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 08:38 La comptable escroc détourne plus de 700.000 euros

4, cité Fontaine
97400 Saint-Denis

06 93 010 810
contact@zinfos974.com


- Contact

- Signaler un abus

- Mentions légales